mercredi, septembre 15, 2010

Jean-Luc Delarue et Neptune culminant

Neptune associé au mystères et au mysticisme, à la folie et aux mensonges, à la dissimulation et à l'illusion avance masqué la plupart du temps.
Du neptunien type on ne connaît que ce qu'il paraît être, ce qu’il présente, alors que lui-même s'illusionne le plus souvent sur son compte, ce qui en fait un menteur remarquable, quoique moins rusé que le mercurien qui lui par contre sait exactement ce qu'il fait (voir Mercure et Neptune).

Souvent le neptunien ment tout en croyant dire la vérité, ou alors prétextant toutes les excuses du monde (il adore s’apitoyer sur son sort), telles que la souffrance des émotions dues à son extrême sensibilité, et surtout la douleur de se sentir séparé (de son partenaire, de ses parents, de ses amis, de l’ensemble du genre humain) qu'il ne supporte pas, d'où son attrait marqué pour l'alcool et la toxicomanie.

Le Milieu du Ciel nous le savons, est de son coté en relation avec la carrière, le succès et l'ascension sociale. A un niveau plus subtil, il désigne aussi le masque que l’on porte, cette façade que nous présentons au monde et qui ne correspond que rarement à la réalité.

Ainsi un Neptune au Milieu du Ciel est-il difficile à juger et plein d'enseignement pour les astrologues.

J’ai étudié dernièrement, pour le compte de ses parents et amis, le thème d'une jeune femme qui s'est suicidée, il y a une année de cela. Personne dans son entourage ne comprit son geste. Elle était populaire, très appréciée par nombre de gens. Elle dégageait un aura particulier fait de gentillesse, de magnétisme, de ce je ne sais quoi qui fait que ses connaissances se sentaient comprises d'elle. Elle insufflait une belle énergie à son groupe d’amis qui l’adorait en retour.

Son Neptune culminant pouvait s'interpréter ainsi : le masque neptunien (de charisme, de compassion, d'une personnalité à laquelle on pouvait se confier et s'identifier) cachait, dissimulait, occultait la réalité d'une personnalité tourmentée par une relation inexistante et douloureuse avec un père alcoolique symbolisé par un Soleil au Fond du Ciel opposé à ce Neptune au Milieu du Ciel.

Ses amis ne percevaient que les manifestation neptuniennes, parfois très charismatiques (Neptune est remarquable chez de beaucoup stars de la télé, du cinéma ou de la chanson). Neptune s’appuyait aussi bien sûr sur d’autres énergies (Lune/Uranus entre autres), mais, fidèle à sa nature, il mentait et les gens n’y ont vu que du feu, jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Jean-Luc Delarue le 24 juin 1964 21H15 Paris

J’ai repensé à cette histoire de mensonge, d’occultation de la « vraie personnalité » en regardant le thème de Jean Luc Delarue qui affiche ce même Neptune culminant : rien de plus neptunien que la télévision, qui regroupe des millions de spectateurs autour d’un animateur qui les édifie sur les malheurs du monde (Neptune), qui écoutent des gens qui leur ressemblent se plaindre et se prendre en pitié (Neptune).

C’est la cerise sur le gâteau lorsque l’animateur, lui-même très neptunien, présente au public (Neptune) une image totalement mensongère de lui-même (Neptune).
J’ai aussi pensé comme souvent, qu’un bon astrologue consulté ces derniers mois lui aurait évité arrestation, excuses publiques et désagréments (à condition que sa condition de toxicomane lui permette de suivre les conseils du dit astrologue).
Le travail n’était pas difficile, il n’y avait qu’à souligner les points saillants du thème et des transits le concernant :
- La Lune de naissance est en XII (le secret, le caché, la prison, les épreuves), conjointe à Kétu (épreuves toujours), au demi-carré de Neptune (toxicomanie, alcoolisme).
- La Lune figure la foule et Neptune les émotions qui la traversent: avec la Lune en XII, la tentation est grande d'émoustiller le public avec des secrets de famille, des habitudes perverses et ainsi de suite.
- Cette affaire de cocaïne et cette garde à vue lui tombent dessus alors que Saturne (obstacle, limitation) au début de la Balance, fait un carré à sa conjonction Mercure/Soleil en Cancer, ainsi qu’à cette Lune en Capricorne (obscurcissement de la lumière, mauvais choix spécialement en ce qui concerne les associés, épreuves en résultant).
- Uranus et Jupiter en II (l'argent), font également carré à la Lune et à Soleil/Mercure, indiquant que l'appât du gain et le gaspillage n'y sont sans doute pas pour rien.
- Pluton en Capricorne, sur la Lune, opposé à Soleil/Mercure, indique de possibles connections maffieuses, des pulsions obscures (pouvoir, manipulation, perversions), un fort durcissement mental.
- L’ascendant ainsi que le descendant sont attaqués par ces 3 astres : à sa place je ne ferais confiance à personne, surtout pas à mes associés dealers....

S’il était ainsi possible de prévoir ce désastre, le plus intéressant dans cette histoire reste ce Neptune culminant sous le quel l'animateur s'est longtemps dissimulé mettant en avant de très beau trigones et sextiles qui parsèment son thème:
- Soleil/Mercure au trigone de Saturne : importantes capacités cérébrales, patience et détermination, capacité de planifier à long terme (Saturne est en II, d’où l’amassement de richesses).
- Soleil/Mercure au sextile Uranus : originalité et indépendance, finesse et subtilité de la pensée.
- Lune sextile de Saturne : état d'esprit sérieux (ce qu’il réussit à faire passer au public)
- D’autres aspects sont importants, entre autres Jupiter au parallèle du Milieu du Ciel, qui est cause de son grand succès, et qui offre une image publique compatissante au malheur des uns et des autres.

Mais sous ces beaux aspects, mis en relief par la brillance d'un Neptune culminant, on remarque :
- La frustration et l’avidité de Saturne (dans la maison de l’argent) au carré de Mars.
- L’autodestruction et la haine de soi représentées par Mars au carré de Pluton et d'Uranus (impliquant aussi orgueil, violence et dureté).
- Le désordre de la pensée (dû à de nombreux secrets) dû à Mercure opposé à la Lune en XII (Neptune au parallèle du Fond du Ciel met en cause les racines, la famille).
- Les peurs profondes le frustrant de la liberté intérieure marquées par Saturne opposé à Pluton et à Uranus.
- Une générosité mal orientée, par peur de ne pas être aimé, symbolisée par un Jupiter opposé à Neptune.
- Une corruption et une manipulation de la beauté (de ses relations féminines) représentée par le parallèle Vénus/Pluton.

Un dernier mot pour conclure :
Neptune, culminant ou non n’est pas forcément négatif, bien au contraire. Bien placé il représente l’empathie positive, la capacité de faire passer, subtilement, intelligemment, ce que l’on ressent au plus profond de soi, ce qui est le privilège des grands artistes.
Mais Neptune, pour fonctionner vraiment, doit être purifié, c’est-à-dire ne pas être au service de la peur, des secrets et des mensonges, et bien sûr éviter la toxicomanie, alcool y compris, à tous prix.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.