lundi, février 21, 2011

Les astres et la révolution

L'astrologie mondiale est parfois frustrante en des périodes comme celle-ci, où des événements d'une importance majeure noircissent les pages de l'actualité sans que nous possédions suffisamment de clés pour les comprendre et les interpréter.
Certaines informations cruciales font cruellement défaut. Ainsi, en quête des coordonnées de naissance de Muammar Kadhafi, on se retrouve avec au moins trois jours de naissance différents!! le 1er juin 1942 pour le site Astrothème, où quelques lignes plus loin, inspirés de Wikipédia, les rédacteurs indiquent qu'il est né le 19 juin de cette même année! Pire les Wikipédia anglais et français proposent deux dates différentes (7 et 19 juin).

Ce n'est pas comme si nous nagions en pleines ténèbres non plus, ainsi que nous l'avons vus dans de précédents articles (Astrométéo de début d'année 2011 / L'Egypte dans les étoiles / Mohamed El Bouazizi et les immolations par le feu). Les analogies sont plus que présentes à tous les niveaux, les fondations de l'astrologie (positions zodiacales et aspects surtout) sont respectées et décrivent avec exactitude les révoltes, les révolutions, la soif de liberté, les actes de courage, la violence de la répression, les diverses manipulations, mais il nous manque de nombreux fils conducteurs qui expliquent pleinement cette réaction en chaîne depuis la révolution tunisienne qui n'en finit pas de faire boule de neige. La vérité est que des questions fondamentales, qui pourraient sans doute être résolues grâce à des recherches sérieuses, si seulement les astrologues étaient organisés, confédérés à la façon des scientifiques, restent sans réponses.


Qu'en est-il actuellement?

- Les conjonctions Mars/Soleil et Uranus/Jupiter mènent la danse.

- La longue conjonction de Mars au Soleil depuis début janvier, symbolise le phénomène le plus marquant de cette période extrêmement agitée. On constate sans surprise que lors de la mort de Mohamed El Bouazizi le 17/12/2010, véritable point de départ de l'ensemble des mouvements de révoltes, les deux astres non encore conjoints s'adressent un parallèle de déclinaison qui débute le 15 décembre et se poursuit jusqu'au 3 février! Cette puissante configuration (parallèle et conjonction) a initié les révoltes contre les divers autocrates représentés par le Soleil que Mars n'a pas quitté d'une semelle lors de la traversée du Verseau, le signe de la révolution. Le 23 février Mars (toujours conjoint) rejoint le Soleil en Poissons et reste avec lui jusqu'au 15 mars! Les divers mouvements ne sont donc pas encore essoufflés.

- Le Soleil conjoint à Neptune depuis les premiers jours de février (jusqu'au début du mois de mars) nourrit la foi des manifestants (ainsi qu'en certains cas leurs illusions faut-il hélas préciser) et pousse au sacrifice.

- Mars conjoint à Neptune depuis le 10 février (conjonction exacte le 21), jusqu'au 3 mars environ durcit la révolte comme on le voit en Libye où l'on parle de centaines de morts.

- Les deux Mars, positifs et négatifs, sont présents : le Mars brutal des guerriers (police, armée, provocateurs divers) au service des forces de l'ordre (conjonction Soleil/Mars) et le Mars uranien, empli de bravoure, des manifestants qui risquent et parfois perdent leurs vies (sacrifice neptunien), dans leur quête pour la liberté (Uranus en Poissons, signe de Neptune (le peuple), au demi-sextile et en relation mutuelle à celui-ci).

- Mars domine Jupiter, astre très en rapport avec l'Establishment, qui entrait en Bélier alors que lui-même arrivait en Verseau un peu avant le Soleil (Jupiter en Bélier le 22-01, Mars en Verseau le 15-01 et le Soleil le 20-01). Si Ben Ali s'enfuit de Tunisie le 14-01, ces transits zodiacaux favorisèrent la contagion qui se poursuit toujours.

- Jupiter ainsi dominé par Mars en Verseau (l'explosion mentale et physique, la révolte, la colère) maîtrise les Poissons (voir L'Egypte dans les étoiles) où le Soleil vient d'entrer. Il est conjoint à Uranus le maître de la révolution, pour encore 3 semaines. Le Soleil et Mars ne se quittant pas avant le 15, il serait étonnant que les choses se calment avant cette échéance.

- Le carré de Jupiter à Pluton (actif jusqu'au 10 avril) explique les inquiétudes des puissances financières et politiques qui craignent pour l'économie mondiale, puisque la Libye et l'Algérie entre autres sont de gros joueurs sur l'échiquier énergétique.

- Uranus quitte les Poissons pour le Bélier, le signe de Mars et entre au carré actif de Pluton, le 12 mars (voir 2011 année de mutations). Les combats et parfois les alliances maléfiques entre ces deux astres (les révolutions (Uranus) face aux pouvoirs financiers mondiaux (Pluton) mais aussi l'aristocratie dirigeante (Uranus) au service de l'argent (Pluton) vont se poursuivre 7 ans durant.

- Uranus l'éveilleur, le révolutionnaire, conjoint à Jupiter (L'Establishment) domine le Verseau, où Neptune (le peuple), Mercure (la communication) et Mars (le courage et la bravoure, mais aussi la répression) se débattent actuellement dans un mouchoir de poche. Notons que si Mercure est le messager, Uranus et le Verseau représentent les technologies informatiques. De son coté Neptune dans le Verseau représente la globalisation sociale, qu'il s'agisse de Facebook ou des milliards de téléspectateurs qui suivirent les matchs de la coupe du monde ensemble, au même instant!
Neptune en Verseau (signe d'Uranus, la révolution) dans sa relation mutuelle à Uranus en Poissons (signe de Neptune, le peuple) indique le rôle joué par internet dans ces soulèvements. La planète entière est à l'écoute de ce qui se passe en Afrique du Nord et de nombreuses populations rêvent de suivre la Tunisie et l'Egypte sur les sentiers de la libération. Attention pourtant, Neptune est aussi l'astre de l'illusion et de la trahison. Les énergies déployées peuvent être vite, très vite détournées et récupérées par Pluton sous ses facettes les plus obscures (les pouvoirs cachés, la veulerie, la peur, la perversion... ) et par Uranus sous ses formes négatives (autoritarisme, émergence de nouveaux leaders qui ne valent guère mieux que les anciens).

- Ici les significations s'entrecroisent, surtout ces derniers temps qui voient les parallèles de déclinaison et les conjonctions se multiplier, ce qui explique en un sens l'accélération des événements et les multiplications des pays touchés : notons, outre les pays arabes la Russie (Verseau/Poissons) qui vient d'enregistrer de courageuses actions anti-Poutine et surtout la Chine (Balance/Verseau), où la révolution de jasmin (locution maintenant interdite sur le Net de ce pays grâce au great firewall chinois s'est frayée un important chemin et a forcé la police à intervenir dans diverses villes (si vous lisez l'anglais voir ici ): Soleil P (parallèle) à Neptune du 13 au 19-02, en sus de la conjonction, Jupiter P Uranus (les deux astres ne cessent de se faire des P depuis l'été dernier) jusqu'au 27-02 ce qui renforce la conjonction, Mercure/Mars exactement conjoints le 20-02, de même Mercure/Neptune le 21 ainsi que Mars/Neptune.... Ces configurations excessives se poursuivent jusqu'à la fin du mois.

- La rencontre Mercure/Mars indique de l'impulsivité dans les actions et dans le langage, ce qui n'arrange les affaires de personne (la diplomatie arrogante de la France dans l'affaire Cassez en est un bel exemple).

- Sous les tons menaçants de Mercure/Mars, Mercure/Neptune indique les possibilité de trahisons, de complots, de mensonges et de manipulations (c'est très clair du coté de Kadhafi). De nombreuses manipulations souterraines ne seront révélées sans doute que bien plus tard.

- Mars/Neptune indique la paranoïa, les dangers physiques, les environnements dangereux qui se multiplient et pas seulement dans les lieux où il est trop facile en ce moment de se prendre un coup de matraque ou pire. Attention aux dangers causés par les émotions, la colère, la distraction et les manipulations (Neptune/Mercure).

- Ce 21 février (aujourd'hui), la Lune est conjointe à Saturne en Balance et transite aux P du Soleil, de Neptune, de Mars et de Mercure. Cette journée pourrait être encore plus sombre que les précédentes, riches en violences (Lune/Mars), en paroles agressives (Lune/Mercure/Mars), en trahisons, menaces, mensonges et manipulations diverses (Lune/Neptune/Mercure/Mars). Il est à craindre que la Lune relie Saturne à la conjonction Soleil/Mars/Neptune/Mercure, indiquant l'obscurcissement de la lumière (Soleil/Saturne), la cruauté et les mauvaises décisions (Saturne/Mercure), une violence accrue et de puissantes frustrations (Saturne/Mars).

- Les princes, rois et despotes représentés par le Soleil sont sans doute momentanément protégés par Pluton au sextile de celui-ci, configuration qui évoque des assistances souterraines pour cause d'intérêts financiers (Pluton). A long terme les puissances de l'argent jouent contre leurs camps, puisque Jupiter est au carré de Pluton : cela peut signifier qu'elles sont prêtes à retourner leurs vestes s'il le faut.

Remarque diverses :

- Si l'air est à la révolution (conjonction Jupiter/Uranus) pourquoi les pays Arabes sont-ils soudainement au coeur de la tourmente, n'étant pas les seuls hélas à subir des régimes antidémocratiques?

- Ces soulèvements sont très en relation avec Jupiter. L'islam, né en Arabie (Sagittaire) a fortement à voir avec le signe de feu de Jupiter et l'on a vu récemment (l'Egypte dans les étoiles) que l'Egypte, qui représente un très gros morceau de cette partie du monde, est Poissons, le signe d'eau de Jupiter. Cependant, comme l'ont relevé de nombreux analystes, il ne s'agit pas d'une révolution musulmane, mais d'une révolution qui remue les nations musulmanes. Les jeunes de ces pays en ont assez de la dictature, du népotisme, de l'interdiction de penser, de la misère provoquée par l'égoïsme des puissants et par la corruption. On retrouve ici l'action d'Uranus, qui arrive à la fin de sa conjonction à Jupiter. Uranus qui pousse à risquer sa vie pour des idées, Uranus dont la devise pourrait être la liberté ou la mort!

- Dans ce contexte Jupiter représente la justice (remarque : la fronde de la justice française face à Sarkozy est à mettre dans le même sac).

- Si ces derniers jours, l'inflammation est à son comble, c'est sans doute à cause de cette formidable conjonction Soleil/Mercure/Mars/Neptune (tous ces astres s'étant opposés à la Lune pleine Lune au 29° du Lion ce 18 février.

- Le Soleil est accompagné par Mars, le Dieu de la guerre. Dans certains, l'armée se met du coté des protestataires, mais la plupart du temps (de même que la police) elle s'allie au Soleil dominant et tue! On a vu la questions se résoudre en Egypte alors que les deux astres étaient au trigone de Saturne en Balance, qui représente l'harmonie et l'équilibre et qui a tempéré l'action des militaires. Ainsi, dans ce contexte particulier, Mars a vaincu, puisque ce sont eux qui se retrouvent au pouvoir. Il faut espérer qu'ils n'y restent pas des années.

- Pluton représente les obscurités, les causes profondes qui sous-tendent ces évènements, qu'il s'agisse du rôle des puissances occidentales et d'Israël effrayées par une montée du radicalisme musulman, des puissances pétrolières, de l'Iran qui met de l'huile sur feu, des marchands d'armes et d'artefacts policiers qui se frottent les mains....). Il représente aussi l'amour de chacun pour le pouvoir et les craintes multiples qui tourmentent l'être humain et le pousse à dominer les autres.

- On le voit, si tout est clairement inscrit on ne comprend pas à 100% le pourquoi des choses. Un analyste astrologue, étudiant de près les éphémérides, pouvait facilement concevoir pour ce début d'année des explosions au niveau des mouvements sociaux, ainsi que de possibles révolutions, mais il aurait été bien en peine de dire où ça se passerait sur la planète, de même que de prévoir, ne serait-ce qu'un peu, jusqu'où iraient ces mouvements.

- Il semble enfin que le rôle de l'astrologue ne se limite pas à commenter et à jouer avec les analogies. L'astrologie doit entretenir une relation avec la sagesse, c'est-à-dire prêcher la révolution (Uranus), car la liberté est essentielle pour l'épanouissement des individus. Elle doit aussi pousser à la non-violence, puisqu'il est inadmissible que nous vivions encore dans un monde où la force physique (Mars) est au pouvoir! Les dictatures et les abus se fondent sur l'emploi d'un Mars corrompu qui représente la force, la police, l'armée, la peur et la terreur que la violence et les meurtres inspirent. En ce sens rien n'a changé depuis des milliers d'années! Or un des rôle de l'astrologie est de nous aider à vivre les astres sous leurs facettes lumineuses : Mars est aussi la bravoure, le courage, le service, l'esprit chevaleresque.

- Il en est de même pour Uranus, toujours en quête de la liberté absolue. Ses cotés négatifs peuvent se révéler terrifiants comme le prouvèrent les Français sous la Terreur, les Russes sous la botte de fer de Staline ou les Chinois lors de la révolution culturelle. C'est qu'on ne veut pas comprendre que la liberté, qui est l'absence d'autorités, se gagne d'abord à l'intérieur de soi, seul moyen de vivre Uranus positivement. Tant que nous sommes effrayés et poussés par nos désirs (encore Mars), tant que la peur reste l'autorité majeure, la liberté quoiqu'on fasse, quoiqu'on pense, n'est qu'une illusion et par conséquent il est impossible de faire une révolution vraie, durable et profonde.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.