mardi, décembre 02, 2008

Le massacre de Mumbai et Pluton en Capricorne

Une fois de plus la preuve est faite, l’astrologie mondiale est loin d’être au point ! voir le terrible massacre de Mumbai, et la redoutable tension qui en résulte entre les deux puissances nucléaires que sont l’Inde et la Pakistan, voir les émeutes sanglantes au Nigeria, sans compter la Thaïlande au bord de l’explosion, et se demander comment la conjonction Jupiter/Vénus (magnifique rendez-vous entre une étincelante Vénus, un Jupiter flamboyant et, hier soir, le sourire d’une Lune juvénile) peut tolérer cela.

On a peine à croire, en admiration devant un crépuscule aussi resplendissant, que la férocité et la barbarie se déploient sous les mêmes cieux. Il y a bien sûr des explications, des causes et des effets. La cruauté qui niche d’abord dans nos cœurs et nos esprits, règne sur nos sociétés soi-disant morales et policées, avec ses injustices, qui ont pour noms violence, inégalité, faim, pauvreté.

Astrologiquement, les violences de ces derniers jours sont directement reliées à la conjonction Soleil/Mars/Mercure : imaginons que les terroristes avaient prévu leur action de longue date, qu’ils attendaient le moment opportun, et que comme « par hasard » la conjonction violente début Sagittaire (avec Mars très proche d’Antarès, le vénéneux Cœur du Scorpion), les décida ! à moins qu’ils n’aient employé, pour l’élection de la date, des astrologues portés sur la noirceur, la terreur et le pouvoir. Ce scénario n’est pas entièrement à exclure, on remarque parfois de drôles de coïncidences, comme des dates d’ultimatums (par exemple celui de Bush senior à Saddam Hussein) qui semblent avoir été choisies exprès pour leur nocivité.

D’un autre coté la planète est vaste, même si la mondialisation nous l’a fortement rétrécie psychologiquement parlant. Il suffit de marcher quelques jours en montagne pour retrouver une vraie notion des distances. Ainsi, il semble possible de vivre, d’expérimenter à la même heure, sous les mêmes astres, des évènements diamétralement opposés dans leurs significations et leurs effets :
- Jupiter et Vénus inspirent sans doute bien des cœurs et permettent à certains égarés d’entrevoir le bout du tunnel. Dans les meilleurs cas, la joie étreint l’être et dans les pires on gaspille son temps dans la gratification des sens (dans la recherche effrénée des plaisirs qui est le plus souvent une fuite de la peur).
- Soleil, Mars et Mercure, dans le signe dynamique du Sagittaire, parlent de courage, d’action, d’aventure, de voyages, d’exploration, d’exaltation, et couplé avec Jupiter/Vénus, de possibilité d’ouverture du cœur.
- Uranus en Poissons (l’intelligence au service de l’humanité, capable de se débarrasser des croyances sécuritaires, des illusions et des sectarismes), au sextile de Jupiter (l’ouverture, l’expansion de la conscience) et de Vénus (le sens subtil de la beauté), opposé à Saturne (la discipline vécue sans conflit), permet à l’être éveillé de s’ouvrir et de relier ensemble tous les éléments : le corps, le cœur et l’esprit, et d’entrevoir ainsi un monde de compassion, d’élégance, de solidarité, de service, et de permettre de remarquables intuitions, de vraies illuminations intérieures, qui sont la vraie dimension, la vraie raison d’être de l’être humain.

Mais aussi :
- Jupiter et Vénus en Capricorne évoquent l’ambition, la quête des plaisirs (l’argent, la réussite, la célébrité) qui n’a pas de fin et qui sont la ruine de la société et du relationnel.
- Soleil/Mars/Mercure évoquent de la rigidité mentale (spécialement dans le domaine religieux), d’incessante compétitions, des violences verbales et physiques, des émeutes, des actes de guerres.
- Uranus en Poissons symbolise d’astucieux manipulateurs (d’autant que Neptune, l’influençable, maître des Poissons est dans le Verseau qui appartient à Uranus, l’astre des penseurs, des décideurs). Ces manipulateurs fanatiques sont eux-mêmes incapables de s’éveiller à de nouvelles façons de pensée (bloqués qu’il sont par l’opposition de Saturne à Uranus, c’est-à-dire le refus du changement, l’enracinement dans les « traditions » culturelles, racistes, religieuses.

Et Pluton ???
Si les astronomes ont décidé qu’il ne s’agissait plus d’une planète, les astrologues ne pourront qu’ignorer cette décision. L’attaque de Mumbai a débuté quasi simultanément (nous parlons d’heures) à son entrée en Capricorne, le signe de l’Inde, c’est très significatif pour un astre aussi lent, dont le cycle autour du Soleil est de 248 ans !

Pluton, dont le rôle ultime est de nous libérer de la peur, maîtrise aussi la noirceur ténébreuse de l’âme humaine, sa quête incessante des sensations quel qu’en soit le prix, la domination, la manipulation (il n’y a pas terrorisme sans manipulation de fanatiques). En ce sens négatif Pluton ne recule devant rien et trouve même un vrai plaisir à infliger la douleur.

Derrière lui se profilent les ombres des puissantes multinationales, des compagnies pétrolières, des marchands d’armes, des cartels de la drogue, des immenses fortunes bâties dans l’ombre. Les magiciens noirs de l’ère moderne sont semblables à leurs prédécesseurs, qui de tous temps ont recherché le pouvoir et chacun à leur façon l’immortalité.

Mais encore une fois, derrière les expressions individuelles de ces gens de pouvoir pour lesquels la vie humaine ne compte pas, dont le cœur est souvent mort, il y a nous, six ou sept milliards d’êtres humains tourmentés par la peur, par l’ambition, par la quête de la sécurité, par le pouvoir. Nous sommes tous (sous l'égide de Pluton) capables de manipuler : certains le font à grande échelle, d’autres se contentent de ce qu’ils ont sous la main, voisins, subalternes, conjoints, enfants, malades. Peu d’entre nous sont libres des tourments de cet astre en relation avec le sexe et la mort, la recherche perpétuelle du plaisir et la fuite de la peur. Pourtant,libéré, purifié par Saturne, compris par Uranus et illuminé par le Soleil, Pluton symbolise le rythme, la créativité, la force, le pouvoir inhérent à la matière, la possibilité pour l’humanité (grâce à la science entre autre) de vivre dans le confort physique et de se libérer des nécessités fondamentales (abri, nourriture, vêtements) pour s’ouvrir plus facilement à d’autres sphères.

Alors quoi ?
Le Capricorne est toujours très marqué. Pluton y restera jusqu’en 2024. Ce signe concerne non seulement l’Inde, mais aussi le Pakistan, l’Afghanistan et le Tibet.

Bizarrement, c’est dans ce même signe qu’a lieu la belle rencontre entre Jupiter et Vénus et pour un jour ou deux la Lune. Parions que loin de Mumbai (une ville fascinante certes, les médias ont suffisamment glosé sur " le centre économique et financier de la plus grand démocratie du monde", mais terrible pour ceux qui dorment dans des rues parcourues par les mendiants et les rats, ces derniers nettement plus gras que les premiers. Ses banlieues sillonnées d’égouts dont les eaux noires et nauséabondes croupissent à ciel ouvert, recèlent certains des pires bidonvilles du monde), parions donc que dans ce même pays, dans les Himalaya ou au cœur du Madhya Pradesh, dans les montagnes bleues du Karnataka ou dans les jungles de l’Assam, certains hommes de connaissance, certains femmes jeunes ou vieilles à la beauté sublime, certains moines errants, certains indiens de tous les jours, anonymes et joyeux, sentirent leur cœur s’ouvrir et l’amour les inonder, à l’heure même où les terroristes perpétraient leurs carnages.

La planète est vaste, elle abrite d’innombrables mondes, même s’il faut avouer que les ténèbres (de la pollution, du massacre des animaux et des poissons, de la violence, de l’égoïsme et de la peur) continuent à gagner du terrain.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.