lundi, juillet 28, 2008

McCain 1 : heure de naissance

John McCain né le 29 août 1936 à 9h00 am, Cocosolo Panama

En première partie, d'abord et toujours, comme c'est le cas (sans précédent paraît-il) dans cette campagne présidentielle américaine, le problème de l'heure de naissance (cf. autres messages : Elections américaines et heures de naissance et Elections américaines, l'heure de naissance des candidats, le feuilleton continue)


Il semble que nous ayons à choisir entre 9H00 et 11H00 du matin.

- Tout le monde utilisait 9h00, jusqu'à ce que récemment la maman du candidat, âgée elle-même de 92 ans, s'est souvenue que son fils était né à 11H00, ce qui nous fait un thème sensiblement différent. L'ascendant Balance passe en Scorpion et Mars, maître de la guerre et des militaires grimpe au Milieu du Ciel, le lieu de la carrière : cela sied bien à ce militaire, fils et petit-fils d'amiraux, lui-même pilote de bombardier au Vietnam. Cependant ce nouvel horaire ne concorde pas avec la maison XII de John McCain, dont la biographie est riche en accidents, en emprisonnement et en maladies graves, évènements appartenant tous à cette maison:
- Plus de cinq ans prisonnier de guerre au Vietnam, il fut isolé, torturé et battu (la maison XII est celle des grandes épreuves). Il y perdra beaucoup de ses capacités physiques.
- Trois mois plus tôt (le 29/07/1967) il s'était sorti miraculeusement d'un terrible accident où il fut blessé aux jambes et au torse. Son avion prit feu et explosa, l'incendie tuant 132 marins américains! On remarque ce jour là une conjonction Soleil/Jupiter sur le Mars de naissance (pas de feu sans Mars peut-on dire), alors que Mars en transit en Scorpion s'oppose à une Lune conjointe Uranus natal (Uranus est l'astre des explosions, au carré de Mars dans le thème....). Lors de l'éjection de son bombardier touché par les Vietnamiens (le 26/10/1967), il a les 2 jambes et les deux bras brisés, une épaule endommagée par un coup de crosse de fusil et le pied gauche transpercé par une baïonnette. Ces deux évènements rapprochés portent la signature d'un Neptune en XII, sur lequel nous reviendrons beaucoup lors de l'interprétation du thème.
- McCain a également été victime d'un cancer de la peau (mélanome à répétition), en 1993 et en 2000 (sans doute dû à Vénus en XII).
La naissance à 9h00 du matin indique ainsi de terribles épreuves et des années d'emprisonnement, avec une maison XII très marquée par la présence de Neptune, de Vénus et de Mercure, mais aussi de graves ennuis de santé causés par Saturne sur la cuspide de la VI (opposé à Neptune/Vénus).

Le 26/10/1967, date à laquelle il fut fait prisonnier est un jour marquant :
- Pour une naissance à 9h00 du matin, Mercure, maître de la XII et lui-même positionné dans cette maison, est à 15°du Scorpion, au carré du Mars natal, le maître de la VII (la maison VII, celle des ennemis déclarés est souvent en relation avec les longs emprisonnements, car elle symbolise des associations indésirables, de la promiscuité forcée). Ce même jour, Mars est tout début Capricorne, sur le noeud nord de naissance (ce que l'on a à apprendre) et au carré de Saturne début Bélier. Saturne opposé au Mercure natal en XII est à 10° de la cuspide de la VII, le descendant.
- Ce jour fatidique, la Lune est exactement sur le Pluton de naissance (peurs, ténèbres, descente aux enfers) et parallèle à Mars, comme dans le thème natal (c'est surtout cet aspect qui donne à McCain une certaine agressivité).

Entre Mercure (maître de la XII), Mars (celui de la VII), Saturne (proche du DS, maître du noeud nord et obligatoirement présent lors des grandes épreuves), nous nous retrouvons donc avec les ingrédients "normaux" d'un long emprisonnement dans de dures conditions. Très chargée, la maison XII prédispose à ce difficile épisode de la destinée. On peut aussi souligner le fait que Mercure est le maître de la IX, indiquant ainsi des épreuves vécues à l'étranger.

-Le même événement vu sur une naissance à 11H00 am est loin d'être aussi lisible dans le thème : Mercure devient maître de la XI (amis, souhaits) et de la VIII (risque de mort, ce qui est exact). Cependant il est pile sur l'ascendant de naissance, ce qui est synonyme de chance (on pourrait peut-être interpréter de cette façon, puisqu'il se brisa les 4 membres et fut presque lynché par les Vietnamiens qui le découvrirent, mais pas tué?)

Personnellement, à la suite de certains astrologues américains qui n'hésitent pas à accuser le grand âge de la maman, responsable d'une mémoire défaillante, je fonde l'étude qui va suivre sur une naissance à 9H00 du matin.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.