lundi, mars 27, 2017

Quelques jours d'intelligence



Conjonction Mercure/Uranus à 23°24 du Bélier le 26 mars 2017. Calculée pour Paris à 17H06 HL.


Il ne nous reste que quelques journées trop courtes, jusqu’au premier avril (1), pour profiter d’une période extrêmement favorable à la réflexion profonde, à la créativité et à l’originalité de la pensée. 


En charge de la fluidité et de la rapidité mentale, des associations d’idées, de la logique, de l’analyse, du discernement, de la recherche et de l’échange des informations, Mercure a rejoint Uranus, qui de son coté représente l’analogie, le fourmillement créatif et l’intuition soudaine, éblouissante, c’est à-dire la perception directe de la vérité. 

Il est essentiel d’en profiter car cette configuration qui démultiplie l’intelligence est harmonieusement associée (2) à Saturne, l’astre des structures, du sérieux et de la force mentale. Et comme Saturne est lié à ce qui perdure, les merveilleux paysages intérieurs que nous découvrons des hauteurs où la pensée se hisse, agissent durablement sur nos consciences. En opposition quand à lui, Jupiter favorise l’accès aux informations ainsi que les tendances humanistes et philosophiques de la réflexion.

Il ne s’agit pas ici, comme il en est (trop) souvent question en astrologie contemporaine de cycles, d’un début, d’un milieu ou d’une fin, mais d’une convergence astrale spéciale, rapide, remarquable, immensément riche en idées neuves, en « insights », c’est-à-dire en mini-illuminations intérieures.

Si cet aspect est particulièrement propice aux penseurs « professionnels », scientifiques, chercheurs dans tous les domaines, philosophes, psychologues et bien entendu astrologues qui sont à même d’interpréter de façon plus pointue qu’à l’habitude, chacun peut et doit en bénéficier.

Quelle que soit votre activité, votre état de fatigue, vos responsabilités, ce booster d’intelligence tourne à plein régime pour chacune et pour chacun. Il permet d’envisager les situations, les idées, les opinions d’un oeil neuf, c’est-à-dire libéré des conditionnements idéologiques, des présupposés théoriques et des préjugés inconscients, des croyances, des  influences collectives, de la désinformation et des propagandes sournoises. 

Cette configuration permet, si nous sommes à l’écoute, d’enrichir la conscience collective en réfléchissant totalement par nous-mêmes, cessant ainsi d’être des penseurs de seconde main, ce qui est requis si nous désirons vraiment changer et ainsi changer le monde. Elle favorise beaucoup les coïncidences signifiantes, les synchronicités, les rencontres déterminantes avec un livre, un article, un reportage, un film, une personne croisée par « hasard », quelques bribes de conversation volées soudainement illuminatrices …. 

Et au mieux, quels que soit notre niveau d’instruction, ces quelques jours particuliers nous aident à échapper aux couches superficielles, bruyantes, étroites de la pensée pour accéder aux strates riches et profondes de la conscience, là où les conditionnements sociaux, les nationalismes exacerbés, les conceptions illusoires de soi et les craintes innombrables cessent de dresser des murs à l’extérieur comme à l’intérieur de nos êtres, ouvrant la voie à  la beauté et à l’amour. 

(1) Comprenant une rétrogradation de Mercure (période moins efficace) et sans l'opposition de Jupiter (moins riche en informations), la configuration se reformera du 19 avril au 20 mai.

(2) Par un trigone

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.