samedi, août 15, 2009

Mercure en Vierge, notions d'ordre

« Tant que vous vous conformez, tant que vous êtes ambitieux, âpre au gain, que vous corrompez et détruisez les autres dans la course au pouvoir et à l'influence, vous êtes considéré comme un citoyen respectable ».

Krishnamurti: Le sens du bonheur (Points) p.35

« Le désir de se changer engendre l'envie, la jalousie, alors que la compréhension de ce que l'on est suscite une transformation de cet état ».

Krishnamurti: ibid. p.37


A lire ces paroles prononcées il y a une cinquantaine d'années, à un public de jeunes indiens, comment ne pas penser à Mercure, en ce moment dans la Vierge, son signe de prédilection, là où il rend l'expression, précise, subtile, droite et pure ?

Nous sommes cependant entrés dans cette période où Mercure est conjoint à Saturne (voir Astrométéo estivale), ce qui dans certains cas l'approfondit, mais bien souvent aussi l'obscurcit, et adresse également un carré à Mars, ce qui rend les communications trop vives, impulsives, souvent agressives et brutales.

Mais restons-en pour l’instant à ce seul Mercure en Vierge (qui bénéficie quand même du sextile à Vénus dans le Cancer, nous rendant, pour peu que Mars et Saturne en affliction mutuelle et leurs kyrielles de combats, violences et frustrations, ne nous tourmentent pas trop, passablement subtils dans les jeux de la pensée.

Dans ce signe, Mercure, qui représente la structure de l'intellect, la faculté d'adaptation, l'art de concevoir des rapports entre les choses, nous soumet la question de l'ordre. Ici plus qu'ailleurs, il discerne, clarifie, range, ordonne. Mais qu'est-ce que l'ordre, pour l'homo sapiens du XXIe siècle, plongé dans le chaos le plus total et dans un désordre mental complet, sur une planète au trois quart dévastée? Qui est l’esclave de ses pulsions, de ses ambitions, de ses plaisirs et de ses craintes? Ne confond il pas l’ordre avec la symétrie, les codes moraux, les lois, les principes rigoureux, les rouages, les défilés militaires, les innombrables structures et organisations qui nous cloîtrent dans un cocon d'interdits? Un ordre névrotique imposé par la police, les tribunaux, l'armée, les prêtres, les philosophes, les scientifiques (qui sont les prêtres des temps modernes), les livres sacrés, les traditions, les rituels, les habitudes?

Pourtant, c'est la leçon de ce Mercure, nous avons besoin d’ordre, afin de comprendre, d'acquérir la clarté, dans le but d'obtenir un esprit lisse, sans aspérités, brillant, subtil, acéré, capable de s'atteler aux vrais problèmes de la vie qui sont la peur, l'insatisfaction, la frustration, le désir, c’est-à-dire les racines même du désordre. Seul ce type d’esprit nous sortira de ce monde de plus en plus laid, sale et bruyant, si éloigné de la clarté cristalline des étoiles. Le signe de la Vierge est associé à la santé, à l'hygiène, au nettoyage et à la propreté. Il est essentiel d'avoir un corps propre, dans la meilleure des santés possibles, mais l'esprit doit être purifié lui aussi, débarrassé de ces noirceurs qui l'assombrissent, qui non seulement nous gâchent la vie, mais sont responsables de ce que nous vivons collectivement.

Mercure en Vierge est donc une sorte d'idéal. Alors qu'il traverse le signe (jusqu'au 25 août, mais par le jeu des rétrogradations il y revient du 18 septembre au 10 octobre), on peut essayer de discerner, de percevoir, de ressentir sa vraie nature qui en fait le messager des dieux, lui qui donna naissance à Thot, à Hermès, à Nébo, à Ganesh et à bien d'autres héros divins. Par ce qu'il éveille en nous la subtilité de l’entendement, de la compréhension qui est bien plus qu’une opération intellectuelle, Mercure (dans tous les signes, selon notre capacité à l’utiliser) écarte les obstacles et apporte la chance et en définitive permet à l'ordre naturel de s'établir : l'ordre qui n'a nul besoin d'être provoqué ou forcé, l'ordre présent au coeur du cosmos et de la moindre de nos cellules et qui est la couronne même de l'intelligence.

Cette vision de Mercure (le terme hindou de darshan serait plus correct, car il implique un éveil spirituel) doit être gagnée. A titre personnel d’abord, puisqu’il s'agit de saisir, de comprendre le Mercure que nos thèmes astraux nous ont donné.
Puis, pour boire le nectar de ce Mercure en Vierge, en cet été et début d'automne 2009, il nous faut :

1 : Profiter, outre le sextil de Mercure à Vénus (valable jusqu’au 5/09), de l’opposition Mercure/Uranus, qui agit comme un révélateur. Les vraies révolutions mentales, qui changent concrètement la vie, nécessitent l’intervention d’Uranus, lequel agit au mieux lorsqu’il est connecté à Mercure.
- Mercure opposé à Uranus : 16/08 au 26/08 et du 18/09 au 9/10

2 Résoudre les problèmes posés par Mars et par Saturne:
- Mercure au carré de Mars (du 14/08 au 12/09)
- Mercure conjoint à Saturne (du 14/08 au 25/08 et du 18/09 au 12/10)
Disons pour faire simple que Mars et Saturne, ainsi connecté à Mercure empêchent, détruisent l'ordre, alors que l'intelligence, la compréhension, les travaux mercuriens, consistent à comprendre ces fonctionnements planétaires, afin d'une certaine manière de les inverser.
- Mercure/Saturne symbolise très souvent l'incapacité de penser juste.
Or qui ne pense pas juste ne peut pas agir correctement.
C'est pourquoi dans un thème natal, les rapports négatifs entre ces deux astres (conjonction, demi-carré, carré, opposition et parallèle) indiquent des gens qui se mettent eux-mêmes des bâtons dans les roues à cause d'une mauvaise orientation de la pensée, ce qui a pour conséquence des erreurs, des mauvais choix, un esprit dur et sarcastique, une possible méchanceté.
Pas d'autre solution que de percevoir, reconnaître, accepter les désirs secrets et les motivations profondes qui se tiennent dissimulés derrière les actes et les décisions, ce qui consiste, par la compréhension, par la vision du désordre, à établir l'ordre intérieur.
- Mercure/Mars indique que l'ordre de l'esprit est détruit par le désir, l'agressivité, l'impulsivité, la brutalité. Là aussi il y a danger, car l'esprit (Mercure) quoique aiguisé comme une arme (Mars), se fait trop tranchant dans ses communications (Mercure). L'adage tourne 7 fois ta langue dans ta bouche avant de parler a été créé spécialement pour cet aspect. L'esprit (Mercure) s'emporte trop facilement (Mars) et les mots (Mercure) blessent (Mars), autant que les coups. Mercure est maître du langage, comme il l'est des mains.
Bizarrement, nous risquons fort, pendant cette assez longue période, d'être confronté à nos démons, spécialement ces jours-ci, quand Mars et Saturne affligent tous les deux Mercure : car nos esprits subissent alors les deux astres sous leur forme les plus négatives de plein fouet.
- Il faut enfin compter avec le carré de Mars à Saturne : menaces de violences, de dureté, d'intransigeance. Les violents, les fanatiques, les frustrés de tous bords sont de sortie (d’autant que Mars est au carré d’Uranus jusqu’au 26/08, un aspect qui fanatise puisque les muscles (Mars) et la violence (Mars) se mettent au service des idées (Uranus).
Il est essentiel d'essayer de ne pas participer à ces perturbations dans nos attitudes, nos comportements et nos discours, qui pourront être plus durs, plus tranchés que d'habitude.
Cela implique de réfléchir, d’observer en nous-mêmes les mécanismes de l'ambition, de la compétition, de la violence et de la peur, sans juger, sans justifier, avec beaucoup de vigilance.

CONSEILS PRATIQUES

Important, valable pour les deux périodes Mercure/Saturne : ne pas prendre de décisions importantes, à moins d'être à 100% certains des désirs secrets et des motivations profondes qui souvent décident à notre place (ce qui n'est pas si évident).

Surveiller ses pensées comme jamais, elles ont tendance à s'emballer (Mars), emportées par la colère (Mars), le ressentiment (Saturne), la frustration (Mars/Saturne), l’autoritarisme et l’intransigeance (Mars/Uranus)

Se méfier de l'impulsivité (Mars) et d'une agressivité verbale (Mars) accrue. Éviter les polémiques stériles.

Utiliser Vénus au mieux (diplomatie, harmonie, bonne volonté) ainsi que l’intelligence uranienne (refus de se conformer, révolution des idées).










CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.