vendredi, janvier 18, 2008

Bénazir Bhutto

Bénazir Bhutto 21/06/1953, Karachi Pakistan, calculé pour 12h00 (heure de naissance inconnue)

On a beaucoup glosé sur le Net et ailleurs, astrologiquement parlant, à propos de la mort de Bénazir Bhutto. Comme son heure de naissance n'est pas connue avec certitude, nous n'avons ni ascendant ni maison auxquels nous référer. Dommage, sans donner dans le cynisme, c'est toujours un exercice intéressant que d'étudier les circonstances d'une mort violente dans un thème natal.
L'astrologie nous permet de déjouer les éclairages éblouissants des médias, afin de nous offrir une vision plus exacte, plus réelle, des personnalités connues : en vérité nous ne connaissons des people que des images factices, falsifiées pour les besoins de leurs carrières ou du show-business. On a célébré avec raison la beauté de Bénazir Bhutto (Vénus en Taureau) et sa brillance intellectuelle (Uranus conjoint à Mercure), mais on a peu parlé des tourments intérieurs et des angoisses (Lune/Neptune/Saturne en conjonction) et des réactions agressives et autodestructrices à ces peurs (Mars conjoint au Soleil, avec Pluton au parallèle de déclinaison des deux, ce qui peut s'interpréter comme une triple conjonction). Cela nous explique pourquoi en tant que politicienne, ses orientations démocratiques ne l'ont pas empêché de verser de l'huile sur le feu entre l'Inde et son pays à propos du Cachemire.

Son Mars début Cancer est donc conjoint au Soleil en Gémeaux, ce qui implique une certaine violence vécue depuis l'enfance, un caractère agressif et dominateur, inscrit dans le cadre d'une double nature : l'autre face de Bénazir est saturnienne, Saturne exalté tenant la Lune, la personnalité, entre ses griffes. Il y a donc de la peur à partir de laquelle se construit une réaction agressive, dominatrice à l'environnement. La conjonction Soleil/Mars souligne non seulement la violence qui entoure son père (et sa fin), mais aussi la relation conflictuelle avec lui (compétition, colère, combat, désaccord, ce qui n'empêchait pas l'admiration), qui lui fit mener en définitive une vie qui n'était peut-être pas la sienne. Pourquoi avoir voulu lui succéder? A cause de l'image qu'elle avait d'elle-même? du rôle social qu'elle croyait devoir jouer? des traditions familiales, des pressions et des devoirs qu'elles impliquent? et dissimulé par toutes ces choses, ses ambitions personnelles?
Pluton au demi-carré et au parallèle de Mars indique une autodestruction latente inscrite dans la personnalité de Bénazir Bhutto, due non seulement à cette relation difficile au père, mais sans doute plus encore à une enfance tourmentée, insécurisée, hantée de peurs profondes (parfois incompréhensibles, en relation avec l'environnement et ses vibrations menaçantes). Cette enfance difficile est symbolisée par la Lune conjointe à Saturne et à Neptune. Sans doute faut-il y lire une relation frustrante à la mère (éloignement, indifférence et froideur : le froid, Saturne, souffle du coté de la mère autant que le feu, Mars, brûle du coté du père). La position de Neptune indique par ailleurs des secrets et de la souffrance affective en rapport à la mère et à l'enfance, dont la relation au frère (saura-t-on jamais si elle et son mari trempèrent dans son assassinat?) fait peut-être partie : le fils n'est-il pas favorisé dans la tradition musulmane?


Thème de l'attentat : 27/12/2007 à Rawalpindi Pakistan 18h17

En ce qui concerne l'assassinat proprement dit, quelques aspects probants :
- La position de Mars bien entendu, sur le Soleil et le Mars de naissance, le point le plus chaud du thème. C'est un signe évident de danger, Mars représente la violence, les armes et les explosifs, les accidents, les agressions, etc...
- Le Soleil, tout début Capricorne, s'oppose exactement au Mars de naissance, et à celui en transit. On remarquera en passant que Mars représente les blessures et les coups à la tête!
- Ce même Soleil est conjoint à Jupiter et à Pluton, le tout opposé à son Mars et à son Soleil natals. Dans ce cadre le Soleil Capricorne symbolise le Pakistan (le signe traditionnel de l'Inde, et je ne pense pas que la partition entre les deux pays les ait fait changer de signe). Pluton représente les services secrets, les puissances de l'argent et les organisations terroristes, Jupiter symbolise le gouvernement pakistanais : ces astres étant dressés face au Soleil et au Mars de Bénazir, elle avait peu de chance de s'en sortir.
- La Lune conjointe à son Pluton de naissance, une planète mortifère, est opposée à Neptune et à son exact parallèle de déclinaison (Lune 14°59N, Neptune 15°02S) tandis que le Soleil à 5° du Capricorne est au demi-carré exact de cette même planète. Neptune l'astre des complots, des mensonges et des trahisons attaque les deux luminaires. De même que pour son frère, il y a peu de chances que l'on apprenne l'entière vérité...
- Saturne est au carré de son Jupiter dans les Gémeaux, le signe des États-Unis, ce qui pourrait suggérer que le pays le plus puissant du monde n'ait pas les mains blanches dans cette histoire (collusion possible entre le gouvernement pakistanais et la Maison Blanche, symbolisée par le Soleil et Jupiter en Capricorne, conjoint et parallèle).

Cependant, aussi longue que soit la liste des aspects négatifs, elle n'explique pas complètement la mort. Rien n'explique la mort. En astrologie il n'y a pas de différence entre une situation où on la frôle et une autre où on la subit. Elle est un mystère dont nul ne peut prédire le moment avec certitude.

Les étoiles fixes éclairent un peu le destin grandiose et tragique de cette femme : il y en a quelques unes de puissantes (Aldébaran entre autres, qui souligne souvent de grandes destinées et explique ses victoires), mais pour ce qui nous préoccupe nous retiendrons :
Menkar, de nature saturnienne, conjointe à Vénus, qui empoisonne l'affectif et prédit des accidents, des pertes.
Menkalinan sur le Soleil, de nature Mars/Mercure, qui enflamme le Soleil et la relation au père encore plus et symbolise la pendaison de celui-ci.
Wasat, qui est saturnienne et conjointe à Uranus, en relation avec les poisons et la violence.

Revenons enfin sur les parallèles de déclinaison qui sont puissants dans le thème de naissance, et symbolisent à eux seuls l'assassinat :
- Soleil et Mars, ce qui renforce la conjonction de naissance (violence, conflit et compétition)
- Pluton s'accroche au couple Soleil/Mars, ce qui indique des puissances cachées (multinationales, banques, organisations terroristes) qui jouent un rôle important dans sa destinée, ainsi qu'une tendance à l'autodestruction, des cieux intérieurs ténébreux et de la violence.
- Uranus/Soleil/Mercure/Pluton : Uranus apporte sa qualité explosive, fanatique, terriblement volontaire au caractère et cela naît de la relation au père (le Soleil). Les paroles, les mots, les discours (Mercure) quoique parfois très inspirés et visionnaires (Mercure/Uranus) iront parfois trop loin et sèmeront la discorde (Mercure/Mars). Les influences obscures de Pluton (pulsionnel troublé, ambitions personnelles, amour de l'argent, puissances cachées) se mêlent à tout ça.
En résumé : les parallèles de déclinaison relient en un seul bloc le Soleil, Mars, Pluton, Uranus et Mercure (ambition et amour du pouvoir, conflit, violence et amour de l'action, présence de puissances obscures liées à l'argent, intelligence et subtilité d'esprit), tout cela dans un thème où la Lune liée à Saturne et Neptune indique des angoisses profondes, des dissimulations et de la souffrance.

La beauté de Vénus et l'intelligence d'une brillante relation Uranus/Mercure n'auront pas suffit à empêcher les émotions négatives de diriger la destinée jusqu'à sa fin tragique.

Un mot sur le Capricorne qui domine l'Inde, le Pakistan et l'Afghanistan, 3 pays en pleine mutation. Si l'Inde est aussi, à mon avis, dominée par les Poissons (c'est un pays que je connais bien pour y avoir vécu dix ans), computer un second signe pour les autres membres de ce trio n'est pas si évident.
Pluton qui prépare sa première entrée en Capricorne (le 26 de ce mois) sur les traces de Jupiter qui lui n'y restera qu'un an (Pluton y séjournera jusque 2024, soit 16 ans), va transformer ces pays de fond en comble et ce n'est pas certain que ça soit pour le meilleur. Pour une chose il annonce une forte vague de matérialisme, de quête de pouvoir et d'argent, avec toutes les violences et frustrations que cela comporte. Nous en reparlerons.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.