mercredi, mars 27, 2013

Pleine Lune passionnée

Pleine Lune du 27 mars 2013 à 10h27 à Paris

Quelle pleine Lune de passion! On expérimente rarement des configurations aussi intenses, brûlantes, créatives, tourmentées et obsessionnelles au niveau des désirs et des sentiments, soulignant bien entendu toutes les options qui s'offrent à nous : jouissance ou frustration, tendresse ou brutalité, romantisme ou compréhension des liens entre la pensée, la mémoire et les sensations, éveil des sens ou obsessions mentales….

Voici la liste des aspects intéressants:
- Lune en Balance opposée au Soleil en Bélier bien entendu, mais aussi à Mars, à Vénus et à Uranus conjoints à l'astre de lumière.
- Pluton au carré de la Lune et des astres en Bélier
- Mercure et Neptune conjoints dans les Poissons au trigone de Saturne, au sextile de Pluton et au carré de Jupiter.
- Jupiter au trigone de la Lune et au sextile des astres en Bélier.
- Jupiter pointe de YOD au quinconce de Saturne et de Pluton
- Saturne pointe de YOD au quinconce de Jupiter, Mars et Uranus et au sextile de Pluton.

Décryptage:
- La pleine Lune en Balance ouvre à la communication et à l'union, si importante pour beaucoup d'entre nous.
- Le Soleil en Bélier est enthousiaste, prêt à l'action: il ne tergiverse pas et rend les ouvertures faciles.
- Vénus, maître de la Balance, astre d'amour et de beauté est brûlante de passion, en quête de tendresse mais aussi d'exaltation esthétique, attirée par ce qui sort de l'ordinaire (conjointe à Uranus) et par la passion qui mélange les corps et les coeurs (conjointe à Mars).
Son opposition à la Lune souligne d'importantes préoccupations sentimentales de la pensée parfois obsessionnelles à cause du carré de Pluton.
Celui-ci évoque des possibilités de vénalité amoureuse : les choix varient ainsi entre la pure quête des sensations, la corruption de la beauté par l'argent, ou l'amour vrai capable de s'engouffrer dans les poitrines.
- Uranus symbolise ces rencontres soudaines, surprenantes, magnétiques, en certains cas pourquoi pas extraordinaires, dont on retire des enseignements car il figure l'éveil des consciences. Il ouvre ici aux amours non-conformistes, libres des codes, des lois et des morales. Son piège est qu'il ne pérennise pas et nombre de ces rencontres se transformeront en déceptions car si les sensations sont intenses (avec en sus l'aide de Pluton) elles ne sont pas faites pour durer. On vit, on apprend, on s'exalte sans doute puis on passe son chemin sous peine de voir la pensée s'emparer d'une belle aventure, de tout faire pour la revivre encore et encore et de gâcher ainsi l'affaire.
- Mars joue les trouble-fêtes : il figure la conquête à outrance, le désir physique insatiable, la témérité, les risques de conflits voire de combats, la virilité qui cherche à s'imposer, à pénétrer et face à la Lune il menace d'hyper-cérébralité et de certaines brutalités, peut-être lorsque le taux d'alcoolémie s'intensifie et que les restrictions imposées par Saturne sont mal acceptées. Attention, les afflictions Lune/Mars s'associent au viol. Son carré à Pluton provoque l'autodestruction et pousse aux excès nocifs habituels aux pleines Lunes augmentant la dangerosité du moment.
- Au carré des pôles Bélier/Balance Pluton complique (par le désir), obscurcit (par les obsessions) et intensifie comme le veut sa nature qui cherche à éloigner la peur de la mort.
- Mercure en Poissons, toujours dans le voisinage de Neptune aide l'intellect et la logique à perdre du terrain face aux émotions. Attention aux mauvais choix dictés par la sentimentalité que l'on confond avec l'amour.
- Saturne leur envoie un trigone et malgré tout stabilise le mental, voire même lui permet de ne pas trop sombrer dans l'émotionnel. Une certaine vigilance aide à garder la tête froide.
- Jupiter au sextile des astres en Bélier et au trigone de la Lune crée des opportunités multiples : il suffit de sortir de chez soi pour parler, rencontrer et peut-être plus. Le problème est de savoir qui on attire…. Sa position au sommet du YOD, la main de Dieu, qu'il dessine avec Saturne et Pluton indique les leçons philosophiques à retirer des expériences vécues: on a tout intérêt à respecter le sens de la justice, à faire preuve de compassion et à éviter les attachements.
- Le YOD dont Saturne au quinconce de Mars et d'Uranus et donc de Jupiter est le sommet souligne qu'en définitive il est un peu, comme souvent) le réceptacle de toute cette histoire: lui qui représente la discipline, l'austérité, la simplicité et souvent la renonciation risque d'avoir le dernier mot ce soir, demain, dans une semaine ou dans un an.
Son quinconce à Mars indique de possibles circonstances adverses et des réactions brutales dues aux frustrations: il est nécessaire de savoir renoncer si besoin est, ce qui est le plus difficile face à la passion.
Son quinconce à Uranus montre presque au contraire que de belles ouvertures sont manquées par crainte de l'aventure et par désir de la sécurité : il est nécessaire de reconnaître les motivations profondes qui sous-tendent les actions et de savoir que la sécurité n'existe pas.
Son quinconce à Jupiter nous renvoient aux leçons philosophiques de celui-ci la justice et la compassion. Il indique aussi la difficulté à mêler l'inspiration à la structure et le rêve à l'enracinement Il montre enfin, maître de la sagesse oblige que les passions, les rencontres, les aventures ne seront bien vécues que dans la tempérance, la discipline sans conflit et la liberté face à la peur.

Son sextile à Pluton (les obscurités mais aussi la régénération par la compréhension des expériences vécues) résume le tout : une discipline naturelle, intelligente permettra aux fleurs semées aujourd'hui, cette nuit ou demain d'éclore et éventuellement de donner des fruits sans doute philosophiques et pourquoi pas spirituels. Saturne est le maître du temps et donc des mécanismes du mental liés à la quête des expériences, à la mémoire, à la définition de soi et à la recherche de la sécurité.
La pleine Lune nous fait souvent vivre et ressentir  plus intensément (surtout lorsqu'elle aussi aspectée que celle-ci), mais c'est comment le mental attire les expériences puis ce qu'il en fait qui est important et qui décide en définitive du bien ou du mal que nous en retirons.


Bonne pleine Lune!

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.