lundi, juillet 25, 2011

Astrométéo du coeur de l'été

Parce que nous sommes tous des spécimens uniques, différents, particuliers, l’astrologie n’est réellement précise et efficace qu’au cas par cas. Il est pourtant des facteurs collectifs non négligeables qui peuvent aider à mieux gérer nos existences, à mieux nous en sortir dans nos projets, nos espérances, nos activités.
En d’autres termes il y a moyen de mettre, un peu, la chance de notre coté.
La situation générale actuelle et les « prévisions » qui suivent s’adressent à tous: c’est une vraie météo, comme celle du temps, qui sera la même quel que soit votre signe. Il s’agit ici d’épouser quotidiennement la marche des astres qui dynamisent ou ralentissent, bloquent ou exaspèrent les énergies. Et en ce sens, les aspects célestes, qui ne cessent de se faire et de se défaire, nous concernent tous : ainsi quand Mercure s’oppose à Saturne ou à Neptune, mieux vaut s’abstenir de prendre des décisions importantes, car les risques de mauvais choix sont fortement multipliés. De même, quand la Lune est troublée par Saturne, nous sommes rarement sociables, les fêtes sont mornes, les rencontres décevantes et il est conseillé de rester tranquillement chez soi armé d’un bon bouquin. Et quand Mars s’attaque à Saturne, on a tout intérêt à redoubler de prudence au volant, à éviter les confrontations incertaines, à ne pas combattre exagérément les circonstances adverses et ainsi de suite...
Exemple: le 2 avril 2011 Mars entrait en Bélier. Sa traversée de ce signe fut émaillée d’aspects hasardeux, coléreux, violents et téméraires qu’il adressa dans l’ordre à Uranus, Pluton, Saturne et Jupiter. L’astrométéo était donc particulièrement dangereuse (lire Avril/mai 2011 astrométéo tourmentée) ce qui s’est immédiatement ressenti dans les statistiques des accidents de la route qui connurent une forte hausse, au point de provoquer un durcissement de la législation sur la vitesse.

Fin juillet et août 2011, Uranus/Pluton/Saturne/Jupiter :
Malgré l’été le conflit Uranus/Pluton (lire 2011 année de mutations) bat son plein. Au carré l’un de l’autre les deux astres révèlent souvent leurs pires facettes. Les dictateurs Kadhafi et Bachar al-Assad, qualifiables d’Uraniens (réformateurs et révolutionnaires) corrompus par Pluton (le pouvoir coûte que coûte), tiennent le coup, soutenu par la violence, l’argent et un total manque de scrupules et d’empathie. Sans illuminations solaires (noblesse), vénusiennes (amour), jupitériennes (compassion), saturniennes (sagesse) ou neptuniennes (empathie), ces deux astres symbolisent les pires méfaits.
Les banques, les multinationales et les compagnies pétrolières (Pluton) font la loi et leurs importants bénéfices corrompent les aristocraties dirigeantes (Uranus). L’énergie nucléaire (Uranus pour la science et Pluton pour les profits), malgré le désastre de Fukushima, ne faiblit guère. Les industriels favorables à l’extraction du gaz de schiste sont très loin d’avoir baissé les bras, ce qui n’est pas pour nous rassurer sur l’état de santé de la planète, puisque le combat Uranus/Pluton, qui se fait sur le dos de la population (Neptune), n’est pas prêt de se terminer (pas avant la fin 2017)

Une bonne nouvelle quand même, Saturne s’éloigne enfin pour de bon du carré à Pluton et de l’opposition à Uranus. Certaines situations (individuelles et collectives) bloquées par Saturne devraient évoluer plus rapidement. Saturne sert cependant aussi de garde-fou, donc gare aux retombées nocives de possibles explosions.

La crise financière mondiale devrait se mettre en veilleuse un petit moment, grâce au trigone Jupiter/Pluton en signes de terre, actif jusqu’en mars 2012. Si Pluton est en Capricorne (l’argent, les affaires), Jupiter est en Taureau, signe doué pour les finances. Les pays européens viennent d’accorder une nouvelle aide importante à la Grèce, fait intéressant quand on sait que ce pays est Taureau (Jupiter devrait favoriser la Grèce mais aussi l’Irlande, de même signe).

Du 23 juillet au 23 août, le Soleil est en Lion :
Chez lui le Soleil indique générosité et noblesse, quête du plaisir et goût du jeu, mais aussi domination, aveuglement et orgueil : le roi des astres brûle de tous ses feux sans toujours hélas illuminer les obscurités décrites par les aspects problématiques. On doit pourtant, si l’on souhaite expérimenter la joie de vivre, tenter d’y voir clair et profiter, tant que faire se peut, de la lumière solaire afin de ne rien nous cacher à nous mêmes : le Soleil symbolise le cœur qui n’est pas qu’un muscle à pomper le sang.

Du 20 juillet au 6 août, le Soleil est au trigone d’Uranus et du 23 Juillet au 1er août au quinconce de Pluton :
Pendant la période favorable Uranus/Soleil, l’intelligence illumine l’esprit et oriente vers de nouvelles voies ou solutions. Pluton cependant assombrit le paysage par son quinconce : on a besoin de travailler pour écarter l’ego, sa quête du pouvoir, de la richesse et du luxe qui se mettent en travers des avancées. Le Soleil, par ces deux aspects, se mêle du conflit Uranus/Pluton dont nous avons parlé. Il aide à sa résolution (par la noblesse et la générosité opposée à l’égoïsme et à la peur) car il est le seul à pouvoir illuminer l’astre du Scorpion.

Du 24 juillet au 11 août, le Soleil est au carré de Jupiter :
Un aspect loin d’être méchant mais qui provoque du gaspillage et des dépenses inconsidérées. Aveuglé par lui-même, l’ego brille trop et l’orgueil pousse à toutes les folies. Attention aux risques accrus de pertes financières et de sur-endettement.

Du 21 juillet au 17 août Mercure et Neptune en opposition compliquent beaucoup la situation:
Cet aspect associé à l’image (peinture, cinéma, photographie), à la musique et à la danse, à l’écriture, à l’inspiration et à de possibles états d’âme poétiques, possède de nombreuses facettes négatives : mensonges et dissimulations, arnaques et escroqueries en tous genres, informations tronquées, manipulations des masses (Neptune) par le langage (Mercure), promesses non tenues (gare aux amours de vacances), croyances et illusions, mauvais choix, erreurs de jugement, manque de discernement, fautes dues à l’étourderie et la distraction …. et j’en oublie sans doute. L’attention, la concentration, la vigilance et la droiture (des sentiments, des paroles et des actes) sont essentiels à maintenir. Si l’on peut on s’abstient de prendre d’importantes décisions car l’esprit facilement confus se ment, s’illusionne, se fait manipuler ou éblouir.

Du 28 juillet au 6 août, Vénus, proche du Soleil, se positionne au trigone d’Uranus :
L’astre de l’amour symbolise ici toutes les tentations et écarte les interdits. On peut s’attendre à de belles rencontres, hors de tous codes et de tout conformisme, l’amour et les attractions magnétiques comptant par dessus tout. Le problème est de ne pas se laisser piéger par les promesses, les illusions, le temps, surtout dans le cadre Mercure/Neptune propice aux illusions. Uranus/Vénus n’est positif que vécu en dehors de toute quête de sécurité affective. Sinon l’on risque de se brûler les ailes. Attention car avec Vénus (l’amour) et le Soleil (l’idéal) au trigone d’Uranus (l’éveilleur), on voudra croire à l’impossible.

Du 30 juillet au 10 août Vénus rejoint le Soleil au carré de Jupiter:
Cet aspect qui se mêle beaucoup au précédent, indique une intense quête du plaisir, avec surabondance de la nécessité d’aimer et de se faire aimer : charme et séduction sont à la fête. La gourmandise en tous genres, les excès de table, la sensualité connaissent des sommets d’autant que Mars (voir ci-dessous) pousse à l’autodestruction pendant cette période : les aspects vénusiens au Soleil, à Jupiter et à Uranus (soif intense de plaisir, d’amour et d’absolu) doivent être considérés dans le cadre martien (autodestruction/violence/passion), qui les rendent parfois nocifs pour le cœur et pour le corps.

Du 31 Juillet au 19 août, Mars est au carré d’Uranus et opposé à Pluton :
Ces aspects indiquent des dangers dus à la violence, la témérité, le fanatisme voire le terrorisme. L’autodestruction (alcool, toxicomanie) est également très présente. On réalise que l’opposition Mercure/Neptune et les aspects dynamiques Mars/Uranus/Pluton se superposent presque parfaitement dans le temps. Ainsi le discernement et la réflexion qui sont pas à leur mieux n’aident pas à tenir à l’écart les problèmes martiens : des mensonges, dissimulations ou mystifications (Mercure/Neptune) par exemple peuvent provoquer des violences (Mars), des bouffées de fanatisme (Uranus), de l’autodestruction (Pluton) et une montée en puissance des multinationales et autres pouvoirs financiers (toujours Pluton). Certaines situations personnelles s’avèrent complexes vu le contexte vénusien, où passions et désirs s’affrontent. On peut rester en dehors de tous ces mouvements en les observant en soi-même et l’on peut aider à leur résolution collective en les guérissant en soi-même.

Du 11 au 26 août le sextile de Mars à Jupiter, supporte Mars dans son combat avec Uranus, Pluton et ensuite (ci-dessous) Saturne :
Le voyage, l’action physique intelligente (qui respecte le corps, qui ne l’épuise pas ni ne le met en danger), aide à se sortir des griffes de la violence, du désir et de la frustration.

Du 15 août au 8 septembre, Mars transite au carré de Saturne :
Cet aspect très tendu s’associe à des circonstances adverses ou difficiles, des actions freinées ou bloquées, des possibilités de violences, de désirs exacerbés (par les circonstances contraires) et des frustrations. Sur les routes les risques d’accident mais aussi de pannes mécaniques et de ralentissements sont particulièrement importants.
On remarque qu’entre le 15 et le 19 août Mars re-crée un lien entre Uranus (l’explosion, l’inattendu), Pluton (la peur, le pouvoir, la mort) et Saturne (l’obstacle). Ce sont des journées particulièrement marquées, avec une mention spéciale pour le 16 et le 17, les derniers jours de l’opposition Mercure/Neptune. Il est important de « bien penser », c’est-à-dire sans être dominé par l’émotion, d’éviter l’autodestruction (de respecter le corps), de faire preuve de patience et de savoir, s’il le faut, renoncer plutôt que de se battre contre des circonstances trop adverses.

Du 15 au 30 août opposition Soleil/Neptune :
Dans ses profondeurs le cœur est en quête de fusion, d’union, d’oubli de soi, mais les voies empruntées pour cela peuvent être négatives (illusions diverses, perte de l’individualité dans la foule ou des organisations politiques ou religieuses, conformisme, foi et croyances plutôt que compréhension). On peut, en explorant sérieusement, découvrir l’amour et la compassion.

Du 18 au 25 août, Vénus s’oppose à Neptune :
La sentimentalité remplace souvent l’amour. Les cœurs s’enflamment et souffrent, les sentiments s’exaltent, on prend plaisir à l’inflammation des émotions, on craint de ne pas être aimé et on séduit pour y remédier. On joue aux jeux de l’amour et du hasard et la sincérité le dispute aux tromperies et aux mensonges. On se leurre souvent, on s’illusionne, on aspire au fusionnel, on le ressent parfois mais la douleur guette toujours. C’est le moment d’explorer les sentiments en profondeur, dans le cadre de leurs relations avec le temps, la pensée et la souffrance, dans le but d’entrevoir peut-être un peu la vraie nature de l’amour.

Du 19 au 23 août, Vénus au demi-carré de Saturne n’arrange rien car cet aspect représente une malédiction qui pèse sur les rencontres amoureuses. Les couples établis n’ont rien à craindre, sinon parfois un zest d’éloignement, mais les nouvelles aventures sont mal parties. Le coeur trouve plus facilement satisfaction dans la contemplation des cieux et des forêts, des montagnes et de la mer, que dans la vie amoureuse.

Du 19 au 25 août, demi-carré Soleil/Saturne :
Léger obscurcissement de la lumière, mauvais temps pour les affaires car Saturne réclame de la réflexion et non la poursuite du profit, de la simplicité et non des paillettes. Il faut donc obéir à Saturne et s’occuper de choses réellement sérieuses.

Du 23 août au 23 septembre, le Soleil traverse la Vierge signe d’ordre, de discernement et de purification. Il est bon de faire le bilan, de consacrer ne serait-ce qu’une heure à se demander où l’on en est et comment on en est arrivé là. L’ordre n’est pas facile à atteindre en pleine opposition Soleil/Neptune, puisque l’intellect se heurte au chaos des émotions. Mais justement, le Soleil de la Vierge, le signe des mécanismes subtils de l’intellect, peut clarifier des sentiments trop souvent tourmentés par la peur d’être séparé (de l’autre, des autres et du monde), l’insécurité et le besoin d’appartenir.

Commentaires sur les mouvements lunaires à interpréter dans le contexte des aspects expliqués ci-dessus:
- 25/07 : Lune carré Neptune surtout dans la soirée : se méfier de l’alcool et des toxicomanies en général et des fautes d’inattention. Éviter mensonges et apitoiement sur soi.
- 27/07 : Lune conjointe à Mars en fin d’après-midi et soirée : danger de violence, d’agressivité, de blessures diverses. Traiter le corps intelligemment et tenter de comprendre que la non-violence est d’abord intérieure.
- 28/07 : Lune au carré d’Uranus puis opposée à Pluton dans la matinée, au carré de Saturne dans la soirée (solitude et frustration peuvent suivre le désir et l’exaltation)
- 30/07 : Nouvelle Lune en Lion, conjointe à Vénus et carré à Jupiter : chacun se sent roi et reine et désire jouir excessivement des plaisirs de la vie. Pas de dégâts si la générosité et la noblesse prévalent sur l’orgueil et l'égocentrisme.
- 1er août : La Lune accompagne Mercure et s’oppose à Neptune : belle journée pour rêver, danser et souvent s’illusionner d’autant que Saturne s’en mêle un peu. Ne rien décider, ne rien choisir et en général ne pas accorder sa confiance sans de sérieuses garanties.
- 2/08 : Matinée commencée avec Saturne (calme et lenteur) suivie d’Uranus (éveil et excitation) : l’action suit la réflexion. Soirée aux sentiments légèrement tourmentés.
- 3/08 : Lune marquée par Uranus (pensées illuminatrices), par Pluton (désir, morbidité et obsessions) et par Mars (violences et conflits). Attention !
- 4/08 : Lune conjointe à Saturne dès le matin : une journée à passer dans le calme et la simplicité, la nature si possible, sous peine de mélancolie, de froideur et de frustration. L’ambiance se réchauffe le soir.
- 5/8 : Lune en Scorpion (intensité des sensations) marquée par de bons aspects à Mercure (intellect vif et décisionnel), à Mars (sens de l’action), à Neptune (empathie et compassion) et à Pluton (régénération). Un journée dont il faut profiter.
- 6/08 : Premier quartier, Lune intense (toujours en Scorpion) pendant la matinée au carré de Vénus et opposée à Jupiter (image de soi possiblement négative à observer et à comprendre, plutôt que de se réfugier dans le plaisir. Plus tard Pluton indique que le désir et la peur tourmentent l’esprit.
- 7/08 : la Lune a des problèmes avec Mercure, Saturne et Neptune : mauvais jour pour décider quoi que ce soit. Mieux vaut se méfier de ses propres raisonnements
- 8/08 : La Lune en Sagittaire au trigone de Vénus mêle amour, justice et idéaux sans compter que la réflexion profonde s’en mêle grâce à Saturne. Bonne journée pour marcher et méditer dans la nature.
- 9/08 : Mercure et Neptune en harmonie avec la Lune, en profiter pour explorer les motivations profondes, pour écrire et être en général inspiré.
- 10/08 : Journée dangereuse dès les premières heures du jour à cause de Pluton, Mars et Uranus : l’autodestruction et la violence des idées et des gestes guette. Mieux vaut bien se tenir car Saturne sanctionne et fait obstacle le soir.
- 11/08 : La Lune parallèle à Pluton et Mercure au demi-carré de Saturne parle de ruse et d’astuce, de possibles méchancetés et de mauvaises choix. Méfiance.
- 12/08 : La Lune harmonique à Vénus et à Uranus figure une journée de jouissance peut-être, avec préoccupations amoureuses accrues. Le carré à Jupiter dans la soirée, signifie rêveries gourmandes et grandes soifs de voyages.
- 13/08 : Pleine Lune en Verseau : l’eau de la connaissance tombe directement du ciel pourvu qu’on sache écouter son moi profond. Vénus proche du Soleil est toute illuminée : on connaît l’amour si l’on évite les narcissisme.
- 14/08 : La Lune joue avec Mercure le matin puis avec Neptune l’après-midi : désordres de la pensée et confusion dont les causes ne manquent pas (Mercure/Neptune, Mars/Uranus/Pluton, voire peut-être les prémisses Mars au carré de Saturne). Se méfier de soi-même.
- 15/08 : La Lune Poissons surfe sur les émotions, les suit et ne les heurte pas. Tant mieux car les batailles astrales font rage à cause de Mars et des liens qu’il crée. Calme le matin (Lune parallèle à Saturne) l’esprit est bien plus éveillé le soir (Lune parallèle à Uranus)
- 16/08 : Par les jeux combinés de la Lune, de Jupiter, de Vénus, de Mercure et de Mars les querelles (occasionnellement sentimentales) ont une portée exagérée, les paroles sont vives, subtiles et parfois cruelles et blessantes. Tourner sept fois sa langue…..
- 17/08 : Lune en aspect à Uranus et à Pluton dans la matinée : possibles traits de génie, rapidité et magnétisme, mais la manipulation peut s’en mêler. Le soir Mars figure agressivité et conflits d’autant que Mercure combuste brouille l’intellect. Certaines révoltes grondent avec Mars, et Jupiter leur offre des chances de réussite.
- 18/08 : La Lune opposée à Saturne rend la matinée dense et lente, profonde pour certains. Menaces de tristesse inexplicable. Journée favorable à la nature et à l’introspection. Soirée plus gaie grâce à Neptune et possiblement l’alcool.
- 19/08 : La Lune vénusienne et neptunienne est harmonieuse, et l’on peut sous réserve des autres astres, danser, rire et aimer jusque tard dans la soirée.
- 20/08 : Au sextile Mars et conjointe à Jupiter la Lune indique une journée bonne pour l’action et l’enrichissement de la personnalité. L’esprit s’assombrit dans la soirée à cause d’un parallèle de Pluton. Observer les pensées obscures dans leur relation au sexe, au pouvoir et à la peur.
- 21/08 : Dernier quartier avec Vénus secouée par Neptune et Saturne : fortes turbulences sentimentales. Il est bon que l’individu profond prennent un peu ses distances d’avec les tourments de la personnalité superficielle. On se ressaisit afin de ne pas souffrir inutilement. La nature reste la meilleure guérisseuse (même s’il s’agit d’arbres dans un parc).
- 22/08 : Lune uranienne qui incite à penser par soi-même. Créativité mentale accrue.
- 23/08 : Lune assez harmonieuse avec un Parallèle Vénus/Mercure et un Parallèle Vénus/Neptune : s’il le faut on rédige des chansons ou des poèmes, en évitant à tous prix de tomber dans le piège des sentiments sirupeux. Approche subtile de la beauté si l’on échappe à la sentimentalité.
- 24/08 : Lune vénusienne harmonieuse un peu assombrie par Pluton. Risques de mensonges, d’arnaques, d’embrouilles en tous genres à cause de Neptune.
- 25/08 : Lune et Mars conjoints au carré à Saturne : une journée dangereuse, sans doute frustrante, on se surveille afin de ne pas s’énerver, de ne pas conduite trop vite ou imprudemment. Risques d’accidents et de violence, désirs exacerbés. Rendre service, faire preuve de noblesse, renoncer peut-être et savoir patienter arrangent bien des choses.
- 26/08 : Lune en Cancer protectrice assez peu aspectée, au trigone d’Uranus. Bonne journée pour tenter de comprendre que la sécurité n’existe pas. Mercure stationnaire au sextile de Saturne aide à la réflexion profonde.
- 27/08 : La Lune danse avec Jupiter (le rêve, les enfants), puis avec Mercure : la subtilité de la réflexion se poursuit. Plus de confusion le soir avec Neptune, les choses s’embrouillent un peu, possiblement à cause de la boisson.
- 28/08 : Lune entre Mars et Saturne le soir, il faut naviguer entre le désir et la renonciation, l’action et l’obstacle, afin d’éviter conflits et frustrations.
- 29/08 : Nouvelle Lune en Vierge conjointe à Vénus : la purification du coeur est à l’honneur, il est bon de mettre de l’ordre dans les émotions et les sentiments. Peut-être de réfléchir sérieusement à la nature de l’amour ?
- 30/08 : la Lune peu aspectée surfe sur la vague d’hier. Au parallèle de Saturne l’après-midi elle mélancolise un peu l’atmosphère. Les énergies renaissent avec Uranus dans le cœur de la nuit.
- 31/08 : Matinée gentiment vénusienne, mais dès l’après-midi Saturne prend le dessus. Le mois se termine dans la réflexion et les riches promenades solitaires pour certains, avec une sensation d’isolement teintée de mélancolie pour d’autres.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.