mardi, avril 12, 2011

Avril/mai 2011 astrométéo tourmentée

- Ce matin la Lune en Lion au trigone d'Uranus et la conjonction de Mercure à Jupiter permettent de clarifier un peu une situation planétaire plutôt tourmentée, conflictuelle et passablement embrouillée.
- On remarque d’entrée l’avancée rapide de Mars en Bélier, chez lui dans cet énergétique signe de feu où transitent également Uranus, le Soleil, Mercure et Jupiter. Quelques jours encore (jusqu'au 16 avril) conjoint à Uranus (autoritarisme, fanatisme, impatience, rapidité de mouvements), il est au carré de Pluton (jusqu'au 22 avril), se conjoint à Mercure (jusqu’à la fin mai !) et à Jupiter (jusqu’au 12 mai) et entre de plein pied dans l'opposition à Saturne (jusqu'à la fin du mois d’avril).
- Ces aspects indiquent de fortes tendances à l'autodestruction (Pluton), à l’impulsivité (Mercure), à la colère (Jupiter), à des luttes ouvertes mais aussi souterraines pour le pouvoir (Pluton), des tensions graves, des conflits divers, de la violence, des obstacles et des frustrations (Saturne).
- Le premier problème cependant, auquel il faut s'intéresser avant tout, est l'opposition de Mercure à Saturne car cet aspect trouble les raisonnements et influe négativement sur nos choix. Cet aspect est actif jusqu'au 7 mai! Quoique nous nous sentions pressés et impulsifs (Mars oblige), ce n'est pas du tout le moment de faire des choix importants car les risques d'erreur sont majeurs. Ceci concerne tout le monde, du citoyen lambda aux politiciens professionnels et autres figures médiatiques si avides de faire acte de candidature à de hautes fonctions fort prisées. C'est plutôt le moment de s'interroger sur la nature et les origines de nos désirs et de nos ambitions et sinon de résoudre, au moins d'observer et reconnaître les mobiles secrets qui nous animent.
- Mercure ayant fort à voir avec la parole, mieux vaut surveiller celle-ci, fort capable de nous mettre par impulsivité (Mercure/Mars), indiscrétion (Mercure/Jupiter), voire par pure méchanceté (Mercure/Saturne) dans de mauvais draps.
- Mercure a aussi fort à voir avec les déplacements : en cette période de vacances les dangers sur les routes sont décuplés, puisque Mars/Mercure/Saturne poussent vers l'impatience, la brusquerie et les excès de vitesse et que Mars au carré de Pluton provoque des comportements autodestructeurs (alcool et toxicomanie au volant par exemple).
- L'opposition de Jupiter à Saturne est de son coté toujours effective (jusqu'au 25 avril plus ou moins). Les secousses sismiques, en relation entre autres avec cette opposition (voir Peut-on prévoir un tremblement de terre) se succèdent d'ailleurs au Japon et avec l'avancée de Mars les dangers restent très présents jusqu'à la fin du mois.
- Jupiter est en relation avec l'expansion du moi, les voyages et les opportunités. Saturne de son coté, celui qui purifie, évoque la contraction, la discipline, la simplicité et l'austérité et contrairement à Jupiter qui favorise, s'associe aux obstacles, aux actions manquées ou avortées, au temps trop souvent vécu comme une épreuve.
- L'important à comprendre ici est la relation dynamique entre les deux astres : Saturne, correctement envisagé, nous offre la clef de Jupiter. Cela signifie que la simplicité, la patience, la discipline inspirée par l'intelligence et donc vécue sans conflit (Saturne) permet à Jupiter de se libérer et de donner le meilleur de lui-même. Inversement, tenter de vivre Jupiter négativement (jouissance, quête effrénée du plaisir, ambitions démesurées) sans d'abord comprendre Saturne (patience, orientation générale vers la sagesse) mène à la catastrophe.
- Il s'agit ainsi de comprendre Saturne afin que Jupiter puisse jouer son rôle de bénéfique. Mais voilà, on a vu que Mercure dans son opposition à Saturne trouble la compréhension et pousse vers de mauvais choix.
- Un retour vers Mars s'impose ici : le maître de l'action, du mouvement et des conflits, conjoint à l'autoritaire Uranus jusqu'au 16 avril, au carré de Pluton le destructeur jusqu'au 22 s'oppose à Saturne, le maître du temps jusqu'à la fin du mois. Les analogies sont nombreuses : fanatisme, durcissement des idées, autodestruction à l'échelle individuelle et planétaire. Le désir fait face à l'obstacle, le pulsionnel au temps. La volonté tendue, agressive se confronte aux circonstances adverses. Il faut aussi compter avec la colère (toujours mauvaise conseillère) capable d'exploser à tout moment à cause de la conjonction Mars/Jupiter effective jusqu'au 12 mai!
- En outre Mercure, à cause de sa rétrogradation, ne quitte plus Mars jusqu'à la fin de mois de mai enflammant les paroles et les esprits.
- Tout ceci n'aide en rien à prendre de bonnes décisions et à suivre les conseils de Saturne afin d'activer Jupiter. Il est cependant essentiel de ne pas tenter de vaincre absolument les circonstances adverses, puisque comme toujours Saturne domine : la renonciation est ici le mot clef, faute de quoi la frustration règne et la sérénité reste irrémédiablement hors d'atteinte.
- Si cela semble plus facile à dire qu'à faire, car la situation est sombre, et particulièrement tendue certains éléments jouent en notre faveur:
- Si Mercure est opposé à Saturne (jusqu’au 7 mai) il est aussi conjoint à Jupiter (jusqu’au 19 ). Le « comment penser » peut donc être corrigé par l'étude, l’attention, l'intuition, à partir du moment où ce n'est plus la volonté exacerbée par le désir (Mars) et l'ambition (Jupiter négatif) qui dirigent l'esprit, mais bien un esprit de sagesse (Saturne).
- Le Soleil, en relation avec la noblesse et la lumière, quitte l'opposition à Saturne qui l'obscurcissait mais reste encore conjoint à Jupiter (jusqu'au 20 avril) , un aspect qui pousse vers la réussite, la paix et la générosité (d'où l'importance de comprendre la relation Jupiter/Saturne).
- Neptune et Vénus, toutes deux en Poissons, aident à l'ouverture du coeur, sans laquelle rien n'est jamais possible.
- Profitons de ce beau Vénus, qui quitte son exaltation dans les Poissons le 21 avril (dommage) pour se conjoindre à Uranus jusqu'au 29. Cet aspect, qui s'associe à une appréciation subtile de la beauté et fouette l'imagination créative fait souffler un vent de liberté dans les relations sentimentales et amoureuses, mais ne promet aucunement la stabilité et encore moins la sécurité. Même dans ce cadre pourtant fort plaisant, il faudra se méfier de Mercure/Saturne qui pourra, à cause de Mars (le désir) et de son aspect à Saturne (la frustration), ternir les plus belles rencontres organisées par Vénus, Uranus et Jupiter. Et puis on prendra garde à Pluton l'obscur, car Vénus lui adresse un carré du 23 avril au 4 mai, mêlant allègrement la séduction à l'argent, le charme au pouvoir, la sensualité à la manipulation.
- Ensuite il sera bon, dès le 26 avril et jusqu'au 7 mai (qui correspond à la fin de Mercure/Saturne) de ne pas s'investir dans les histoires de coeur, car Vénus opposé à Saturne, s'il favorise les méditations des promeneurs solitaires interdit les épanouissements des nouvelles aventures. On se rattrapera peut-être ensuite du 7 au 19 mai, grâce à la conjonction de Vénus à Jupiter.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.