mercredi, mai 18, 2011

L'affaire DSK

Dominique Strauss-Kahn le 25 04 1949 Neuilly-sur-Seine (France) à 11H10

Dominique Strauss-Kahn n’est plus l’éventuel champion de la gauche pour les prochaine aux élections présidentielles françaises, ni même quelque part le directeur du FMI. Il est devenu l’affaire DSK, celle d’un homme célèbre et fortuné accusé d’avoir tenté de violer une femme de ménage, un prestigieux fonctionnaire international tombé de son piédestal qui se morfond actuellement dans une des pires prisons américaines. Plutôt que de commenter d’une façon générale son thème astral, essayons de poser les questions pertinentes en relation avec les évènements de ces derniers jours et voyons les éventuelles réponses que l'astrologie apporte:

1- Première question : DSK a-t-il le « profil » astrologique d'un violeur ?
Sa réputation de séducteur, voire même d’un habitué du harcèlement sexuel était connue de tous, mais cela en fait-il un violeur potentiel pour autant ? Nous parlons ici de viol avec violence physique, sans contrainte psychologique. Pour pouvoir associer la sexualité à la violence, il faut non seulement que Mars, le représentant de la sexualité masculine (la pénétration), qui use de la force pour arriver à ses fins, soit durement affligé mais que le reste du thème lui permette de passer à l’acte. L’ascendant, qui a fort à voir avec le comportement doit être sérieusement évalué ainsi que Pluton, figurant le pulsionnel et les obscurités profondes, et Saturne dont un des rôles est de contrôler les débordements instinctifs.

Nul doute que le Mars de DSK, très aspecté, soit puissant et problématique:
- Maître en Bélier, signe où se trouvent également la Lune et le Milieu du Ciel
- Culminant en maison X (l’ascension sociale) il maîtrise aussi la maison V (le plaisir)
- Conjoint au Soleil, le maître de l’ascendant, également en X
- Au carré de Jupiter au descendant.
- Ses aspects au Soleil et à Jupiter, respectivement conjoint et carré à Vénus, produisent une conjonction à Vénus par translation de lumière.
- Trigone à Saturne
- Sextile à Uranus
- Conjoint à Rahu (menace d’un événement important le concernant d’autant qu’il est également parallèle aux Nœuds lunaires ce qui renforce cette conjonction)

Que signifient ces aspects ?
- Le Bélier est un signe d’action et de concrétisation. C’est un signe combatif particulièrement dynamique et entreprenant. Mars s’y trouve ainsi que la Lune qui est conjointe au Milieu du Ciel, indiquant une énergie prodigue et belliqueuse orientée vers la réussite, la conquête des sommets sociaux et la célébrité. La recherche du plaisir est également très présente, car Mars domine la maison V (le plaisir) en Scorpion, signe associé à la sexualité.
- Mars est conjoint au Soleil, ce qui renforce la nature ambitieuse (les deux sont en X) et la rend plus conflictuelle. Le Soleil, maître de la I en X est signe de réussite par les efforts personnels.
Cette conjonction joue un rôle clef parce que le Soleil maîtrise l’AS Lion (le moi, le comportement). La nécessité de vaincre, par la force s’il le faut, est inscrite ici. L’agressivité de Mars se canalise normalement dans la conquête du monde, dans la quête de la victoire. L’ego est énorme, tout-puissant, désireux de régner sans partage et cela peut affecter la vie sexuelle que Mars domine également par l’intermédiaire de la maison V. On remarque un conflit (marque de danger) entre l’ambition solaire et Lunaire (les deux luminaires en X) et Mars en quête de plaisir.
- Mars au carré de Jupiter, également maître de la V, indique une déperdition d’énergie. Jupiter qui grossit tout ce qu’il touche, déclenche parfois la colère et exacerbe le désir. Jupiter au coucher, également au carré de Vénus et du Soleil, figure des associations parfois orageuses (mariage y compris) avec des gens puissants et fortunés. Ses carrés décrivent un ego éblouit par lui-même (Soleil), amoureux des plaisirs et de la sensualité (Vénus), enclin au gaspillage (Soleil). Les ennemis (maison VII) riches et puissants, ne manquent pas.
- Jupiter et le Soleil relient Vénus à Mars (nous avons affaire à une conjonction Mars/Soleil/Vénus en X au carré de Jupiter). Vénus est chez elle en Taureau le signe solaire : sa position en signe et en maison, ainsi que ses aspects décrivent un DSK qui apprécie le luxe, l’argent, les propriétés et les femmes. En ce qui concerne les femmes c’est sans doute une véritable passion. Vénus domine la maison XI (les amis), évoquant des amitiés amoureuses. Elle domine également la maison IV, le secteur des maisons et des lieux de vie où se trouve Neptune au demi-carré de Saturne, la marque d’une personnalité raffinée, émotive, secrète, jamais à sa place (tout à fait à l’aise dans la peau d’un VRP de luxe international).

On réalise que Mars décrit ainsi un être passionné et sensuel, à la sexualité exigeante, aimant dominer et conquérir, capable sans doute de requérir à la force en certaines circonstances. De là à en faire un violeur c'est autre chose, à moins qu’il ait été soumis à une pulsion irrésistible, ce qui vus les transits du jour que nous étudierons ensuite n’est pas une hypothèse à écarter.

Saturne :

Saturne joue souvent le rôle de garde-fou dans un thème. Il est l’astre de l’obstacle mais celui-ci n’est pas toujours négatif : Saturne fut souvent mal vu parce qu’il bloque les pulsions martiennes. Il est le frein et parfois l’interdit au désir.
- Chez DSK Saturne est au trigone du Soleil, de Mars et de Vénus. Il est également au parallèle de Vénus et du Soleil et au quinconce de Jupiter, faisant un sérieux contrepoids à Mars, ce qui explique les nombreux échecs qui ont traversé la carrière de DSK (la relation au père, problématique sans doute est ici soulignée par le Soleil conjoint à Mars (conflit) et parallèle à Saturne (froideur, éloignement).
Une telle relation Saturne/Vénus est souvent la marque d’un affectif sincère et profond. Saturne refroidit ici les feux de la passion, dresse des obstacles quand à leurs aboutissements et oriente l’affectif vers des relations stables et durables, mais insatisfaisantes pour Mars. Si DSK est en quête de sérénité (mentale et physique), pour cause de désir trop exigeant (Mars) cette réussite particulière n’est pas obligatoirement au rendez-vous (parallèle Saturne/Vénus et quinconce Saturne/Jupiter), ce qui conduit à un cycle ininterrompu d’aventures amoureuses extra-conjugales.
La relation Saturne/Soleil quand à elle rééquilibre ce dernier en lui ôtant un peu de l’impulsivité instinctive due à Mars, mais l’astre solaire est pris en tenaille par les deux puissances qui l’assaillent : le combat entre les deux (désir contre obstacle) est rude et sans doute à l’origine d’importantes frustrations. Saturne et Mars sont cependant au trigone l’un de l’autre (capacité d’action, d’organisation et de commandement) et comme Saturne est en maison II (l’argent) DSK canalise beaucoup de son trop plein d’énergie dans la conquête matérielle. Cela n’interdit pas les problèmes de maison VII (mariage), que Saturne domine aux cotés d’Uranus positionné sur la XII (épreuves et secrets, liaisons clandestines).
- Un remarque pertinente dans ce contexte : Saturne domine la maison VI, la maison des « serviteurs ». On peut en déduire un certain penchant pour ce qu'on appela longtemps les amours ancillaires (ce qui ne signifie pas obligatoirement des pressions psychologiques exercées du haut vers le bas, l'attrait magnétique du pouvoir et celui plus matériel de l’argent étant souvent suffisant à la séduction).

Pluton et Uranus :
Pluton, à l’instar de Mars, domine le Scorpion. Ses significations sont cependant plus complexes, en relation avec des peurs parfois très profondes et une sexualité tourmentée par le pouvoir, l’argent et la domination.
Chez DSK Pluton est dans la première maison, obscurcissant un peu l’AS Lion, malgré son exaltation dans ce signe (Pluton s’exalte en Lion car seul le Soleil a la faculté de l’illuminer).
Son carré à Mercure rend rusé et astucieux, très doué pour le commerce et les transactions financières, ce à quoi l’on s’attendait chez ce grand argentier.
Son demi-carré à Uranus par contre, ce dernier posé sur la cuspide de la maison XII, la maison du secret, est plus problématique car il démultiplie l'aspect expérimentations pulsionnelles du thème (Uranus/Pluton recherchent une liberté absolue dans les comportements instinctifs).
Mars est au sextile d’Uranus, la marque d’un homme d’action et Uranus au sextile de Saturne, des aspects excellents dans la sphère professionnelle (organisation, continuité, solidité, philosophie personnelle), mais cet aspect peut rendre trop sûr de soi dans d’autres domaines où la discrétion est importante (Uranus sur la cuspide de la XII).

L’ensemble de ces combinaisons planétaires décrivent une sexualité particulièrement exigeante, passionnelle, parfois chauffée à blanc par les frustrations causées par le couvercle saturnien dont un des rôles dans ce thème est de refroidir un Mars brûlant. La question est donc de savoir si en certaines circonstances (celles du Sofitel de New York ?), le garde-fou saturnien peut sauter, laissant un Mars brutal aux commandes. Dans ce cas l’ascendant Lion, dominateur, autoritaire, tout puissant se lâche d’autant que Pluton, le maître des pulsions, qui recherche avec passion l’intensité des sensations, est dans la première maison, celle du moi.

2- Deuxième question : la chute et le scandale interplanétaire sont-ils inscrits dans le thème?
Soyons clairs, la chute à laquelle nous assistons n’était pas inéluctable, il n'y a pas de fatalisme astral, car il y a autant moyen d'utiliser les astres en sa faveur que de se laisser piéger par eux. C’est là un des rôles majeurs de l’astrologie, sinon à quoi bon ? en ce cas précis les dangers étaient inscrits et donc possibles à éviter.

- Le carré d’Uranus, sur la cuspide de la XII, à la Lune au Milieu du Ciel, joue un rôle essentiel dans la chute. Cet aspect parle de bouleversements (Uranus), causé par des affaires secrètes (maison XII) qui explosent au grand jour (la Lune représente le public).
- La conjonction de Mars, toujours lui, à Rahu, la tête du dragon, indique un événement important, déterminant, en relation avec cet astre tel que nous venons de le décrire (volonté de vaincre, ambition, désir) et la position qu'il occupe en maison X (réussite mais également chute). Cette conjonction est renforcée par un parallèle très précis de Mars aux Nœuds lunaires (9°43N pour Mars, 9°49 N et S pour Rahu et Kétu). La chute irrémédiable menaçait car Mars domine le Milieu du Ciel en Bélier. Il est l’instrument par lequel le scandale arrive puisqu’il domine également la V, la recherche du plaisir et la sexualité.
- Les scandales sont en soi de nature Jupiter/Neptune. Neptune, qui est angulaire (proche du Fond du Ciel), qui décrit une nature dissimulée, parfois bizarrement déconnectée des réalités, est au Parallèle du Milieu du Ciel de naissance. Ce parallèle de Neptune au MC (équivalent à une conjonction) rend vulnérable aux scandales relatifs à des secrets, surtout chez un personnage qui fréquente les sommets de la société.
- Jupiter au carré du Soleil en maison X vulnérabilise un peu plus, on scandalise par le luxe et le gaspillage.
- Jupiter et Neptune sont les maîtres de la maison IX, l'étranger, ce qui bien entendu corrobore la situation actuelle. Jupiter (au carré de Mars) figure des ennemis connus puissants et fortunés, qui feront tout pour enfoncer DSK.
- Mercure de son coté, maître de la XII avec la Lune, en Taureau comme le Soleil et Vénus, mais en maison XI (les amis) indique que certain(e)s de ses ami(e)s sont, ou deviennent, des ennemis secrets.

3- Troisième question : s’agit-il d’un complot (usant de son talon d'Achille) ou DSK s’est-il lui même tiré une balle dans le pied ?
La solution est loin d'être évidente, puisque réponses et questions appartiennent à l’univers de la maison XII qui représente les épreuves (entre autres la prison), les ennemis secrets, le mal que l'on se fait à soi-même, les complots et les trahisons. La maison XII appartient ici à Mercure, maître de la cuspide en Gémeaux, et surtout à la Lune, car le signe du Cancer y est entièrement intercepté.

- Mercure au carré de Pluton en I indique que la quête du pouvoir et de l'argent (Pluton), qui sont pour lui d’immenses sources de plaisir (Pluton domine la V) sont les ennemis secrets intérieurs de DSK.
- Mercure au demi-carré de la Lune au Milieu du Ciel indique un désordre de la pensée dû à des dissimulations. De mauvaises décisions, causées par des motivations profondes incomprises, peuvent provoquer la chute.
- Mercure est en maison XI, dans le signe de Vénus : certains amis (peut-être plus des femmes) sont des ennemis secrets (maître de la XII en XI) contribuent à la chute (demi-carré de la Lune au MC).
- La Lune est culminante. Cette position indique la confrontation avec la foule, le public, la popularité et une réussite probable. Elle est cependant handicapée par un demi-carré de Mercure, comme nous l'avons vu (désordre de la pensée qui naissent de l’enfance et des secrets du passé), et surtout par son carré à Uranus, l'astre des bouleversements, lui-même sur la cuspide de la maison XII (épreuves et secrets). Si Uranus en maison XII est une excellente position pour l’exploration intérieure (permettant d’explorer et de questionner les secrets de l’existence et de percevoir le caractère des autres avec acuité et perspicacité), c'est un aspect difficile si l'on fait le choix d'une carrière publique et ambitieuse. Au carré de la Lune au MC (là où l’on est très visible) elle indique que certains secrets (maison XII), risquent d’éclater à la face du monde, d’autant que Neptune (scandale) est également lié au MC.

En conclusion, DSK est fort capable d’être l’artisan de sa propre chute, ce qui n'interdit pas de penser qu’il ait été piégé. Un chasseur intelligent se servira des faiblesses de sa victime pour la faire chuter.

DSK événement le 14 05 2011 New York USA, à 12H00

4- Quatrième question : ces évènements étaient-ils prévisibles dans le temps ?
Les transits actuels sur le thème de DSK et celui de l’événement fatidique sont tout à fait remarquables, ce qui fait penser, comme toujours en ces circonstances, qu’un astrologue eut été de bon conseil.

- Le transit le plus remarquable est celui d’Uranus, l’astre des bouleversements, exactement posé sur la Lune de naissance culminante et maître de la XII ! Le Bouleversement est donc causé par ses propres faiblesses sur lesquelles un complot a pu se greffer. Cette révolution dans la carrière publique, inscrite à la naissance (carré d’Uranus de naissance), est actualisée, déclenchée, par ce transit actuel. Sa position natale en XII indique que les causes restent obscures.
- D’ici un an, alors que DSK devait représenter la gauche aux élections présidentielles, Uranus sera sensiblement dans la même position (à 3° près) : ce passage sur la Lune au MC pouvait être interprété comme un changement important dans ses fonctions (mais pas forcément la victoire).
Le problème est qu’Uranus réclamait depuis toujours une exploration et une connaissance de soi ainsi que la purification des émotions (raisons cachées des ambitions, d’une sexualité agressive portée sur le harcèlement, de l’amour inconsidéré de l’argent). Ce travail sur lui-même pouvait désamorcer la menace qui planait sur lui dès l’entrée d’Uranus en Bélier (en comptant son premier passage de l’été dernier).
- Si Uranus est sur la Lune, Pluton (l'obscur maître de la V, le plaisir) lui adresse un carré. La Lune étant en relation avec l'instinct et le mental, cela a pu contribuer à une puissante explosion du pulsionnel, d'autant que Pluton est en I de naissance et au demi-carré d'Uranus, comme nous l’avons vu toujours en quête de sensations intenses en relation avec certaines obscurités mentales.
- Le 24 mai Mars le guerrier transitait à 2° du Soleil natal maître du comportement. Il était au carré de Jupiter natal. L’ego était sur-gonflé et DSK sûr de sa force.
- Ce même jour Jupiter transitait sur Mars et sur Rahu !
- Vénus (la sensualité) et Mercure (les ennemis secrets dont DSK lui-même) voyageaient entre Mars et le Soleil et au carré de Jupiter !
- Neptune, l’astre des scandales est opposé à Saturne, alors qu'il lui adresse un demi-carré de naissance. Il approche la cuspide de la IX la maison des étrangers. On lit ici une possibilité de trahison de la part de quelqu'un de sa « famille », puisque Neptune natal est en IV. S’agit-il de la famille politique ?
- Neptune proche de la maison IX, au parallèle du Milieu du Ciel natal souligne les ombres diverses et les manipulations, la mise à mort médiatique d’un présumé innocent, le scandale international, les images humiliantes qui font le tour du monde.
- Saturne, sans qui jamais rien de grave n'arrive vraiment est en ce moment sur le Neptune de DSK, et par l’intermédiaire de Pluton auquel il fait un carré, opposé à sa Lune. Saturne sur Neptune est une menace en soi, responsable entre autres des attaques en règle auquel était soumis depuis quelques semaines le directeur du FMI. Son image publique (Neptune, l’illusion, l’identification) était attaquée, afin que la population française ne puisse s’identifier à quelqu’un qui roule en Porsche ou dépense des fortunes pour s’habiller. Neptune, répétons-le est en étroite relation avec les manipulations médiatiques.
- On remarque enfin qu’au moment des faits supposés, la Lune était conjointe à Saturne, sur ce Neptune de naissance, prévoyant la destruction médiatique, peut-être voulue, de DSK.
- Cette conjonction Lune/Saturne sur son Neptune (le mystère) indique que les faits ne sont pas aussi simples qu'il n'y paraît: si DSK a pu être piégé par ses propres pulsions, quelqu'un a pu s'arranger pour que ce soit le cas.

5- Cinquième question : DSK va-t-il s’en sortir ?
- Ça n’est pas évident puisque la Lune culminante, le symbole le plus évident de sa réussite sociale est attaquée par Pluton (pulsionnel, obscurité), par Uranus (bouleversements, révélations de secrets) et par Saturne (chute, peurs, enlisement, frustrations). Le fait que cette affaire se soit produite pendant une conjonction Lune/Saturne n’arrange rien, car dans ce cas les circonstances ont tendance à s’enliser. Sa carrière est sans doute terminée, son image médiatique détruite, mais peut-être n’est-ce pas si important ? l’important maintenant ce sont les années de prison qu’il risque.
- La maison XII, liée à Uranus, risque de peser fort dans la balance alors que d’autres affaires, enterrées à grands frais refont surface.
- DSK devrait cependant profiter d’un Jupiter très favorable ces prochains mois, puisque l’astre qui favorise stationne début Taureau (sur son Soleil/Vénus) de juin 2011 à mars 2012.
- C’est cependant une question de temps : à partir d’octobre Saturne se durcit beaucoup dans son thème de DSK (ce qui d’ailleurs rendait son élection anticipée très incertaine), car il sera opposé à son Mars jusqu’en fin 2012. IL faudrait que tout s’arrange avant cet automne, d’autant que les aspects défavorables Saturne/Mars symbolisent la prison.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.