dimanche, septembre 06, 2020

L’astrologie, la science et la notion de sens



«  L’émotion la plus belle que nous pouvons éprouver est le sens du mystérieux. C’est cette émotion fondamentale qui est à la racine de tout art et science qui sont authentiques. Celui qui ne connaît pas cette émotion, qui ne possède plus le sens du merveilleux, est comme mort, telle une bougie éteinte … En ce sens, et seulement en ce sens, je suis profondément religieux. » Albert Einstein - Comment je vois le monde  

Le sens de la vie

Ces dernières années dans ma pratique d’astrologue, j’ai remarqué une sorte de mise en retrait des questions habituelles, quasi traditionnelles, à propos de l’argent, du travail, de la famille, de la santé et bien entendu de l’amour. Ou alors elles s’expriment dans un second temps. La demande qui revient maintenant de plus en plus souvent est à propos du sens de la vie : quel est le sens de ma vie? demande-t-on à l’astrologue ou mieux encore : comment puis-je donner un sens à ma vie? Quant à la notion de mission de vie, très à la mode, elle est beaucoup formulée. 

Il y a de quoi se réjouir car apporter des réponses à ces interrogations est sans doute ce que l’astrologie fait de mieux, spécialement dans un monde qui a perdu l’essentiel de sa magie et de son sens justement. Dans un monde astreignant, où l’on fait beaucoup la course pour remplir ses obligations, pour se plier aux horaires imposés, pour joindre les deux bouts. Dans un monde étouffant où l’on est captif de mécaniques implacables concernant l’emploi, le logement, les enfants, les tracasseries administratives, les transports chronophages et tout ce qui constitue l’existence de l’être humain lambda, où qu’il se trouve sur cette planète.  

L’astrologie est une dame ancienne : on ne dira pas vieille, car elle ne l’est pas. L’on peut comme elle compter des milliers d’années et ne pas être vieille, c’est-à-dire usée et fatiguée par l’accumulation des expériences. On peut être ancien et jeune, si l’on est en quête d’intelligence et de vérité, parce l’on reste intimement proche de ce que la vie nous demande. Et la vie nous demande de lui donner un sens.

La pratique astrologique et le lien du sens  

Apporter des réponses aux interrogations plus traditionnelles de l’astrologie reste cependant essentiel, car ces réponses sont ce que les vérifications mathématiques sont aux scientifiques : elles permettent de vérifier constamment que nous ne nous égarons pas dans la tentation du merveilleux. Que nos analogies ne sont pas des chimères illusoires. Il nous faut donc être quotidiennement à l’écoute et expérimenter. L’actualité, qui est un cadre inépuisable de synchronicités, nous offre souvent le meilleur des exercices.


Beyrouth, Liban, seconde explosion, le 4 août 2020 à 18h08 (HL)

Revenons au 4 août dernier par exemple, lorsque Beyrouth fut dévastée par l’explosion de 2750 tonnes de nitrate d’ammonium. Ce même jour, à peine quelques heures avant  la déflagration, avait lieu le carré exact de Mars (19°45 Bélier) à Jupiter (19°45 Capricorne), ce dernier étant conjoint à Pluton (23°16 Capricorne).  

Non seulement cette configuration est brutale et destructrice en elle-même, mais au moment même de 'l’accident', Jupiter est situé quasi exactement au lever (ascendant à 18°44 Capricorne) : coïncidence signifiante s’il en est, sachant que l’AS avance en moyenne de 01° toutes les quatre minutes. Et pour que le tableau soit encore plus précis, l’on remarque Uranus, l’astre explosif et bouleversant, à 10°38 Taureau, soit à grande  proximité du Fond du Ciel à 08°31 Taureau, l’angle associé au lieu de l'évènement. Il s’agit donc bien d’une de ces innombrables preuves par les faits, de la véracité des analogies astrologiques. 



Chadwick Boseman, le 29 novembre 1976 à Anderson, USA, Caroline du sud, calculé pour midi (heure de naissance inconnue)

L’actualité nous éclaire de même du point de vue de la destinée des individus : comme beaucoup d’astrologues je suppose, j’ai jeté un coup d’oeil sur le thème natal de Chadwick Boseman en apprenant son décès. Il s’agit de cet acteur Afro-américain devenu mondialement célèbre en incarnant Black Panther, le super-héros de couleur. Sachant que Chadwick Boseman, initiateur du geste culte Wakonda for ever, a marqué au fer rouge la conscience collective, ce ne fut pas du tout étonnant de trouver une conjonction d’Uranus (09°18 Scorpion) avec Rahu (03°05 Scorpion) dans son thème astral. Cette combinaison particulière est ainsi décrite dans mon ouvrage L’astrologie et la mécanique de la pensée  : « Dessein parfois réalisé d’ouvrir des portes, d’emprunter en premier certaines voies qui transforment la conscience collective. Volonté d’accomplir une mission, de vivre une destinée hors du commun ……. » . 
A noter que Barack Obama, qui montre la même configuration dans son thème, lui a ainsi rendu hommage : Chadwick était venu à la Maison Blanche afin de travailler avec des enfants, lorsqu'il incarnait Jackie Robinson. On pouvait dire au premier coup d'oeil qu'il était béni. Être jeune, doué et Noir; utiliser ce pouvoir pour leur donner des héros à admirer; le faire tout en souffrant, quelle belle utilisation de ses années.

Science et astrologie

Cette configuration dans le thème natal de l’acteur noir n’était pas étonnante parce que le sens est à l’astrologie ce que les mathématiques sont à la science. Les scientifiques font des prédictions en usant des mathématiques : c’est ainsi que Neptune fut découvert car les calculs concernant l’orbite d’Uranus ne tombaient pas juste, ce qui prouvait selon la théorie de la gravitation, que la course de la planète était perturbée par la présence d’un autre astre. Les mathématiques pointèrent vers le lieu de la perturbation et l’astronome Johann Galle pointa son télescope dans la direction indiquée pour y trouver Neptune.   

L’astrologie est similaire : le sens répertorié, connu, théorisé se doit d’être présent dans les configurations évènementielles ou psychologiques étudiées : l’explosion de Beyrouth se devait d’être lisible dans la carte du ciel, en conformité avec la théorie. En cas d’attentat terroriste on trouvera toujours une des combinaisons 'obligatoires', un noeud lunaire avec Mars ou Uranus par exemple (1). J’ai expérimenté ce principe en étudiant l’attentat de Sarajevo du 28 juin 1914. J’avais tenu le raisonnement suivant : sachant que beaucoup d’attentats aux répercussions gravissimes sont marqués par une conjonction Mars-Ketu, je me suis demandé lequel, au cours du XXe siècle avait eu les conséquences les plus graves? Celui de Sarajevo (l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand et de son épouse Sophie Chotek) qui déclencha la première guerre mondiale m’apparut comme le meilleur candidat. Les éphémérides confirmèrent immédiatement cette intuition, puisque au moment de l’attentat Mars, la Lune et Ketu sont conjoints au début du signe de la Vierge (Mars 01°17, la Lune 04°42 et Ketu 08°57 en Vierge).

Masse manquante et causalité manquante 

Cela nous amène à une comparaison interessante : les mathématiques indiquent aux scientifiques que seulement 5% du contenu de l’univers, pourtant riche en milliards de milliards d’étoiles (2) dont certaines sont des millions de fois plus massives que notre Soleil, nous est perceptible. Pour que les mathématiques fonctionnent il faut ajouter 95% à la masse de l’univers. D’où les concepts hypothétiques de matière noire et d’énergie sombre qui n’ont jamais été détectées.

Pour l’astrologie c’est le lien du sens qui est manquant. Le sens est présent, les configurations lui correspondent, mais jusqu’à maintenant nous sommes incapables de comprendre comment le tout fonctionne: L’astrologie est depuis ses débuts confrontée à ce problème : nous ne pouvons pas expliquer son processus de façon causale. La géométrie du ciel est chargée de significations évidente concernant nos caractères et nos destinées, mais le comment nous échappe.

Les études, les observations, les expériences menées par les astrologues du monde entier, quels que soient les systèmes employés, pointent vers l’existence d’une force, d’une énergie, d’un vecteur qui relie la nature et la géométrie des astres à la conscience, aux évènements et aux destinées individuelles et collectives, mais cet élément essentiel, qui établit un lien indiscuté entre les astres et le sens que nous en tirons, reste jusqu’à maintenant invisible et indétectable. (3)

Le sens nourriture de la conscience

Qu’il s’agisse de science, d’astrologie, de philosophie ou de spiritualité, l’essentiel réside dans une compréhension du sens de la vie, une des rares actions capables de nous sauver de la situation misérable dans laquelle nous sous sommes embourbés. Comme l’écrit l’astrophysicien Trinh Xuan Than « L’existence de la vie est extrêmement improbable et dépend d’un équilibre très précaire, d’un concours de circonstances extraordinaires (…) L’univers a été réglé de façon extrêmement concise pour l’apparition d’un observateur capable de se poser des questions sur l’univers qui l’a engendré. » (Vertige du cosmos) 

Il en est à fortiori de même pour notre système solaire qui semble avoir été « conçu » pour abriter la vie et permettre l’émergence de la conscience. Sa singularité est plus que remarquable. C’est peut-être un minuscule grain poussière face à l’infinité cosmique, mais la taille, un paramètre toujours relatif, ne fait rien à l’affaire. Le merveilleux arrangement des planètes, les éclipses, les noeuds lunaires, les innombrables synchronicités (4) nous démontrent sans cesse que nous vivons une aventure extraordinaire, sur une planète extraordinaire, dans un système solaire extraordinaire. 

Dans ce cadre l’astrologie insuffle du sens à la conscience : la conscience se nourrit de sens et la géométrie céleste en est une source inépuisable. L’astrologie ne prouve rien, ni l’existence de Dieu ou des dieux, ni l’immortalité de l’âme, mais elle nous dit clairement que ni la vie ni la conscience, ne sont des accidents. 

______________________________

(1) Consulter une courte liste des configurations de ces attentats dans la note 1 de Astro-météo : Mars et le temps du Serpent 

(2) Les dernières estimations parlent de 300 sextillions d’étoiles, soit 3 x 10 puissance 36, ou encore 1000 000 puissance 6, c’est à dire 1 suivi de 36 zéros!

(3) Les théories sont multiples : une sympathie avec l’âme cosmique d’un univers organique au sein duquel tout le vivant, astres, animaux et humains correspondent. Des astres considérés comme des dieux, ou encore habités par des puissances spirituelles. Il y a un siècle des astrologues définissait l’astrologie comme « la science des réactions aux vibrations planétaires», malgré le fait que ces vibrations n’aient jamais été détectées …  Les astrologues contemporains se sont tournés en masse vers les phénomènes de synchronicité : des coïncidences signifiantes font que par on ne sait quel miracle, les situations des astres et des angles correspondent aux traits de caractères et aux évènements étudiés. Il n’y aurait pas d’influences proprement dites, mais une forme de simultanéité. Certains chercheurs penchent pour des liens purement analogiques et il est beaucoup question de système solaire intérieur. D’autres encore défont les astres de leur corporéité pour n’y plus voir que des symboles existants au sein de notre inconscient.

Ma théorie personnelle est que le psychisme, tel que nous le connaissons est dès sa genèse «programmé » et structuré par la géométrie particulière du système solaire, celle-ci impliquant non seulement les planètes et les luminaires, mais également les noeuds lunaires et les éclipses. Le reste des nombreux corps célestes, les astéroïdes entre autres, correspondent sans doute au bruit de fond mental, spécifiquement les milliers de pensées (plus de 50 000 en moyenne) qui nous traversent quotidiennement la tête. 

(4) On trouvera dans L’astrologie et la mécanique de la pensée, 3 exemples distincts de faits synchrones qui démontrent que ceux-ci sont intrinsèquement associés à la géométrie céleste. 

samedi, juillet 25, 2020

Mars et ses carrés : inflammation, révolte et action juste


L’année 2020 inscrira sans doute son nom dans les livres d’histoire, à condition que celle-ci ne se termine pas abruptement comme celle des dinosaures, non à cause d’une météore géante mais par le fait de nos propres actions. Peut-être la nommera-t-on l’année de la pandémie, ou celle du grand confinement. Ou encore celle des avertissements que l’humanité n’a pas su interpréter, trop captive de ses conditionnements et de ses habitudes séculaires fondées sur la peur, l’ignorance, l’intérêt personnel et la compétition, la brutalité et le conflit. Quoiqu’il en soit, il est encore trop tôt pour se prononcer : nous ne sommes qu’en juillet et les mois qui viennent s’annoncent particulièrement tendus, placés qu’ils sont sous la férule de Mars. Et attention, sans être de la voyance, l’astrologie n’a pas sa pareille pour prévoir les amoncellements de nuages noirs zébrés d’éclairs, signes probables de grêles et de tempêtes dévastatrices. 

La situation est simple : la triple conjonction de Jupiter, Saturne et Pluton se poursuit depuis des mois. Rarissime et puissante, elle est entièrement liée à ce qui nous est arrivé, même si d’autres éléments ont concouru d’importance. Ainsi qu’expliqué dans La genèse astrale du Covid-19, le Kala Sarpa Yoga (1) par exemple, provoqué par les noeuds lunaires a rendu la situation extraordinaire, nous privant d’une grande partie de notre libre arbitre comme à chaque fois que de graves évènements  (guerres, révolutions, famines, épidémies, bouleversement climatiques …) affectent la collectivité. De telles situations spéciales s’inscrivent en lettres de feu dans la géométrie céleste. Comme si cela n’était pas suffisant, Mars au printemps se joignit aux 3 astres en Capricorne, créant de larges inflammations qui enfièvrent encore une bonne partie de la planète. L’été enfin a commencé sur une éclipse à 00°00 du Cancer, un évènement majeur en soi dont il fut question dans Solstice éclipsé et mise à jour de la pensée 

Et maintenant voilà Mars en Bélier pour de longs mois, en domicile et dans toute sa force, qui s’avance au carré de ces mêmes trois astres : en vérité il ne nous laissera pas en paix avant la fin février 2021 (voir le détail des transits en fin de cet article). 

Carré exact de Mars à Jupiter, calculé pour Paris France, le 4 août 2020 à 15h07 CET

Rapide diagnostic 

Le dieu de la guerre - traduisez par l’énergie conflictuelle inscrite en chacun d’entre nous - se heurte de plein fouet à Jupiter, occasionnant des bouillonnements de colères, tant intérieures que domestiques et des amplifications des combats contre les injustices, le tout s’accompagnant d’une démultiplication de la violence. Poursuivant sa course il fait de même avec Pluton, astre lié à l’intérêt personnel, à l’obscurité mentale parfois malveillante, à l’obsession du pouvoir et de la jouissance, le carré se traduisant par des énergies autodestructrices et des craintes instinctives accrues. Quand à son carré à Saturne, il figure une tension extrême, le désir (Mars et Pluton) étant empêché par l’obstacle : l’action libératrice peine à se manifester quand elle ne s’embourbe pas, occasionnant des griefs, des durcissements, des circonstances adverses et des frustrations, jusqu’à d’éventuelles explosions provoquées ici par Mars, Jupiter et Pluton, sans compter les transits des autres astres qui ne manqueront pas. 

Rien de facile, ce qui ne signifie pas qu’il faille baisser les bras et se laisser dévorer tout crû par ces énergies négatives. Au contraire, la réponse simple à apporter appartient pleinement à la sagesse astrologique puisqu’il s’agit de transformer le guerrier en serviteur.


La maison VI (le travail et la santé) et Mars 

La question de la santé reste bien entendu au coeur de nos préoccupations, la pandémie n’étant pas terminée et reprenant même du poil de la bête dans certains endroits. Simultanément et intimement liée à la crise sanitaire, une crise économique majeure semble inévitable, alors que le chômage explose à travers le monde.

Ainsi intéressons-nous à la maison VI, qui représente non seulement les ennuis de santé et celles et ceux dont le métier est de nous soigner (médecins, infirmier(e)s, aide-soignant(e)s, guérisseurs reconnus ou non par les systèmes en place), mais aussi l’ensemble de nos contraintes, comme le travail alimentaire, celui que l’on fait non par vocation ou par goût, mais parce qu’il faut payer le loyer, entretenir sa famille, acheter de quoi manger, se vêtir et ainsi de suite. La maison VI entretient des liens avec la domesticité, l’esclavage, les « inférieurs » hiérarchiques, les travaux pénibles qui échoient aux moins chanceux d’entre nous. 

LES JOIES PLANETAIRES
Pourtant la maison VI représente également le service au sens le plus noble du terme, ce qui lui offre sa signification spirituelle. 

Dans l’important classement des Joies planétaires (2) qui offre des dignités aux astres en maisons, Mars y brille en maître, parce qu’il est associé à la force, à l’action, au courage et à l’esprit chevaleresque. Dans cette maison, Mars le guerrier énergique vient en aide aux plus faibles. C’est la signification de la Joie de Mars en maison VI : sa capacité à transformer le guerrier en serviteur. 

Mars problème et solution

Ainsi Mars, représente à la fois cette énergie fiévreuse, instinctive, séparatrice, compétitive et brutale qui dévore l’humanité depuis la nuit des temps, comme il incarne la bravoure et l’héroïsme, qu’il s’agisse d’actions quotidiennes ou extraordinaires. Lié aux coups, aux fractures, aux inflammations, il représente le désir vital d’exister et de soumettre l’environnement (3) qui nous a permis de survivre tout en brutalisant aveuglement la planète. La brûlure des passions parfois incontrôlables lui revient, comme le sens de l’action, la capacité d’agir sur l’environnement, non pas dans un désir de pure domination, mais dans une optique d’aide, de service et de partage.

L’action juste

Mars s'annonce très menaçant. Il fut  intimement lié à la vague pandémique comme à la mort de George Floyd, tant du coté des violences policières que des débordements qui ont suivis. Mars conduit à la révolte, tout en étant l’arme de la répression.  

Comprendre, accepter, vivre la notion même de service a capacité à changer cela. Servir plutôt que de nous battre contre la terre, les forêts, les océans et les animaux,  plutôt que de considérer l’autre en rival ou en ennemi. On trouve d’ailleurs dans cette notion la signification de son exaltation dans le Capricorne, signe dans lequel Mars est censé être tempéré par Saturne qui y est en maîtrise.

Mais d’évidence ça n’est pas aussi simple : nous cédons sans cesse à Mars quand la colère ou la peur nous broient l’esprit et le cœur, quand les désirs de jouissance et les ambitions obsèdent nos pensées, quand l’irritation nous sort de nos gonds malgré nous et nous fâche avec nos proches ou nos amis, quand les habitudes ou les mœurs acquises nous font massacrer le vivant, comme si nous ne pouvions survivre sans détruire, exploiter, piller, tuer. 

Changer cela revient à cultiver la notion d’action juste, la seule qui mette en scène un Mars entièrement guidé par l’intelligence et ainsi non-violent. Les puissantes configurations qui s’annoncent ces prochains mois sont à aborder dans le cadre de cette vision globale et philosophique. Transformer Mars en serviteur c’est comprendre l’action juste qui émane directement du coeur, sans arrière-pensée, une action qui n’est ni cérébrale, ni analytique, qui n'est pas une réaction à la colère ou la peur. Une action qui parce qu’elle va droit au but, qu’elle est inspirée, guidée par la vérité s’avère capable de changer le monde.

Mars au carré de Jupiter 

Comprendre que « Mars gagne à servir Jupiter. L’exigence de l’action est ainsi canalisée par le sens de la justice et la compassion, éveillant l’esprit chevaleresque, la meilleure expression de Mars qui sert l’expansion de la pensée dans le sens du bien.  Complémentaires, les notions d’action juste et de non-violence sont à cultiver. Directe, intuitive et spontanée, libre de la crainte, du désir et des mobiles secrets, l’action juste est étroitement liée à la non-violence …..  La différence entre la révolte (réaction instinctive aux injustices et aux frustrations) et la révolution (transformation totale de ce que l’on est) peut alors être comprise ».(4) 

Mars au carré de Pluton 

Cet aspect met en scène le champ de bataille intérieur de nos craintes, de nos désirs, de nos passions. La question est : « Comment passer de l’autodestruction à la régénération qui est l’expression positive de Pluton ? Si c’est au guerrier intérieur (Mars) de descendre aux enfers (Pluton) affronter les obscurités et la crainte de la mort, son rôle n’est pas de détruire le corps et l’esprit au cours de ce processus, mais d’incarner la bravoure absolue de la maîtrise de soi, du sang-froid, de la non-violence et de la non-action. Il est de permettre cette périlleuse incursion au dedans de soi, là où l’on se retrouve sans défense face à ses craintes, ses fantasmes, ses obsessions, ses possibles mémoires traumatiques ou honteuses. ……… Intégrer Mars/Pluton revient à réaliser que l’on est capable de se libérer totalement de la peur ». (5)

Mars au carré de Saturne 

« Le travail sur soi, la réflexion et la sagacité sont ici obligatoires, car seuls la renonciation et le service corrigent cette affliction. L’erreur répandue est de chercher à soumettre les circonstances en ignorant les avertissements offerts par la vie. Il ne s’agit pas de refuser l’effort ou le combat, mais de reconnaître l’origine et la nature du désir et d’apprendre à y renoncer en cas de nécessité. 
L’intelligence transforme la renonciation en action: par ce biais, l’obstacle saturnien se dissout  
......  Afin de ne pas défaire son propos, la renonciation doit être naturelle, dénuée d’effort et d’arrière-pensée. Elle n’est pas due à la crainte d’être déçu ni à l’espoir d’une récompense, mais à l’intelligence pénétrante, sagace, non soumise à la peur ou au conformisme. Pour ce faire la substance du désir, ses motivations, l’anxiété l’accompagnant, les frustrations passées, les compensations, l’impatience et les durcissements du mental sont passés au crible de la vision intérieure. Leurs déploiements sont observés au sein de la vie quotidienne.   
…..  Parallèlement à la renonciation, la voie du service permet à Saturne de remplir son rôle envers Mars, qui n'est pas d'interdire mais de construire, qui n'est pas de frustrer mais de délimiter et de canaliser. Mars devient le chevalier, le serviteur qui utilise son énergie pour aider. Les deux astres se réconcilient ainsi et le mental calmé est moins à même d'attirer blessures, agressions, accidents, déceptions et frustrations. Il fait preuve de force, d’audace, de patience et de sérénité et agit positivement sur la destinée. (6)


Détails des configurations jusqu’en 2021 

- Mars carré Jupiter : du 22 juillet au 23 août 2020 - du 28 septembre 2020 au 18 février 2021 
- Mars carré Pluton : du 28 juillet 2020 au 10 janvier 2021
- Mars carré Saturne : du 4 août au 24 octobre 2020 - du 19 décembre 2020 au 3 février 2021

J’utilise 8° d’orbe pour les carrés à Jupiter et à Saturne et 7° pour celui à Pluton (sans noter dans son cas la très courte rupture en novembre). Ces indications ne sont pas précises au jour près d’autant que le phénomène de la translation de lumière est à prendre en compte. Par exemple, du 23 août au 28 septembre, le carré Mars-Jupiter se défait. Mais celui de Mars à Pluton est en place alors que Jupiter et Pluton restent en conjonction. Pluton fait donc un relais entre Jupiter et Mars, le carré continuant ainsi à s’exprimer malgré l’éloignement des deux astres. 

D’une certaine façon, mieux vaut sans doute considérer que Mars est au carré des trois astres jusqu’en janvier 2021 (le 10 pour Pluton) et février 2021 (le 3 pour Saturne et le 18 pour Jupiter).

Ajoutons enfin que Jupiter et Saturne entreront au carré d’Uranus dès la mi-décembre 2020, jusqu’en mars 2022 pour Saturne et jusqu’en fin février 2021 pour Jupiter, alors que Mars entré en Taureau sera conjoint à cet astre du 3 janvier au 6 février 2021. Ces configurations sur lesquelles nous reviendront sont assez explosives. Elles indiquent que 2021 ne débutera pas sur une vague de paix et de sérénité, bien au contraire, d’autant qu’un nouveau Kala Sarpa Yoga se déploiera le 11 janvier 2021 (plus d'informations à ce sujet dans Mars et le temps du Serpent). 
_____________________________________________________________________

(1) Kala Sarpa Yoga : tous les astres situés d’un seul coté de l’axe des noeuds lunaires 

(2) Le classement des astres en Joies planétaires tire ses origines de nos plus anciennes sources. Certains spécialistes considèrent que les significations des maisons concernées (voir schéma) dérivent en grande partie de ces dignités. Cf. Deborah Houlding « The houses, temples of the sky » 

(3) L’astrologie et la mécanique de la pensée - Les fondations de la pensée I / Mars

(4) Ibid. Les aspects de Mars / Mars en aspect dissonant à Jupiter

(5) Ibid. Les aspects de Mars / Mars en aspect dissonant à Pluton

(6) Ibid. Les aspects de Mars / Mars dissonant à Saturne 



jeudi, juin 25, 2020

The Lunar Nodes and the meaning of life

Please join me on Sunday, July the 5th 2020, for this webinar organised by ISAR (International Society for Astrological research)   

THE LUNAR NODES AND THE MEANING OF LIFE (click on the link to register)

Lunar Nodes mirror the material world symbolically derived from the Sun (the origin) and the Moon (the manifestation). They confront to the raw circumstances of existence, which seem to emanate from visualisations and projections of thought. They belong directly to the astrological architecture of thought: Linked to “mental eclipses” and frozen memories, they are crossroads where the psyche interacts with matter. Their meanings in birth charts often materialise through decisive events and major encounters in destiny.

During the Webinar, I will approach them in many complementary ways, which include Hindu mythology, psychological tendencies, implications into personal and collective events (examples will be provided), and most importantly philosophy and spirituality. We will see how, by transforming us, they bring us closer to the true meaning of life.

Bachelor of Letters, author of the blog “Bernard l’astrologue”, writer and lecturer, Bernard Duchatelle spent about ten years as a traveling astrologer in India, Nepal and Sri Lanka, where he became acquainted with Eastern spirituality, yoga and Hindu mythology. He also resided in Ojai, California, the privileged residence of Krishnamurti whose teachings have supported him since 1975, the same year he began studying astrology. His practice promotes self-realisation through the in-depth understanding of thought processes and the emotional mechanisms that constitute us.

vendredi, juin 19, 2020

Solstice éclipsé et mise à jour de la pensée


Rarement année fut marquée par une géométrie céleste aussi chargée en configurations particulières, celles-ci se reflétant dans nos existences à de nombreux niveaux : la crise sanitaire et le confinement, l'économie chancelante, des violences domestiques accrues, des conflits armés ou encore les vieux démons du racisme qui ne marquent pas de pause et en conséquence une humanité angoissée, confrontée à des lendemains incertains et en pleine transformation. 

Alors que Saturne, Jupiter et Pluton restent groupés (1), avec tout ce que cela comporte de crises existentielles, de mutations, de déconstructions, de durcissements, de morts symboliques ou réelles ainsi que de prises de conscience,  d’explorations et de renaissances, voici venir à nouveau une configuration spéciale et signifiante, cette fois-ci un solstice d’été (2) doublé quelques heures plus tard d’une éclipse solaire.

Solstice du 20 juin 2020 : Soleil à 00°00 du Cancer - calculé pour Paris, France à 23h44 - 21h44 TU 

Si un solstice donne habituellement le ton pour les mois suivants, il fait parfois bien plus comme c’est le cas pour celui-ci : quand le Soleil atteindra le 00°00 du Cancer, la Lune lui sera déjà conjointe à 25°33 des Gémeaux, les deux luminaires étant accompagnés par Rahu, le Noeud lunaire Nord à 29°07 des mêmes Gémeaux. La nouvelle Lune, qui donnera lieu à une éclipse de Soleil se produira ainsi quelques 8 heures 57 minutes après le solstice, à 00°21 du Cancer.  

Quelques mots sur le Cancer

Quoique le Bélier soit généralement considéré comme le premier signe du Zodiaque car marquant l’arrivée du printemps dans l’hémisphère nord, les analogies saisonnières ont la peau dure (3), géométriquement parlant cette place revient au Cancer.

Dans le cadre du Thema mundi qui synthétise les fondations théoriques de notre astrologie occidentale, l’organisation des signes, des dignités et même des aspects prend ses origines en Cancer : il appartient à la Lune qui est la mère du Soleil, celui-ci gouvernant le signe suivant, le Lion. 

Ce couple zodiacal est le noyau du merveilleux agencement que nous connaissons : les signes mercuriens Gémeaux et Vierge sont pour le premier conjoint au Cancer et pour le second conjoint au Lion, puis viennent les signes vénusiens Taureau et Balance et ainsi de suite (ceux de Mars et de Jupiter), pour en arriver à l’opposition des deux signes saturniens Capricorne et Verseau. 

Le Cancer est bien la pierre angulaire de toute la structure et il reste beaucoup à explorer dans les relations qu’il entretient avec le psychisme et des liens de celui-ci avec la matière. Comme la pratique astrologique nécessite de comprendre les connaissances héritées de nos prédécesseurs, demandons-nous pourquoi les fondateurs de ce modèle théorique extrêmement sophistiqué, qui fait ses preuves depuis environ 23 siècles (4) ont cru bon d’offrir à la Lune le signe qui commence au solstice d’été, c’est-à-dire quand le Soleil culmine au plus haut de l’hémisphère nord? 

Ainsi le 00°00 du Cancer n’est pas anodin (5) et une éclipse de Soleil s’y produisant (à 00°21), quelques heures à peine après le solstice ne peut être que fortement chargé de sens : le Cancer représente l’ascendant collectif, c’est-à-dire le gouvernail de l’humanité toute entière, nous permettant ou non, selon nos comportements,  de réaliser les promesses inscrites à la naissance. 

Un peu d’histoire

Nouvelle Lune et éclipse du 21 juin 2001 calculé pour Paris, France à 13h58 HL - 11h58 TU

Le signe du Cancer étant lié de part ses liens avec la Lune au passé et aux mémoires, interrogeons le solstice du 21 juin 2001, dont la configuration fut très voisine à celle qui nous attend : cette année-là vit également une nouvelle Lune conjointe à Rahu et donc éclipsée, cette fois 3 heures 58 minutes après le solstice (6). 

Qu’il s’agisse de Rahu est important, car le noeud nord signifie souvent des évènements, ou pour le dire autrement des cristallisations mentales individuelles et collectives en processus de matérialisation. 
Les mois qui suivirent furent brutaux et tourmentés d’autant que Mars opposé à Jupiter amplifiait l’énergie guerrière. Outre l’Angola et la Suisse ensanglantés en août par de graves attaques terroristes, le 9 septembre 2001 l’attentat du World Trade Center à New York obscurcit dramatiquement la géopolitique mondiale, avec la guerre d’Afghanistan et d’autres conséquences que nous payons encore.  

Le 11 septembre 2001, New York USA à 08h46 heure locale. 

Ce n’est pas le sujet de cet article mais arrêtons-nous un instant sur les liens de cet attentat avec l’éclipse qui le précéda :
- Mars à 01°26 et Ketu à 2°15 R sont en conjonction serrée en Capricorne. (7)
- Mars est en opposition quasi exacte au lieu de la nouvelle Lune éclipsée du 21 juin 2001 à 00°10 du Cancer
- Rahu a rétrogradé à 02°15 du Cancer 
- Conjointe à Rahu la Lune de l’attentat est à 28°04 des Gémeaux: à 2°06' d'orbe du lieu de l’éclipse et à 0°17’ d’arc de sa position lors du solstice qui l'avait précédé de quelques heures, soit 27°47 des Gémeaux  

Retour à juin 2020

Sans être catastrophiste, l’on peut se poser des questions. Les noeuds lunaires marquent des périodes où le libre-arbitre est au plus faible, comme nous l’avons vu lors du confinement, alors que tous les astres était d’un seul coté de leur axe : il a été question à de multiples reprises de cette configuration appelée Kala Sarpa Yoga dans ce blog, entre autres dans Mars et le temps du Serpent

Nous savons aussi que Rahu s'associe à la matérialisation des évènements : ce processus est au sommet de sa puissance de germination au moment des éclipses, alors que les formes-pensées émanant du psychisme des milliards d’individus qui constituent l’humanité se cristallisent.

L'ensemble de ces considérations à propos du Cancer, des noeuds lunaires et des éclipses, nous fait dors et déjà comprendre que notre avenir dépend beaucoup de nos liens avec les mémoires individuelles et collectives, leurs fixations, griefs et traumatismes, ainsi que de nos désirs, de nos émotions et de la foule chaotique et bruyante de nos préoccupations mentales. 

Les dangers 

La triple conjonction Jupiter-Pluton-Saturne reste la tendance majeure de l’année. L’impact économique et social de la crise sanitaire mondiale sur les plus fragiles d’entre nous peut-être écrasant. La crise n'est d'ailleurs pas terminée et nous ne sommes pas à l'abri d'une nouvelle flambée. 

Les réactions mentales aux craintes et aux incertitudes risquent d’être empoisonnées par le parallèle de déclinaison qu'adresse Mercure rétrograde à Saturne, une configuration aggravant les orientations négatives de la pensée et ainsi les mauvais choix potentiels. Cela concerne la planète entière : beaucoup, dont malheureusement les puissants de ce monde, restent incapables d'examiner clairement leurs motivations. Marqués par les conditionnements contraignants et la peur (Saturne-Pluton), les conflits d'intérêts personnels ou claniques et les luttes pour le pouvoir et l’enrichissement (Jupiter-Pluton), ils peinent à réaliser la nécessité de mettre en place les  transformations essentielles, afin de pallier aux effets délétères de notre civilisation destructrice.


Nouvelle Lune et éclipse de Soleil le 21 juin 2020 à 08h41 (06h41 TU) calculé pour Paris, France


Mars s’avère particulièrement menaçant : au carré du solstice, des noeuds lunaires et de la nouvelle Lune, il souligne des dangers de violences à prendre très au sérieux. Il faut lui voir trois phases rapprochées :
- La phase actuelle marquée par sa conjonction à Neptune, toujours active au moment du solstice: les foules (Neptune) s'agitent violemment face au bras armé de l'autorité, la police (Mars)
- Il quitte Neptune le 23 juin, mais entre en Bélier le 28, adressant un carré exact au lieu de l'éclipse, ce qui nous rappelle  la configuration de septembre 2001 étudiée ci-dessus. La date du 4 juillet, marqué par une Lune conjointe à Ketu au carré de Mars sera à surveiller étroitement, peut être particulièrement aux USA dont c'est la fête nationale (Independence Day). 
- S'il semble se refroidir un peu vers le 10 juillet malgré un carré à Mercure (choix impulsifs, discours agressifs ...), Mars adresse un carré à Jupiter dès la fin du mois (colère contre les injustices, amplification de la violence), auquel se mêle très vite celui à Pluton (destructions, réactions brutales à la peur ..), puis à Saturne (durcissement du réel, situations bloquées et frustrations) à partir des 6 ou 7 août.

Ces trois carrés combinés, qui ne nous laissent qu'un répit très partiel vers la mi-octobre, laissent présager des violences domestiques, des combats de rue, des révoltes et des répressions ou encore des conflits armés le tout sur fond de guerre intérieure.

Les espoirs

Quoique limité par Saturne, Mercure profitera pourtant d’un parallèle de déclinaison à Jupiter, nous permettant de communiquer largement, d'apprendre et d'enseigner, de collecter et d'échanger informations et connaissances et peut-être de générer de brillantes idées capable d'éclairer nos voies. 

S'il est tendu Mars adressera au moment du solstice un sextile constructeur à la triple conjonction Jupiter-Saturne-Pluton, indiquant la possibilité de transformer l’énergie guerrière en service, c’est-à-dire en action juste. En ce sens sa conjonction à Neptune favorise l’esprit chevaleresque, quand le guerrier (Mars) se met au service des faibles (Neptune).

Le quinconce (150°) partile (exact au degré près) de Saturne au Soleil, puis à la Lune lors de l’éclipse, nous propose un choix. Cet aspect évolutif tend vers le trigone (120°) ou l’opposition (180°). L’exprimer comme un trigone harmoniserait les tendances saturniennes positives (force mentale, détermination, discipline sans conflit) avec nos psychismes profonds au cours de ces prochains mois et années. Par contre, une évolution vers l’opposition symboliserait une augmentation de l’égoïsme et de la peur.

Avec Saturne tout est question de réflexion et de sérieux: se poser les bonnes questions, comprendre les mécanismes de la mémoire et des conditionnements est possible par le truchement d’Uranus au sextile de Mercure, une configuration indiquant que la vérité peut-être perçue directement. Ainsi Mercure, le maître des choix, est une variable essentielle de ce que nous ferons :
- Son parallèle à Jupiter ouvre à inspiration et aux opportunités de compréhension
- Son parallèle à Saturne favorise la concentration mentale
- Son sextile à Uranus dynamise l'intelligence

La mise à jour de la pensée  

Lors de l'éclipse, la danse du Soleil et de la Lune se fige quelques instants. Les luminaires s’étreignent dans une hiérogamie, un mariage divin. Intimement liés à nos destinées, Rahu et Ketu (ce dernier en parallèle de déclinaison) les accompagnent: la conscience, la manifestation, la matrice des évènements et leurs significations s’associent singulièrement à ce premier degré du zodiaque géométrique, là ou s’initient les liens entre le psychisme et la matière. 

Idéalement, l’on dira qu’une rare occasion de repartir à zéro nous est offerte. L'occasion de donner un vrai sens à nos destinées, de cesser d’être aveugle aux mystères qui nous entourent. De comprendre que nous appartenons à un organisme extraordinaire qui est l’ensemble du vivant. Il est temps de réaliser ce pour quoi nous sommes faits.

D'évidence la solution à nos problèmes passe par la simplicité, soit-elle économique, écologique, psychologique ou spirituelle. La simplicité appartient à Ketu, celui qui, dans une lecture philosophique, libère de l'insatisfaction.

Tout se passe comme si la géométrie céleste, émanation de l'intelligence cosmique, s’adressait directement à nos consciences : 
- Le 00° du Cancer nous renvoie aux origines de la vie, à la genèse du psychisme, à la quête mystérieuse que poursuivent nos consciences.
- L’éclipse conjointe à Rahu évoque des mondes potentiels : que désirons-nous matérialiser dans le monde pour nous et nos enfants, pour le bien de notre fabuleuse planète, de l’humanité, de tous les être vivants?
- Le solstice met en scène le Soleil culminant. Enchâssé dans nos poitrines, le Soleil intérieur brille de tous ses feux au coeur de nos consciences, illuminant les ténèbres de l’ignorance.
- La Lune l’étreint en pleine culmination, offrant au psychisme collectif la capacité de changer, de se transmuter en effaçant les ombres du passé. En entrant dans la lumière. En rejoignant le présent dans la quête du nectar d’immortalité, qui signifie se libérer de la prison du temps, la cage dans laquelle le moi reste captif de la peur, racine et cause de nos aveuglements. 

Le jour du solstice

Je ne ne suis pas un adepte de la méditation collective, ni de la méditation programmée. La méditation est l'art de la non-préméditation disait Krishnamurti. C’est un art subtil, spontané, une bénédiction qui nous touche quand la conscience pénètre ce présent éternel que le soliloque mental lui dérobe.

Espérons cependant qu’inspiré(e)s par le solstice, nombre d’entre nous soient à l’écoute des bruissements cosmiques. Que lorsque la Lune et le Soleil s'uniront dans le ciel, ils se rejoignent aussi dans les strates largement inexplorées de nos êtres, arrêtant ne serait-ce qu’un instant le flot permanent de nos pensées, offrant ainsi une nouvelle naissance à nos consciences. Pour cela il faut mourir : méditer c’est mourir au moi. Et qui sait, peut-être qu’ainsi régénérés, réveillés, reconstruits nous éviterons le pire. Peut-être à nouveau maîtres du gouvernail, serons-nous capable de diriger le navire de notre destinée collective vers des eaux plus aimantes et plus sereines.   

___________________________________________________________

(1) Pour la conjonction Saturne, Jupiter, Pluton et l’actualité astrologique de ces derniers mois :  Les astres au temps du Corona virusSaturne en Verseau, confinement et réflexion sérieuse -  La genèse astrale du Covid-19 

« Nous pouvons pour cela profiter pleinement de la très signifiante conjonction Saturne-Jupiter-Pluton: là se trouve le creuset du renouvellement de notre civilisation et de l’émergence plus que nécessaire de la spiritualité du IIIe millénaire. 
Saturne représente la réflexion sérieuse, la discipline, la sagesse, la loi, la structure et la fondation éthique indispensable à cette renaissance. 
Pluton joue le rôle de l’alchimiste, du régénérateur de nos consciences et de nos instincts, capable de transmuter les tourments de nos désirs, qu’il s’agisse de sexe, d’argent ou de puissance, en une vraie créativité qui prend sa source dans la jouissance même de la vie et de ses rythmes profonds. 
Jupiter représente la justice et la compassion : comment pourrions-nous changer le monde en abandonnant des milliards de nos frères et soeurs à la misère abjecte imposée par nos systèmes économiques et politiques dépourvus d'âme et de bonté? 
Mais ce monde terrible que nous avons créé n’est que la projection de nos intériorités qui ont perdu le sens de l’intelligence, de l’amour et de la beauté. A cause de cela Pluton devient matérialisme et poursuite destructrice de l’intérêt personnel, Saturne crainte, restriction, égoïsme et enfermement. Et ainsi même Jupiter le protecteur favorise le népotisme, l'enrichissement poussé jusqu'à l'absurdité et autres injustices criantes ». Astrométéo de l’été : la fenêtre post-confinement 

(2) D’été pour l’hémisphère nord et d'hiver pour le sud. 

(3) Les analogies saisonnières sont géographiquement limitées. Outre l'inversion des saisons dans l'hémisphère sud où le Bélier marque l’arrivée de l’automne, en Inde du nord ou en Asie du Sud-Est par exemple ce signe correspond au moment où la chaleur devient écrasante, rien à voir avec le printemps Européen.

(4) Voir les travaux de Robert Schmidt à propos de la création du modèle théorique tropical par Eudoxe de Cnide. Il en a déjà été question dans  Platon était-il astrologue? 

(5) Le Thema Mundi, comme visible sur le schéma, offre une grande importance au quinzième degré des signes, mais c'est là une autre histoire. 

(6) Le 21 juin 2001 le solstice eut lieu à 10h00 AM (heure de Paris) avec la Lune à 27°47 des Gémeaux. L'éclipse se produisit à 13h58 (heure de Paris), Soleil et Lune à 0°10 du Cancer avec Rahu à 06°20 Cancer.

(7) Cf. note (1) dans Mars et le temps du Serpent, au sujet des nombreux évènements violents associés à Mars en aspect tendus aux noeuds lunaires.



mardi, juin 02, 2020

Les noeuds lunaires et le sens de la vie


Rejoignez-moi le jeudi 11 juin à 20h30 (18h30 TU) lors du webinaire organisé par ISAR (International Society for Astrological research) intitulé: 


LES NOEUDS LUNAIRES ET LE SENS DE LA VIE (cliquez sur le lien pour vous enregistrer)

Les nœuds lunaires reflètent le monde matériel symboliquement dérivé du Soleil (l'origine) et de la Lune (la manifestation). Ils nous confrontent aux circonstances brutes de l'existence, qui semblent émaner des visualisations et des projections de la pensée. Dans le cadre d’une terminologie mythologique, les nœuds lunaires sont des démons qui introduisent un élément chaotique dans l'ordre cosmique. 
Ils appartiennent directement à l'architecture astrologique de la pensée : liés aux « éclipses mentales » et aux mémoires cristallisées, ce sont des carrefours énergétiques où le psychisme interagit avec la matière. Dans les thèmes de naissance, leurs significations se manifestent souvent tangiblement par des événements décisifs et des rencontres majeures qui transforment la destinée. 


L'expérience montre que là où ils se trouvent, le libre arbitre est le plus restreint et qu’ils colorent visiblement le caractère par la compulsion, l'attachement, l'anxiété et l'insatisfaction. Ils se révèlent pourtant être des clés majeures de la réalisation, car à travers les événements extérieurs et les révélations intérieures, ils conduisent finalement au détachement, à la simplicité et à une spiritualité authentique. 

Lors de ce webinaire, nous les aborderons de façons diverses et complémentaires. Ces approches incluront la mythologie hindoue, leur relation au libre-arbitre et à la synchronicité, les tendances psycho-émotives qu'ils symbolisent, les concepts de programmation et de déclenchement d'événements personnels et collectifs, les notions d'attachement et de détachement, le tout illustré par des exemples. Nous verrons comment en nous transformant, ils se rapportent aux significations les plus essentielles de l'existence et en définitive à sa finalité





(1) Heure Française CEST (TU +2) 

samedi, mai 30, 2020

Astrométéo de l'été : la fenêtre post-confinement



Magnifiquement réalisée, cette vidéo de ARTE constate l’insignifiance de notre Soleil comparé à d’autres étoiles des milliards de fois plus lumineuses que lui. Ou l’insignifiance de notre petite planète. Ou celle de l’être humain à l’intellect si sophistiqué, dont la biomasse ne dépasse pas celle des fourmis. Pas une fois cependant il n’est fait référence au miracle de la conscience : pourtant, la question de la conscience et de sa culmination dans la recherche du sens s’impose comme l’élément le plus essentiel de cette vastitude mystérieuse et multidimensionnelle dans laquelle nous existons. 

Ainsi qu'il fut beaucoup expliqué dans ce blog ces derniers mois, nous traversons une période incroyablement chargée en évènements astraux signifiants. J’ignore combien d’entre nous se rendent comptent que l’année 2020 entrera dans les livres d’Histoire. C’est difficile à réaliser lorsque l’on a le nez dedans. L’astrologie permet de prendre de la hauteur, d'explorer l'au-delà des apparences et de percer certains des mécanismes subtils  présidant à nos destinées : l’astrologie est l’art de donner un sens à la géométrie céleste. 

Court résumé des évènements astraux (1)

De façon très simplifiée, voici comment dès l’an dernier la géométrie céleste a annoncé et structuré notre période « historique » 

- La conjonction Saturne-Ketu-Pluton, comprenant la longue rétrogradation simultanée de Saturne et de Ketu, a été un évènement majeur marquant entre autres le véritable début de l’épidémie du Corona virus en Chine en septembre 2019. Nous en subissons toujours les conséquences. S’y trouvent secrets et circonstances adverses, interdits et transgressions, luttes de pouvoir, craintes diverses associées à notre monde en crise et ainsi de suite (2). 
- L’assombrissement de Bételgeuse (automne 2019 et hiver 2020) qui fit du ciel un « lanceur d’alerte ». 
- La conjonction Saturne-Pluton-Jupiter, dès la mi-février 2020 et dans laquelle nous sommes plongés jusqu’à la fin du mois de décembre.
- Le carré Saturne-Uranus, étudié en détail dans Saturne en Verseau mode d’emploi et qui débute à peine quelques jours plus tard. 
- Le Kala Sarpa Yoga (périodique du 25 février au 25 mai), tous les astres étant « confinés » d’un seul coté de l’axe des noeuds lunaires (3). Cette configuration est entre autres liée à l’absence de libre arbitre due à la pression des circonstances collectives. 

Ce Kala Sarpa Yoga qui vient de s'achever reprendra en janvier l’an prochain. Il semble que nous ayons tout intérêt à transformer nos modes de vie d’ici là. 

Le sens 

Toutes ces configurations sont porteuses de sens

Elles se « manifestent » en évènements capables de bouleverser les destinées individuelles et de marquer le psychisme collectif. Elles mettent l’accent sur les terribles dysfonctionnements de nos sociétés: destruction systématique de l’environnement, pollution tous azimuts des terres et des océans, violence et brutalité, massacre de la faune et de la flore, ignorance et manipulations diverses, matérialisme triomphant, exaltation de la compétition, injustices généralisées, perte complète du sens de la vie et de la destinée …..

Le plus important peut-être: elles nous indiquent la façon dont nous pouvons encore, malgré tout, nous réformer. Comment il est possible de donner un sens à nos vies et au miracle de la conscience. L’intelligence est à l’oeuvre : cette intelligence qui est le terme pertinent à employer, plutôt que divinité, ou même spiritualité et que nous espérons voir pénétrer l’épaisseur de nos esprits endormis. (4)  

Pleine Lune du 5 juin 2020, à Paris 21h12 (heure locale) : la fenêtre des transformations est ouverte.

La fenêtre des transformations

- Depuis le 25 mai, avec la fin du Kala Sarpa Yoga, les noeuds lunaires relâchent leur pression. Cette configuration était associée à des séries d’événements et de bouleversements collectifs qui écartent le libre arbitre et affectent les destinées. Il nous faut maintenant comprendre clairement leur lien avec la philosophie inhérente à l’astrologie : celle-ci nous indique de façon certaine que la vie n’est pas un accident. Qu’elle est liée à la recherche du sens. Qu’il nous faut pour que notre quête aboutisse, conquérir l’attachement et l’insatisfaction (Rahu) par la simplicité et la spiritualité (Ketu). Cela en considérant qu’il ne s’agit pas de retourner dans le monde des croyances, de la foi, des dogmes et des maîtres spirituels, mais simplement d’explorer les strates profondes de nos consciences afin d’y débusquer les origines de ce grand mystère qu’est la peur. 

- Ces jours-ci (fin mai, début juin 2020), Saturne et Uranus rompent leur carré : cette baisse de tension nous aide à développer Uranus en Taureau de la meilleur façon possible. Cet Uranus particulier est lié à l’écologie ainsi qu’à la féminité (à l’éco-féminisme donc). Nous avons vu les femmes, comme toujours en temps de crise, tenir à bout de bras nos sociétés toutes entières par le soin, par la bienveillance, par nombre de « petits métiers » indispensables, caissières, couturières, aides-soignantes, infirmières, employées des EHPAD où elles travaillent en écrasante majorité. Uranus est le révolutionnaire, l’éveilleur de l’intelligence:  alors qu’il se débarrasse pour un temps des entraves de Saturne, toujours enclin à la recherche frileuse de la sécurité, il nous faut en profiter pour faire preuve d’audace, d’originalité, d’indépendance dans notre quête de la liberté. Une liberté qui ne consiste pas à faire n’importe quoi en accusant les autres, quels qu’ils soient, de nos nombreux tracas, mais qui est d'abord intérieure car elle nécessite de secouer le joug des autorités que sont la peur, l’avidité, l’ignorance, la soif des désirs jamais assouvis. 

- Nous pouvons pour cela profiter pleinement de la très signifiante conjonction Saturne-Jupiter-Pluton: là se trouve le creuset du renouvellement de notre civilisation et de l’émergence plus que nécessaire de la spiritualité du IIIe millénaire. Saturne représente la réflexion sérieuse, la discipline, la sagesse, la loi, la structure et la fondation éthique indispensable à cette renaissance. Pluton joue le rôle de l’alchimiste, du régénérateur de nos consciences et de nos instincts, capable de transmuter les tourments de nos désirs, qu’il s’agisse de sexe, d’argent ou de puissance, en une vraie créativité qui prend sa source dans la jouissance même de la vie et de ses rythmes profonds. Jupiter représente la justice et la compassion : comment pourrions-nous changer le monde en abandonnant des milliards de nos frères et soeurs à la misère abjecte imposée par nos systèmes économiques et politiques dépourvus d'âme et de bonté? Mais ce monde terrible que nous avons créé n’est que la projection de nos intériorités qui ont perdu le sens de l’intelligence, de l’amour et de la beauté. A cause de cela Pluton devient matérialisme et poursuite destructrice de l’intérêt personnel, Saturne crainte, restriction, égoïsme et enfermement. Et ainsi même Jupiter le protecteur favorise le népotisme, l'enrichissement poussé jusqu'à l'absurdité et autres injustices criantes. 

- Quoique trop plastique psychiquement et ainsi lié aux manipulations des esprits qui se déploient comme jamais dans toutes les directions, Neptune en Poissons, au sextile de Jupiter et de Pluton, représente la conscience collective capable d’être changée. Si l’astre de l’empathie représente les larmes et la souffrance de l’humanité qui se perpétuent depuis si longtemps, il est aussi le gardien du secret, la porte ouverte vers l’au-delà de nos petits « moi », là où rayonne l’amour. Le dessein de la conscience et de l’intelligence n’est pas de stagner en surface d’un mental captif de ses étroites préoccupations et des jeux puérils de ses pensées. Il est de pénétrer le coeur secret de l’univers et de la vie, quête pour laquelle nous existons. Ce qui se joue actuellement est l’évolution de cette conscience ternie par l’ignorance et le sommeil qui nous accable, mais que nous pouvons, que nous devons absolument réveiller.

La fermeture de la fenêtre

Dès la fin juillet la fenêtre se referme avec Mars qui entrera au carré de Jupiter et de Pluton. Peu de  temps plus tard, dans les premiers jours d’août, il s’installera également au carré de Saturne et y restera, dans un premier temps, jusqu’à la mi-octobre. Ces carrés sont porteurs de tension, de colère, de violence, d’autodestruction et de frustration. Un effet qui ne sera peut-être pas vécu par tout le monde heureusement, mais à nouveau très tendue l’ambiance collective affectera malgré tout l’ensemble de l’humanité. A nous de nous y préparer.

Solstice et éclipse de Soleil

Solstice d'été et éclipse de Soleil le 21 juin 2020, calculés pour Paris à 08H41 Heure Locale. 

Les évènements astraux de cette année hors du commun continuent à se manifester : ce prochain 21 juin le solstice d’été sera tout à fait particulier puisqu’il s’accompagne d’une éclipse de Soleil conjointe à Rahu, le noeud lunaire nord. Il faut savoir que le 0°00 du Cancer est un lieu très particulier du Zodiaque. Il n’est pas que la culmination du Soleil dans l’hémisphère nord. Ce degré est possiblement le plus signifiant de tout l’édifice astrologique : il marque le début du domicile de la Lune et ainsi la fondation même du Thema Mundi. Nous en reparlerons bientôt. 


(1) Expliqués en détails dans La genèse astrale du Covid-19

(2) Cela commence ici : Ketu, Saturne et Pluton en Capricorne, une bataille décisive. Article également disponible en anglais : A crucial gathering : Saturn, Ketu and Pluto in Capricorn

(3) Pour le Kala Sarpa Yoga lire : La genèse astrale du Covid-19 ainsi que Mars et le temps du Serpent

(4) Lire : Une possible pandémie de l’intelligence








mercredi, avril 22, 2020

La genèse astrale du COVID-19


A une situation extraordinaire correspondent nécessairement des configurations ou plus précisément des convergences astrales extraordinaires, sinon l'astrologie n’existerait tout simplement pas. Elle a vu le jour parce que dès la préhistoire, nos ancêtres virent les événements terrestres se refléter dans la voûte céleste, d’où l’origine de la célèbre formule Ce qui est en haut est en bas. Ainsi interrogeons-nous: de quelle façon la géométrie céleste désigne-t-elle précisément les origines et les causes de la pandémie du Covid-19 et du confinement de plus de quatre milliards de personnes? Et quels enseignements nous invite-t-elle à en tirer? 

Les convergences 

Cycles et conjonctions de planètes lentes, configurations et évènements spéciaux marquent le ciel depuis l’an dernier: ces convergences rares expliquent notre présent pour le moins inhabituel. Sans tenter d’en faire une étude exhaustive, ni même approfondie,  essayons de comprendre comment tout cela fonctionne.
Dans l'ordre d’apparition examinons ainsi :
1- La super-conjonction de novembre 1982
2- La conjonction Saturne-Ketu-Pluton 
3- L'assombrissement de Bételgeuse  
4- La conjonction Jupiter-Saturne-Pluton 
5- Le Kala Sarpa Yoga 

La super-conjonction (nouvelle Lune en Scorpion) du 15 novembre 1982, calculé pour Paris à 16h10 (HL)

1-La super-conjonction de novembre 1982

Lors de la nouvelle Lune en Scorpion du 15 novembre 1982, tous les astres sont rassemblés dans un espace de 72° degrés, c’est-à-dire un quintile (1). Un tel regroupement d'astres n'était pas arrivé depuis l'an 1485 (2). Ces phénomènes sont analogiques à une fin d’expiration (un monde s’achève) suivie d’un tout début d'inspiration (un nouveau monde commence). Des périodes historiques majeures couvrant plusieurs siècles sont ainsi démarquées. L’an 1485 marqua le vrai début de l'expansion européenne à travers tous les continents. La découverte et l’invasion violente de l'Amérique intervint sept ans plus tard. « L’ère occidentale » commence à cette époque, avec l’accélération technologique, les grandes explorations, les colonisations, la Renaissance, les changements de paradigme de la pensée. 

L’année 1982 marque le début de la mondialisation par le déploiement généralisé des politiques néo-libérales ou encore du capitalisme d’Etat qui s’impose en Chine, développant une croissance généralisée extraordinaire. Les problèmes d’environnement déjà importants explosent littéralement, l'informatisation prend son essor et en ce qui concerne la santé mondiale la pandémie du SIDA contamine le monde entier. Depuis, en quarante ans, le monde a subi des transformations radicales qui sont loin d'être achevées. 

Un coup d'oeil sur la carte du ciel de cette super-conjonction révèle le rapport intime qu’elle entretient avec notre actualité : nous y trouvons déjà la présence de la conjonction Saturne-Pluton à la fin de la Balance, au carré de la même conjonction du 12 janvier 2020 en fin Capricorne. Ketu, le noeud lunaire sud (vrai) est à 04°50 du Capricorne, c'est-à-dire sur le degré exact de l'éclipse solaire du 26 décembre 2019 à  04°06 du Capricorne alors que l’épidémie faisait ses premiers ravages en Chine. Lors de cette éclipse Jupiter, l’astre de l’expansion était alors à 5°20 du Capricorne et Ketu lui-même à 8°22 de ce même signe. Coïncidences ? Nous verrons que non. 

2-Saturne-Pluton-Ketu de la fin février à la mi-octobre 2019 

Des chercheurs, dont certains appartiennent à l’université de Cambridge (3), pensent que le début de l’épidémie du Corona virus en Chine pourrait dater de septembre 2019 - la première hospitalisation date du 17 novembre et l’officialisation de l’épidémie du mois de décembre. 


Conjonction Saturne-Ketu-Pluton le 28 septembre 2019 calculé pour Paris 12h00

En septembre 2019 Saturne arrive en fin de rétrogradation à 13°55° du Capricorne et stationne conjoint à Ketu. Ils sont à 6° d’orbe de Pluton. 
Tous les ingrédients sont alors en place
- Le virus, sa propagation, la morbidité, sont associés à Saturne-Pluton en conjonction (épreuves et restrictions dues à des circonstances adverses et à l’infiniment petit) 
- La conjonction Saturne-Ketu s’associe aux secrets - ceux que l’on garde, ceux que l’on ignore, ceux que l’on crée - qui empoisonnent l’esprit et le relationnel. Ketu et Saturne furent conjoints de la mi-mars à la mi-novembre 2019, période qui vit nombre de secrets révélés et portés sur la place publique. En Chine ce phénomène a retardé la réalisation de la menace et l’application de mesures sérieuses pour enrayer l’épidémie.  
- Le secret fut gardé à cause de la peur (Saturne), du matérialisme (Pluton) et des compulsions (Ketu) de domination (Pluton) des fonctionnaires locaux et gouvernementaux. 
- Ketu, celui qui ôte est défavorable dans le contexte matériel. Sa proximité à Saturne (restriction) et à Pluton (la finance) annonce la crise économique à venir.  

Ainsi la première mise en place des évènements extraordinaires qui se déploient au printemps 2020 est liée à des circonstances adverses - apparition du Covid-19 - et à des réactions inadéquates, le tout appartenant à la triple conjonction Saturne-Pluton-Ketu de 2019. 

3-L’assombrissement de Bételgeuse automne 2019 et début d’hiver 2020

Peu d’adeptes de l’astrologie observant directement le ciel, cet épisode semblera peut-être anecdotique. Il appartient pourtant intégralement à la convergence d’évènements inhabituels. A partir de l’automne 2019, Bételgeuse (Alpha Orionis), une étoile particulièrement emblématique, admirée et étudiée par les astrologues de la Terre entière depuis la plus haute antiquité, perdit plus de 50% de sa luminosité jusqu’à rétrograder de la huitième à la vingt-et-unième place en terme de brillance. 

Choqués par cet obscurcissement, nos prédécesseurs en auraient tiré toutes sortes de présages négatifs: Ce qui est en haut n’est-il pas en bas? Longtemps perplexes les astronomes en conclurent que Bételgeuse, qui récupère doucement de sa lumière depuis février 2020 avait dégagé un nuage de gaz d'une telle ampleur qu'il a occulté sa propre brillance. Voilà qui devrait nous parler. Symboliquement Bételgeuse entretient des liens avec les forces vives de la nature ainsi qu’avec la soif jamais étanchée des expériences qui génèrent anxiété, colère et insatisfaction. Le ciel est le premier lanceur d’alerte. La crise que nous traversons est directement liée à la destruction de l’environnement qui tient de l'autodestruction collective (4).  

Début de la conjonction Jupiter-Saturne-Pluton (à 10° d’orbe) le 15 février 2020  

4-La conjonction Jupiter-Saturne-Pluton de la mi-février à la fin décembre 2020

Nous avons vu que Jupiter était très impliqué lors de l’éclipse de Soleil du 26 décembre 2019 :  il se trouvait alors à 01°14  des luminaires et à 3°02 de Ketu. Il fait sa véritable entrée en scène à la mi-février 2020, alors que l’état de pandémie se précise et qu’il arrive à 10° d’orbe de Saturne et à 7° de Pluton. La conjonction exacte avec Pluton se fait le 5 avril. Saturne quoique déjà en Verseau n’est plus qu’à 6°. Tout est maintenant en place. 

Jupiter est l’astre de l’expansion, des voyages, du cosmopolitisme, de l’étranger. A cause de sa réputation de grande bénéfique certains ont voulu voir dans son arrivée la découverte d’un traitement miracle, mais ce n’est toujours pas le cas. L’effet grossissant de Jupiter n’est pas toujours favorable, loin de là. Pour le moment il représente surtout le principe de la pandémie, c’est-à-dire une épidémie devenue mondiale. Sa conjonction à Pluton quant à elle renforce le matérialisme et favorise les puissances financières. La bataille que se livrent les laboratoires et les lobbies pharmaceutiques pour être les premiers à trouver une solution ne plaide pas pour le sens de la justice et la compassion représentés Jupiter. 

Cela n'empêche, de nombreuses personnes à travers le monde incarnent son sextile harmonieux à Neptune dans les Poissons. Les deux maîtres de ce signe représentent toutes celles et tous ceux qui soignent, servent, s’oublient, se sacrifient, travaillent avec acharnement à fabriquer des masques, des blouses et même des respirateurs. Ils représentent tous les modestes, dont une majorité de femmes qui font actuellement tourner la planète. Ils représentent la bienveillance sous toutes ses formes. 

Ensemble, Jupiter et Saturne évoquent l’inspiration nourrissant des réflexions profondes et structurées, qui nous aideront peut-être à changer le monde une fois cette épreuve terminée. Les deux astres pourraient aider Pluton à jouer son rôle d’alchimiste, en charge de transmutation et de régénération. Et bien entendu, même si cela prend du temps (Saturne), Jupiter (le protecteur) apportera la solution médicale au Covid-19 (Pluton). 

L’on réalise ainsi l’emboitement de nombreux évènements marquants : la conjonction Saturne-Pluton-Ketu puis une éclipse liée à la super conjonction de 1982. Puis Jupiter qui remplace Ketu auprès de Saturne et Pluton. Les cycles Saturne-Pluton, Jupiter-Pluton, Jupiter-Saturne s’achèvent et recommencent, ces convergences annonçant un monde nouveau en préparation. 

Début du Kala Sarpa Yoga, le 25 février 2020 à 20h15 calculé pour Paris.  

5-Le Kala Sarpa Yoga du 25 février au 25 mai 2020

Le Kala Sarpa Yoga (KSY) est la dernière des convergences qui explique le pourquoi de cette situation inédite. Il s’agit d’un concept d’astrologie védique transposé ici en astrologie occidentale. Kala signifie temps et Sarpa serpent. Il s’agit donc d’une combinaison astrale (un Yoga) signifiant « le temps du serpent ». Celui-ci apparaît lorsque tous les astres sont regroupés d’un même coté de l’axe transversal des noeuds lunaires. Très discuté chez les Indiens, ce Yoga est généralement associé à la malchance et à des difficultés ainsi qu’à d’extraordinaires opportunités d’élévation et de réussites. Les nœuds lunaires, qui sont des marqueurs de destinées sont plus puissants qu’à l’accoutumée, se manifestant souvent de façon exagérée. Le libre arbitre est à son plus bas niveau car comme c’est actuellement le cas, l’on se retrouve confronté à des circonstances collectives qui nous dépassent. 

Selon les noeuds utilisés (moyens ou vrais), le KSY est périodiquement actif entre les 24 ou 25 février et le 25 mai 2020 : périodiquement car il s’interrompt à chaque fois que la Lune transite de l’autre coté de l’axe des noeuds (5). 

Quoique l’astrologie védique ne prenne pas en considération Uranus, Neptune et Pluton, ce KSY les inclut également, renforçant considérablement les significations de la triple conjonction Saturne-Jupiter-Pluton: lorsque activés, les noeuds lunaires renvoient à des manifestations excessives, vécues avec beaucoup d’intensité. 

L’importance des noeuds lunaires en combinaison avec l’ensemble de la géométrie céleste est ici fortement soulignée. Placé au coeur des évènements, conjoint à Saturne lors du début de l’épidémie en Chine, Ketu, associé aux épreuves et aux compulsions semble jouer un rôle particulier :
- Il est situé à 4°50 du Capricorne le 15 novembre 1982 
- Il est à 8°22 du Capricorne le 26 décembre 2019, conjoint à la nouvelle Lune éclipsée (à 4°06 du Capricorne) et à Jupiter (à 5°20 du Capricorne).
- Il est à 5°21 du Capricorne lors du début du Kala Sarpa Yoga

Solution à l’insatisfaction parce que associé au détachement du moi, Ketu n’est favorable que dans un contexte spirituel. Son mot clef est simplicité.  Il cristallise ainsi les enseignements à tirer de ce que nous vivons. 

Les enseignements

Ils renvoient à l’extérieur comme à l’intérieur:

L’extérieur: l’exploitation brutale de la planète et le traitement infligés aux autres formes de vie que la notre, sont responsables de notre situation. La propagation des virus, les maladies nouvelles et les Zoonoses sont directement liées à nos actions nocives à l’environnement.(6)

L’intérieur : tant que la peur, la violence, la brutalité, le matérialisme triomphant, la compétition, la poursuite irraisonnée de l’intérêt personnel domineront nos consciences, les solutions politiques resteront inapplicables. Seule une transformation radicale de la conscience à capacité à changer le monde. La naissance d’une spiritualité du IIIe millénaire fondée sur l’intelligence tant cérébrale qu’émotionnelle, sur la connaissance de soi et la libération de la peur est devenue vitale.

- Avec Saturne et Pluton il s’agit de se libérer de la dialectique châtiment-récompense, ou encore interdit-transgression. Il s’agit de réguler et de tempérer le pulsionnel par une discipline dénuée de coercition ou de conflit. La loi (Saturne) devient alors capable d’encadrer créativement les forces de régénération (Pluton).

-  L’humanité toute entière se retrouve entre les anneaux du Serpent des noeuds lunaires: Rahu et Ketu sont les noeuds conditionnés de la pensée (7) associés à la quête permanente des expériences (Rahu). Que celles-ci soient gratifiantes ou non ce processus génère  principalement de l’insatisfaction. Nos cerveaux sont conditionnés pour en vouloir toujours plus. Seule la compréhension de l’attachement au moi égocentrique (Rahu) a capacité à déclencher le détachement (Ketu), nous menant ainsi à une spiritualité liée à l’amour et au respect de toutes les formes de vie.

 - Appuyé par Jupiter et Pluton, Neptune porte l’espoir d’une transformation de la conscience collective par capillarité, à condition que nous ne cédions pas aux illusions : libérée des croyances, des dogmes et des intermédiaires, la spiritualité naissante nécessite un contact direct avec la vérité que Jupiter favorise.

- Cela signifie percevoir l’urgence du changement. La conjonction Jupiter-Pluton signifie autant l’expansion matérialiste qu’une vraie possibilité de régénération. Cette perception met en oeuvre Uranus, l’éveilleur de l’intelligence, sans lequel rien n’est possible. Ses longs carrés à Saturne, épisodiques jusqu’en 2023 représentent notre libre arbitre. Ils nous donnent le choix entre les habitudes et les traditions sclérosées face à l’audace, l’aventure et la révolution de nos consciences.

L’avenir?

L’optique fataliste est à écarter: nous sommes les artisans de notre futur qui dépend principalement de notre comportement, en tant qu’individus et en tant qu’espèce. Ainsi la leçon est la même de toute éternité, se changer soi-même afin de changer la conscience collective reste la première de nos priorités.

Le 25 mai prochain, l'achèvement du Kala Sarpa Yoga marque sans doute la fin véritable du confinement et un retour à une vie sociale plus normale, les individus étant moins soumis à la pression des circonstances collectives. Arrivant à peu près au même moment (8), le changement de signes de l’axe des noeuds lunaires devrait également soulager la tension, Ketu quittant le Capricorne pour le Sagittaire. 

La mi-juin voit également la fin momentanée du carré Saturne-Uranus. Cela pourrait aider à la mise en place de solutions écologiques (Uranus en Taureau) neuves et audacieuses.

Nous en avons fort besoin car la triple conjonction Jupiter-Saturne-Pluton avec toutes ses significations, reste puissante jusqu’à la fin de l’année. Attendons-nous à des enrichissements pour les déjà nantis (Jupiter-Pluton), ainsi qu’à des restrictions difficiles (Saturne-Pluton) pour les plus faibles. Au sextile de Neptune jusque la mi-novembre, Jupiter nourrit le désir de justice et de compassion, mais ça n’est pas gagné.

Il faudra ainsi compter sur une inflammation de Mars qui dans sa boucle en Bélier durcira les circonstances dès la fin juillet jusqu’en février 2021! Ses longs carrés à Jupiter, Saturne et Pluton et sa conjonction finale à Uranus évoquent colères et violences, guerres, révoltes et répressions. Rien n’est inéluctable, tout est question d’utiliser l’énergie martienne correctement: permettre au guerrier de devenir serviteur, d’exprimer le meilleur de lui-même qui est l’esprit chevaleresque. Conquérir ainsi la non-violence qui est avant tout intérieure. Favoriser l’action juste, qui ne naît pas d’une réaction de la pensée mais d’une explosion de l’intelligence. Savoir renoncer. Choisir la révolution de la conscience plutôt que la révolte aveugle et brutale. Nous traversons des temps extraordinaires à bien des égards : nous avons la possibilité réelle de changer le monde, de donner un sens à nos existences. Ça n’est pas demain, c’est maintenant. 

__________________________________________

(1) Le 13 novembre 1982 l’orbe est de 71°44’. Il est de 73°04’ le 15 novembre, lors de  nouvelle Lune en Scorpion. Pour la petite histoire, le tout premier article que j’ai jamais publié, dans la revue Le IIIe Millénaire - novembre/décembre 1982, étudiait cette configuration. Intitulé Autopsie d’une conjonction planétaire, il y était question de cette nouvelle Lune particulière, alors que tous les astres étaient délimités par Mars et par Pluton. Il y était question de mort et de renaissance, d’où le terme autopsie, du proche retour de Pluton en Scorpion après plus de deux siècles d’absence, de Neptune qui pointait déjà vers une solution spirituelle à nos problèmes et d’Uranus, l’éveilleur de l’intelligence, qui par ses déciles (36°) à Mars et à Pluton était situé au beau milieu de  la configuration. 

(2) Le 8 octobre 1485 tous les astres étaient regroupés sur 68°40 de longitude : « La doriphorie intégrale du XXe siècle, de novembre 1982 n’a d’équivalent pour faire la paire que celle de la concentration des cinq lentes de 1485, décennie des grandes explorations maritimes, à la conquête du globe, jusqu’à la découverte de l’Amérique». André Barbault - Les doriphories- article du 14 février 2010.  


(4) Les maladies infectieuses tuent 14 millions de personnes par an et 90 % des agents pathogènes actuellement recensés étaient inconnus dans la décennie 1980. Selon l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), 60 % des 1 400 agents pathogènes humains sont d’origine animale et 75 % des maladies animales émergentes peuvent contaminer l’homme. (République Française - Ministère de l’agriculture, de l’agro-alimentaire et de la forêt - Analyse - Centre d’études et de prospective N°66 - janvier 2014)

(5) Ce KSY est ainsi effectif du 24 (noeud moyen) ou du 25 février (noeud vrai)- au 4 mars. Du 17 au 31 mars. Du 13 au 27 avril. Du 10 au 25 mai. Le 29 mai Mercure entré en Cancer passe de l’autre coté des nœuds, mettant complètement fin à la combinaison. Jupiter ayant rejoint la concentration des astres lourds, tous situés entre le Capricorne et le Taureau, un KSY se reproduira en janvier 2021 avec l’axe des noeuds en Gémeaux et Sagittaire cette fois. Plus d'informations sur le KSY dans Mars et le temps du Serpent 

(6) Voir note 4.

(7) L’astrologie et la mécanique de la pensée - Chap.7 - Les noeuds lunaires - Les noeuds de la pensée

(8) Début mai pour les noeuds lunaires vrais et début juin pour les moyens. Le décalage entre les deux semble correspondre à une période intermédiaire obligatoire.

CENTILOQUE

CLIQUEZ SUR LE LIEN pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage publié en 1993 aux Editions Dervy


Extrait :


1- N°5 : caractère et destinée.


« L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère ».


Le mot caractère nous vient du grec « kharaktêr », qui signifie un signe gravé. Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.


Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.


Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, l'espritla sagesse, le pouvoir et l’amour.


Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.


Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.