vendredi, mai 28, 2010

Uranus, Chaplin et Hitler

Voilà c’est officiel, dès aujourd’hui (c’était à 01H44 GMT), Uranus est en Bélier, même si ce n'est que pour quelques semaines (jusqu’au 14 août). Il nous offre un avant-goût des 7 ans qu'il va passer dans ce signe à partir de mars 2011 (les soubresauts sociaux qui agitent l'Allemagne, l'Angleterre, le Japon en sont des signes mondiaux avant coureurs). Cet astre associés aux fanatiques, aux dictateurs, aux génies, aux révolutionnaires, aux technocrates, aux astrologues, aux pilotes de course est capable du meilleur comme du pire et il n'est pas toujours évident d'y voir clair. Des personnages aussi différents que Boris Vian, Casanova, Kurt Kobain, Edgar Cayce, Aleister Crowley, Bill Gates, De Gaulle ou Adolf Hitler l’ont ou l’avaient à l’ascendant !

Adolf Hitler né le 20 avril 1889, Braunau (Autriche) 18H30

Chez Hitler c’est bien évidemment le coté autoritaire, dictatorial et fanatique qui l’emporta. Dommage pour lui et pour le monde, car Uranus a la capacité de provoquer un vrai travail sur soi dans le sens d’une tentative de compréhension des mécanismes qui constituent le caractère et agissent sur la destinée. Ce n’est pas l’astre de l’astrologie pour rien !

Autre regret, Hitler appartenait à Vénus, étant Taureau/Balance, les deux domiciles de l’astre de l’art et de la beauté, ce dernier positionné chez lui en Taureau. Le personnage qui rêvait d’une carrière d’artiste peintre était d’ailleurs végétarien, une habitude alimentaire fortement vénusienne et c’est de ce Vénus à la fois dominant et raté, vengé par un Uranus fanatique, que nous sommes redevables des horreurs à son actif.
Impossible donc d’interpréter le thème du dictateur, sans comprendre la nature même de Vénus qui fort mais frustré, pousse facilement à la cruauté (l'assassin Marcel Petiot par exemple avait Vénus exalté dans les Poissons, au carré de Mars et en opposition à Jupiter, ou encore le tristement célèbre Marc Dutroux a Vénus maître en Balance au sextile de Saturne).

Uranus à l’ascendant (au quinconce de Vénus et lui appartenant) explique la puissance magnétique du personnage, le caractère métallique, électrique, le fanatisme : c’est lui qui prend en charge la vengeance contre ceux qu’Hitler rend responsable de ses échecs vénusiens (il fut refusé deux fois par les beaux-arts de Vienne) et de ses frustrations (sexuelles entre autres, car Vénus conjoint à Mars est au carré de Saturne). Uranus au carré de Rahu explique en partie sa xénophobie, car la tête du dragon est en maison IX (les étrangers), et son ressentiment tomba sur ces derniers. Rahu est également affligé par un demi-carré à Neptune (le peuple et la souffrance), conjoint et tourmenté par Pluton en conjonction (les puissances obscures, le matérialisme, le pulsionnel).

Chaplin et Hitler

Charlie Chaplin né le 16 avril 1889, Londres à 20H00

La comparaison de ces deux thèmes, un exercice souvent réalisé, est instructive non seulement parce que les deux hommes naquirent à 4 jours d'intervalle et à des heures presque similaires (mis à part la Lune et les Angles, ainsi que de petites variations pour Mercure et Vénus, les positions planétaires sont les mêmes), mais surtout parce que au-delà des similitudes évidentes, si le thème d’Hitler appartient à Vénus, celui de Chaplin appartient à Mars : le Soleil du pacifiste Chaplin (durement critiqué en 1917 car il ne s'engagea ni aux States où il vivait ni en Europe), était situé à la fin du Bélier, avec une Lune en Scorpion à l’ascendant, Scorpion lui aussi, offrant ainsi la suprématie aux signes de Mars. Ainsi la planète de la guerre est chez lui beaucoup plus puissante que chez Hitler qui vécut pour sa part sous la coupe d'un Vénus dominant!

D'évidence le thème de Chaplin est plus difficile :
- Posée sur l’ascendant, au carré de Saturne et opposée à Mars, la Lune en Scorpion lui valut l'orphelinat très jeune, faute d'une mère (atteinte de maladie mentale) pour s'occuper de lui.
- Considérée comme la plus difficile du Zodiaque, la Lune en Scorpion offre une personnalité riche et intense, mais également obscure et tourmentée. La mère est souvent à blâmer. Placée à l’AS elle transforme le caractère en ce sens et offre une grande place aux souvenirs d’une enfance insécurisée.
- L'affliction de la Lune par Saturne indique que l’enfance est soumise à la peur (le sextile de la Lune à Jupiter l'aidera à compenser ce problème dans les bras des femmes)
- Mars (conjoint à Vénus) opposé à la Lune en Scorpion décrit les tourments d'une sexualité très exigeante.
- Proche du Descendant (l’union), et au carré de Saturne, Mars génère des problèmes pénibles en relation avec la vie de couple et les associations, problèmes causés par le désir et la passion (Mars conjoint à Vénus), la peur, l’instabilité sexuelle et affective (Vénus carré Saturne).
- Chaplin dut se battre très tôt contre des peurs causées par l'abandon d'une mère (Lune en Scorpion au carré de Saturne), et par l'absence d'un père alcoolique : le Soleil, l'image du père est opposé à Uranus en XII (l’épreuve) et parallèle à Pluton (autodestruction).
- Il eut aussi à lutter contre de puissantes frustrations (Saturne au carré de Mars et de Vénus).

Sa force résida dans la capacité de faire face à ces nombreux handicaps, aidé qu’il fut par Uranus en XII, qui indique le travail sur soi, opposé au Soleil (indépendance d’esprit, nécessité de changer le monde), et à Mercure (le génie), au quinconce de Vénus (la sensibilité artistique)

Hitler qui souffrit également de la conjonction Vénus/Mars au carré de Saturne, semblait mieux loti, spécialement grâce à une Lune conjointe à Jupiter (affection de la mère, enfance relativement sécurisée, milieu familial plus stable). Moins de peurs et quelqu'un pour s'occuper de lui. Il entretient par contre une relation conflictuelle avec un père sévère. Pas de parallèle Soleil/Pluton chez lui, mais un Soleil en VII (l'ennemi déclaré) au carré de l'axe Milieu du Ciel/Fond du Ciel (autorité et famille) et au trigone de la Lune en Capricorne (appui maternel) : c'est le propre d’Uranus au lever de ne supporter aucune autorité.

On réalise rapidement que ce type d'analyse classique, avec planètes dominantes, ne départage pas les deux hommes : sinon comment expliquer cette relation inversée entre Mars et Vénus, où le va-t-en guerre est vénusien et le pacifiste marsien ? nombre d'astrologues ne possédant aucune connaissance préalable de ces deux thèmes, à qui l’on demanderait lequel appartint à un artiste de renommée mondiale et lequel fut celui d’un fou sanguinaire, auraient de sérieuses chances de se tromper : comment deviner que l'artiste est le Bélier avec une Lune et un AS Scorpion affligés par Mars et Saturne et que le dictateur est le Taureau/Balance, favorisé par une conjonction Lune/Jupiter?

Uranus ressort puissamment dans les deux thèmes (s’il est au lever chez Hitler il s’oppose au Soleil chez Chaplin), leur offrant à tous deux un caractère révolutionnaire, révolté, refusant les autorités et façonnant leur destinées. Les deux uraniens empruntent cependant des voies totalement opposées (magiquement, génialement mises en scène dans le film « le dictateur » ou leurs images miroirs s'affrontent sur les écrans du monde entier) à cause de certaines différences d'aspects (entre autres les parallèles de déclinaison) et de Vénus qui par ses aspects, ses connections, ses significations, différentes dans les deux thèmes, les départage complètement.

Chez Hitler, Vénus domine le Soleil, Uranus et l’Ascendant, Vénus et Mars (ces deux astres étant conjoints au même degré du Zodiaque). Vénus et Mars en VII (union) sont aussi au sextile de Rahu en IX, qui indique que la fortune du natif (sa réussite) se fait à l’étranger, c’est-à-dire en Allemagne alors qu’il est autrichien. On remarque qu’il s’associe au destin de l’Allemagne, alors que son DS (l’associé) est Bélier, signe de ce pays.
Chez Chaplin Vénus joue un rôle moins écrasant: il est vrai que Mars est chez lui en Taureau, mais il en est encore éloigné de 5°. De plus c’est Mars qui maîtrise l’AS, le Soleil et la Lune. Le DS chez lui est Taureau, dominé par Vénus, ce qui explique entre autres sa grande instabilité amoureuse et les épreuves vécues de ce coté là (3 divorces).

Chez Hitler Mercure (l'ordre, la clarté d'esprit) situé à 5° du Soleil est combuste (brûlé par celui-ci) et perd ainsi ses capacités de jugement et de discernement.
Mercure combuste est responsable des mauvais raisonnements, des mauvais choix et du manque de discernement. Mercure maîtrise une partie de la IX, la maison de l’étranger mais aussi des études, on peut lui imputer ses échecs à l’académie des beaux-arts. Uranus (l'intelligence) doit être appuyé par Mercure, ou encore par la Lune pour pouvoir se déployer correctement, ce qui n'est pas le cas ici. Uranus et Mercure sont en opposition, indiquant des intuitions non contrôlées, d'étranges inclinaisons ésotériques (l’utilisation de la swastika par exemple) et le charisme magnétique de l'orateur. Cette opposition joue également son rôle dans le total manque de scrupules.

Chez Chaplin par contre Mercure, à 9° du Soleil n'est pas combuste! La clarté d'esprit, sa limpidité, les capacités de raisonnement et de réflexion sont intactes. Mercure est cependant au demi-carré de Neptune et de Pluton, ce qui indique une nature parfois mensongère ou dissimulatrice, un désordre de la pensée causée par des émotions puissantes, l'inspiration artistique (Neptune est associé au cinéma), la lutte dans ce cadre contre les injustices sociales (Neptune et la compassion) et la capacité à faire fortune (aidé en cela par Jupiter). Mercure est également comme chez Hitler opposé à Uranus, mais n’étant pas combuste et donc soutenu par le Soleil (la lumière, l’inspiration salvatrice) et inspiré par Neptune, il contribue à l'aspect novateur et parfois génial de son oeuvre.

Chez Hitler Mars et Saturne son non seulement au carré l'un de l'autre mais également parallèles, ce qui durcit un peu plus le coeur. Chez Chaplin ce parallèle entre Mars et Saturne est absent, ce qui rend la relation entre les deux astres un peu plus douce, sans ôter les obstacles et les frustrations dont elle est de toutes façons responsable.

Chez Hitler le Soleil en Taureau adresse un demi-sextile à Neptune, un aspect faible mais qui connote cependant la tendance à l’apostasie ou plus souvent encore la quête de la sécurité dans le cadre d'une religion ou d'une puissante organisation dans laquelle on désire se fondre (ici le IIIe Reich et l’Empire de mille ans soutenus par le concept de race en tant que moteur de l'histoire).
Le trigone du Soleil à Jupiter (lui même au quinconce de la conjonction Neptune/Pluton en VIII (l'argent qui vient des autres) indique les puissantes aides matérielles qui lui permirent de se déployer dans la réalisation de ses rêves (la conjonction Lune/Jupiter est symbolique du rêve, du fantasme, de l’illusion, parfois de la vision)

Chez Chaplin il n’y a pas de relation Neptune/Soleil (il était agnostique) ni Soleil/Jupiter (il ne cherche pas de postes officiels). Le Soleil situé à la fin du Bélier est opposé à Uranus: l'esprit d’indépendance universaliste (il se présente comme un citoyen du monde), son refus de se conformer à la morale des sociétés, aux gouvernements et aux autorités en général, domine ses orientations.

Chez Hitler la conjonction Pluton/Neptune en VIII, la maison de la mort, connote les puissances ténébreuses, obscures (Pluton), infligeant la souffrance (Neptune) aux peuples de la terre (Neptune) par l'intermédiaire de la dictature (Uranus au lever). La maison VIII étant l'argent qui vient des autres on peut lire ici le soutien de certains grands capitalistes et autres industriels à sa dictature.

Chez Chaplin la même conjonction Pluton/Neptune, dans la même maison, montre la lutte que Chaplin (pacifiste convaincu), au service du peuple (Neptune) opposa aux différents totalitarisme (Neptune représente l’empathie et la compassion).
On peut y lire aussi les ennuis qu'il eut avec l'administration américaine à l'époque de la chasse aux sorcières (son orientation sociale s'explique par le parallèle Soleil/Pluton, qui relie Uranus (la révolution) à Pluton (l'obscurité) et permet à Chaplin de lutter contre elle.
L'argent de la maison II, placée entre le Scorpion et le Sagittaire (leurs maîtres respectifs Mars et Jupiter sont au trigone l’un de l’autre), contribua à son succès, car la fortune amassée par l'intermédiaire du personnage de Charlot lui permit d’être indépendant dans sa créativité.

Chez Hitler Vénus est parallèle à la Lune, à Jupiter et aux Noeuds lunaires!!!
Vénus (dont c'est déjà l'astre le plus important) au carré de Saturne culminant (frustrations d'artiste raté, peur d'aimer, peur de ne pas être aimé) et conjoint à Mars (passion, désir exigeant), stresse par l’intermédiaire du parallèle à la Lune un processus de pensée préoccupé par la sensualité, la passion et la frustration amoureuse (puisque Vénus est au carré de Saturne). Il en ressort un grand désir de séduire, même si cela passe par le pouvoir, la force et la brutalité.
Vénus au parallèle de Jupiter indique une vraie gourmandise sensuelle.
Le parallèle aux Noeuds lunaires (spécialement à Rahu en IX), le sextile étant sans doute plus en rapport avec l’expatriation de l’Autriche à l’Allemagne, explique les évènements de sa vie liées à sa xénophobie.
Ainsi cette série de parallèles de déclinaison renforce la puissance (et la nocivité) de Vénus, en relation avec les 3 piliers du thème (Soleil, Lune, ascendant) et déjà fort attaqué.

Notons que chez Chaplin Vénus est uniquement au parallèle de Jupiter, aspect sensuellement gourmand, mais normalement favorable.
Par contre, la relation Uranus/Soleil (inexistante chez Hitler) prend chez lui une ampleur décuplée par l’intermédiaire d’un surprenant parallèle entre le Soleil, la Lune et Pluton.
Ainsi le Soleil (avec Mercure en conjonction), Uranus (qui leur est opposé), la Lune et Pluton travaillent ensemble !
Le tempérament Feu cardinal du Bélier, énergétique, créateur, révolutionnaire (dans son opposition à Uranus), l’art de l’expression (Mercure) allié à l’originalité uranienne, les émotions intenses, sensitives et tourmentées de l’AS Scorpion (servies par la Lune, c’est-à-dire la mémoire des origines modestes qui lui fait prendre le coté des miséreux et des orphelins), le tout soutenu par un excellent Jupiter (les opportunités) et un puissant Pluton (le pouvoir matériel) déclenchent un immense créativité.

Le parallèle entre le Soleil et la Lune (le tempérament et le mental) influencent le caractère (l'AS conjoint à la Lune) qui se nourrit des deux luminaires. Chaplin est bien ce self made man qui s'éleva seul de la misère aux plus hautes reconnaissances mondiales, par l'originalité (Soleil/Uranus/Mercure) de son oeuvre et par l'intensité (Lune/Scorpion au lever) de son caractère et de ses émotions.

CONCLUSION

Si le thème de Chaplin est plus dur que celui d’Hitler, il est cependant mieux orienté, dans l’optique de l'accomplissement de soi, grâce à un Mercure non combuste, qui indique une vraie clarté d’esprit et qui entretient une bien meilleure relation avec Uranus. Le Soleil illuminait chez lui l’astre de la révolution, créant une personnalité uranienne lumineuse au contraire de celle d'Hitler qui était obscure et portée vers le pouvoir.
« Je suis désolé, mais je ne veux pas être empereur, ce n’est pas mon affaire. Je ne veux ni conquérir, ni diriger personne » fait dire Chaplin à son personnage de barbier dans « le dictateur », discours qui définit un Uranus compris, intégré, qui a passé le stade de l’ambition, du pouvoir et de l’autorité.
Son Vénus moins dominant est moins frustré, alors que son Mars, planète du courage et de l’action l’aide à se libérer de la peur, condition sine qua non de l’accomplissement. S’il n’échappa pas aux luttes privées et publiques causées par le carré de Mars à Saturne, il sut en tirer des leçons salutaires.

Grâce à Uranus qui relie le Soleil, la Lune et l’ascendant l'intelligence, la lumière intérieure et la sensibilité artistique (Uranus au quinconce de Vénus) sont nettement mieux représentées chez lui que chez Hitler.

On se demande bien sûr ce que ce dernier aurait pu faire? Comment éviter cette terrible destinée dont pâtirent des millions de gens (il n’était bien sûr n’en doutons pas que l’écume d’une vague qui le porta) ?
Il lui fallait sans doute comprendre complètement, intensément cet Uranus à l'ascendant, une position dangereuse, qui rend si sûr de soi, malgré d'évidents aveuglements, qu'elle rejette toutes les bourdes de la destinée sur le dos des autres. C’est cet Uranus incompris qui empêcha Vénus de se développer : cet astre si puissant dans son thème ne fut capable que d’apporter frustrations, troubles émotifs, vengeance et ressentiments, quand son rôle est d’emplir le cœur de tendresse et de beauté (le carré à Saturne qui permet l’amour de la nature, la quête de la méditation et de la solitude ne fut jamais exploité).
Il est certain que Mercure fut responsable de ses mauvais choix, mais plus de réflexions, d’acceptation de soi, de retour sur soi, de développement de l’intelligence, plutôt que de toujours et encore accuser les autres, pouvaient transformer favorablement cette destinée.

Uranus, il faut s’en souvenir, peut-être particulièrement aujourd’hui, doit travailler main dans la main avec Mercure (la clarté d'esprit), la Lune (le mental, la mémoire), Vénus, Jupiter et Neptune (l’amour, la compassion et l’empathie), pour ne pas se transformer en destructeur aveugle et autoritaire.

L'uranien, plus que tout autre personnage planétaire, doit savoir douter de lui-même et de tout: il ne doit ni croire, ni se conformer, ni se persuader d’avoir raison, ni surtout tenter d’imposer sa vérité (qu’il croit souvent universelle) aux autres. Il doit peut-être, comme Chaplin l’avait sans doute saisi, comprendre avant tout que la véritable intelligence dédaigne le pouvoir.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.