jeudi, octobre 06, 2011

Martine Aubry

Martine Aubry née le 8/08/1950 15H15 à Paris. 

Un problème avec le thème de Martine Aubry est l'AS calculé à 29°56' du Scorpion, pour une heure de naissance de 15H15 : née à 15H16, soit une  minute plus tard l'AS serait à 00°08' du Sagittaire! Or à moins que les parents ne soient vraiment branchés astrologie et observent la naissance montre en main, ils arrondissent les minutes au plus proche multiple de 5. Nous travaillons ainsi sur une incertitude, l'AS est-il Scorpion ou Sagittaire ? tout en sachant que ce dernier signe, double de nature, occupe toute la première maison. Nous avons donc affaire au moins tant à une Lion/Scorpion qu'à une Lion/Sagittaire.

Lion donc, avec un Soleil maître sur la cuspide de la maison IX, idéaliste, peut-être visionnaire, mais obscurci par la conjonction à Pluton, l'astre en quête des sensations intenses que procure le pouvoir. Ce Soleil est à l'image d'un père qui compte beaucoup et a bien failli être président lui-même : Jacques Delors a Mercure/Neptune/Vénus/Mars conjoints de 22° à 15° du Lion sur la conjonction Soleil/Pluton de sa fille. Si Neptune représente le père idéalisé, son Mars exactement sur le Soleil de Martine Aubry indique des conflits et une certaine dureté dans leurs rapports personnels. Le Vénus de Jacques Delors sur le Pluton de sa fille désigne, des deux cotés, des manipulations affectives. Martine Aubry s’est développée dans l'ombre de son père, grâce à son père mais aussi contre lui.

Sa conjonction Soleil/Pluton est en accord parfait avec la Lune en Gémeaux (ce qui confirme la double nature d'une première maison Sagittaire) dans la maison VII, celle des compagnons et des associés.

La Lune en Gémeaux indique un esprit curieux et intelligent dont les intérêts sont multiples, sans compter une certaine jeunesse d'esprit. La base est donc saine et solide: un Soleil puissant, quoique obscurci par Pluton (ses luttes pour le pouvoir et ses crainte des obscurités), servi par une Lune qui figure un intellect rapide et doué.

Cette Lune est cependant au carré de Saturne. A partir de cet aspect difficile, créateur de la double nature du thème (la femme de pouvoir et la conquérante, rivale de son père mais minée par les craintes, les insécurités et la peur de ne pas être aimée), il est possible de démonter les principaux mécanismes du thème :
- Les insécurités remontent à l'enfance, sans doute en relation avec une mère qui se sacrifie pour la carrière de son mari, un rôle effacé que Martine trop Lion/Soleil/Pluton se refuse à endosser.
- Saturne/Lune provoque des peurs diverses, un sentiment d'isolement et de solitude, une nécessité de combattre et de réussir, car Saturne culmine au Milieu du Ciel (la carrière, l'ascension sociale).
- La Lune, décidément essentielle, maîtrise la maison VIII en Cancer, celle de la mort où l'on trouve Uranus (les bouleversements) et Vénus l'astre de l'amour.
- On sait ce qu'il en est, c'est un cas d'école : Uranus maître de la III (les frères et sœurs), quoique excellemment placé en ce qui concerne ses aspects à Mercure et Jupiter, symbolise le décès traumatisant et prématuré de son frère Jean-Paul, avec lequel elle semblait fort liée. Le lien affectif est symbolisé par Vénus en VIII : décès d'un être aimé.
- Vénus au carré de Neptune, qui indique un lien puissant entre l'amour et la souffrance, figure la peur de ne pas être aimée dynamisée par la relation de rivalité au père, la disparition du frère (Neptune domine une partie de la III), une mère ou lointaine ou en prise avec ses peurs et surtout peut-être par de douloureuses blessures causées par des trahisons d'amis et de proches (Neptune maître de la III en XI, les amis).
Ainsi troublé par Vénus, Neptune au demi carré de l’ascendant symbolise  un comportement marqué par l'émotion et la sentimentalité.
Il devient important de séduire par l'ambition (Neptune sextile Soleil/Pluton) afin de se savoir appréciée et aimée. Les défauts neptuniens se révèlent ici, qu'il s'agisse de masques portés, de démagogie, de mensonges, de comportements aux desseins secrets et de la capacité à servir des intérêts contradictoires.  On y lit aussi la tendance à se mentir à soi-même et à s'illusionner.
- Double nature oblige, Vénus au sextile de Saturne indique la fidélité en amour et en amitié (Vénus domine une partie de la XI), cependant parfois mal rétribuée.
- Il existe une relation dynamique entre Saturne/Lune et Vénus/Neptune, c'est-à-dire entre l'insécurité (en relation à l'enfance) et l'association amour/souffrance (peur d'aimer et peur de ne pas être aimée).
- Cette tendance fut aggravée par le décès de son frère et certaines perfidies. La défection DSK par exemple fut douloureuse et sans doute  vécue comme une trahison.

Les émotions sont cependant rééquilibrées par un excellent Jupiter en Poissons, maître de ce signe ainsi que de la première maison en Sagittaire.  
- Il représente le coté expansif et généreux de Martine Aubry, qui sait faire preuve de compassion.
- Sa maîtrise de la I offre une remarquable expansion intellectuelle, ainsi que les opportunités nécessaires au déploiement social.
- Sa maîtrise de la IV (la famille, les parents, les enfants) permet une certain épanouissement dans cette sphère, ce qui compense les problèmes Lune/Saturne.
- Son trigone à Mars, qui maîtrise le Scorpion avec Pluton lui permet de mener, de diriger, de commander avec autorité et efficacité.
- Les deux astres sont cependant responsables d'une colère rentrée et autodestructrice (Jupiter est au parallèle de Mars), car Mars maîtrise la XII (le secret, ce qui est enfoui, le mal que l'on se fait à soi-même). Sans doute s'agit-il des rancœurs nourries par Saturne/Lune et Vénus/Neptune (rivalités, déceptions, craintes, mémoires douloureuses, trahisons).
- Également au trigone d'Uranus (astre de la révolution), en VIII (mort, transformations), Jupiter (maître du moi) provoque par les épreuves vécues (entre autres le décès de son frère), les transformations radicales de la personnalité.

Malgré un Mercure problématique, Saturne au Milieu du Ciel qui signifie que la persévérance et la détermination nourrissent et servent les ambitions, permet de réaliser des projets patiemment élaborés.
- Mercure conjoint à Saturne dans la IX, décrit un esprit à la mécanique froide, bien réglée, extrêmement organisé, servi par un intellect puissant et efficace.
- Comme il s'agit d'une dissonance Mercure/Saturne cependant, les choix ne sont pas toujours les bons, en ce qui concerne la VII (l'époux, le compagnon, les associés) et la X (ce qui concerne la carrière) : « (….) ministre du Travail, de l'Emploi et de la Formation professionnelle elle défend le concept d'usage contrôlé de l'amiante, là où tous les membres de la Communauté économique européenne voulaient interdire purement et simplement ce produit, bloquant le décret européen d'interdiction de l'amiante ». (Source Wikipédia)
- Mercure (maître VII et X) opposé à Jupiter (maître de I), montre que la raison est troublée par l'émotion, les relations sentimentales, l’ambition et l’importance de l’ego.
- Trop proche de Saturne, Mercure quoique maître en Vierge au sextile d'Uranus (intelligence synthétique brillante, capacité d'exprimer et d'appliquer les intuitions, perception rapide et directe des solutions, sens du discernement) est problématique parce que les mobiles et motivations secrets (Saturne/Lune et Neptune/Vénus) ne sont pas suffisamment délimités et reconnus et agissent indépendamment de la logique et de la raison sur les décisions, entraînant erreurs diverses et mauvais choix.

Martine Aubry, la Dame de fer française, est une hypersensible très vulnérable aux émotions dont il s'agit de se protéger par le secret, la puissance égocentrique de Soleil/Pluton et la froideur mécanique d'un Saturne en Vierge culminant. Simultanément capable de bonté et de compassion, elle peut également commettre de graves erreurs et prendre de mauvaises décisions. C'est une femme dotée d'une forte nature masculine, capable de mettre sa nature féminine en retrait si besoin est.

Nous retrouvons en de nombreux points du thème une double nature à la fois idéaliste (Soleil en IX, maison I Sagittaire, Jupiter/poissons au trigone d'Uranus) et tourmentée par la peur (Saturne/Lune), les obscurités et le pouvoir (Soleil/Pluton) et le désamour de soi (AS Scorpion).
La Lune surtout est double:
En VII, appuyée par le Soleil, Pluton et Neptune, elle figure la femme de pouvoir intelligente et organisée, populaire, capable de postuler à la célébrité (Neptune) et de participer à de profitables associations. Le Soleil et Pluton étant en IX (l'étranger), la Lune Gémeaux (les connaissances multiples, la ruse, l'astuce) indique de belles capacités en ce qui concerne la diplomatie et la politique étrangère.
Au carré de Mercure et de Saturne elle indique pourtant un certain désordre de la pensée causé par des mémoires douloureuses, responsable de mauvais choix de compagnons ou d'associés, de mauvaises orientations mentales et d'erreurs de jugement dans le domaine professionnel.
La double nature Jupiter/Mercure joue aussi un rôle important, la conjonction Mercure/Saturne étant plutôt froide, précise et réaliste, quand Jupiter est plus prêt à se battre (trigone à Mars), pour des idéaux (trigone à Uranus).
Il n'est pas si évident pour Martine Aubry d'échapper aux compromissions inhérentes à la politique. La compassion Jupiter/Poissons et le sens de la justice (Sagittaire), sans compter une forte sentimentalité (Neptune/Vénus) doivent régulièrement plier face aux ambitions Soleil/Pluton, ainsi que face à Saturne/Mercure qui poussent si besoin est vers la realpolitik.                

Quelles sont ses chances?
En ce qui concerne ses progressions secondaires, on remarque que son Soleil, au trigone de la Lune natale, est passé de Pluton à Neptune, ce qui symbolise une sorte d'achèvement.
- La Lune progressée, actuellement à 6° Vierge, est très proche de son Mercure natal (la réussite) mais opposée à son Jupiter (le rêve et parfois l'illusion). Au sextile d'Uranus natal (l'éveil) elle reste favorable (notons que l'an prochain, cette Lune progressée sera dangereusement proche de son Saturne culminant, figure associée à l'échec. Toujours au moment des présidentielles, Saturne transitera à proximité de son Mars natal, figure d'obstacle et de frustration).
- Mercure progressé est difficile à juger, car il a rétrogradé une bonne partie de son existence: il fit marche arrière avant ses trente ans, alors à 2° de la Balance. Il est à 0° de ce signe et conjoint à son Nœud Sud lors de ses 32 ans, quand son frère décède. Il repart en avant lors de ses 49 ans, alors qu'il est posé sur son Saturne. Il est actuellement à 28° de la Vierge, conjoint à Kétu progressé et à 3° de Saturne progressé, un Saturne au Milieu du Ciel de naissance souvent associé avec une possible chute.
- Mars progressé à 9° Sagittaire entame une opposition à la Lune natale. Il est au carré exact de Mercure natal : Mercure domine le MC natal et le MC progressé est en Scorpion dominé par Mars. Tout ceci indique de la fébrilité, une capacité combative, de possibles problèmes venant du partenaire et un possible manque de maîtrise de soi.

Le 9 et le 16 octobre:
Les bons signes concernant les primaires socialistes viennent de Jupiter, celui qui favorise, excellemment placé au trigone de Mercure maître du MC, au sextile de lui-même et d'Uranus.
Saturne, quoique allié avec le Soleil et Pluton est  au carré de son Vénus, ce qui peut indiquer un désamour du public et des problèmes avec les « amis » ou « alliés » en ce qui concerne les reports de voix.
Uranus au trigone de l'AS sur le Rahu natal (accélération de la destinée depuis la défection de DSK) est quoiqu'il advienne également positif.
Neptune fait un beau trigone à Mars et Pluton quand à lui fait, comme Jupiter, un trigone à Mercure décidément bien favorisé.
Le mauvais signe cependant, qui n'est pas à négliger, est que le 9 octobre la Lune dans les Poissons adresse une opposition à son Saturne culminant, signe d'obstacle et peut-être de déception.
Le 16 octobre par contre, cette même Lune sera dans la soirée conjointe à la Lune de naissance: les résultats devraient être connus avant que le carré à Saturne ne se forme complètement, ce qui multiplie ses chances d'autant que Mercure et Vénus seront au trigone de son Jupiter et de son Uranus.


CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.