lundi, décembre 19, 2016

Les fêtes à l’ombre de Mars et de Ketu


Alors que je boucle cet article j’apprends l’assassinat de l’ambassadeur Russe en Turquie!! Erdogan dont je parle tout à la fin est bien sur la sellette. 

L’astrologie est un art, l’on interprète un thème astral comme on interprète un thème musical. Ses mystères, sa beauté, le sens du merveilleux et parfois la crainte révérencielle qu’elle nous inspire, sont bâties sur des millénaires d’observations et de conclusions. Ces investigations permirent, lentement, patiemment de déterminer les analogies associant Vénus au plaisir et aux sensations agréables, Saturne aux obstacles, à la profondeur et à la patience ou Mercure au langage et à la structure de la pensée. Elles nous apprirent également à associer certaines configurations astrales avec des « éventualités » évènementielles, constituant ainsi la branche prévisionnelle de l’astrologie. Celle-ci est cependant sujette à caution car difficile à employer, nécessitant de manier l’art et la science avec une même maîtrise. Il s’agit pourtant de pur empirisme : si, répétée un certain nombre de fois dans le passé, la même configuration astrale correspond à autant, ou presque, de répétitions d’évènements de même famille analogique, il est raisonnable de conclure que sa prochaine occurence pourrait signaler la matérialisation d’un évènement lui correspondant. 

L’important, cependant, est de ne pas oublier le conditionnel, ni le « presque » : d’abord parce que les cieux n’offrent jamais exactement les mêmes configurations. Ensuite parce que l’astrologie est trop liée, mystérieusement d’ailleurs, à la conscience humaine, pour qu’elle soit jamais une science dure et donc entièrement fiable dans ses prévisions d’évènements précis. Ces points fondamentaux sont à garder en tête dans tout essai prévisionnel, ce qui, une fois n’est pas coutume, constitue la fondation de cet article.   

Les dates

Mars entre en Poissons et entame sa conjonction à Ketu ce 19 décembre 2016. Elle s’achèvera le 4 janvier 2017 (environ). On peut dors et déjà le considérer également conjoint à Neptune et cela jusqu’au 11 janvier. Avant d’examiner ce que ces conjonctions, tout spécialement celle de Mars et de Ketu, pourraient signifier (insistons sur le conditionnel), jetons un coup d’oeil sur le passé récent et un peu moins récent. 

Mars et Ketu le 13 novembre 2015

Il a été plusieurs fois question dans ce blog des effets dangereux associés aux aspects tendus, principalement aux conjonctions (en admettant 6°à 8° d’orbe de précision), associant Mars aux noeuds lunaires. Ce fut le cas dans le billet intitulé Le temps du dragon, publié quinze jours avant les attentats de Paris, alors que Mars entamait une conjonction avec Rahu : 

« Comme du 11 au 27 novembre (2015), Mars se lie simultanément aux deux nœuds lunaires par l’intermédiaire d’un parallèle de déclinaison, tout le mois de novembre est concerné par ce qui précède. A partir du 11 cependant, Ketu joue de sa nature compulsionnelle qui s’avère souvent dangereuse avec Mars, décuplant les risques de violence. (….)Ces tendances mondiales, ressenties par des milliards d’individus, sont causes d’intensification du nombre d’accidents, de violences et d’actes terroristes dont les médias se font le relais ». 

Tragiquement, le 12 novembre 2015 Beyrouth fut secoué par deux attentats (1) et le 13 ce fut au tour de Paris (2), alors que Mars transitait à 0°34’ de la Balance et Rahu à 29°42’ de la Vierge (moins d’un degré d’orbe). 

Il ne s’agissait pas d’une prédiction, mais de la simple constatation que les conditions étaient réunies pour qu’aient lieu un ou plusieurs évènements très violents (Mars) dont la planète entière parlerait : car si la violence et la brutalité s’exercent de façon permanente, l’on doit faire entrer, par le biais des noeuds lunaires, la notion de témoignage dont il a également été question à plusieurs reprises (3). 

Mars et Ketu dans un passé récent

- Le 11 septembre 2001 à New York, Mars transitait à 1°26’ du Capricorne, en conjonction serrée à Ketu situé à 3°06’ du même signe. A 28°05’ des Gémeaux, la Lune en opposition était conjointe à Rahu à 3°06’ du Cancer. 

- Le 22 juillet 2011 le norvégien Anders Behring Brevik assassinait 77 personnes. Mars était situé à 21°59’ des Gémeaux et Ketu à 21°34’ du même signe. 

Ce sont là deux des évènements tragiques des plus médiatisés et des plus marquants de ce XXIé siècle encore jeune. D’autres dates impliquant Mars et Ketu soulignent les mêmes associations (le 17 juin 2008 à Bagdad, les 11 et 16 mai 2013 respectivement en Turquie et en Afghanistan par exemple). 

Si les conjonctions Mars/Ketu ne doivent pas uniquement être interprétées dans leurs relations à la violence, étant aussi liées au dépassement de soi, au goût de l’aventure et de l’exploration, à la conquête de la peur et à la compréhension de la non-violence dans le sens du renoncement que signifie un Ketu intégré au Mars guerrier, on réalise combien elles se montrent régulièrement dangereuses.  

Au XXe siècle, l’attentat de Sarajevo et l’invasion de l’URSS par l’Allemagne nazie 

- L’attentat de Sarajevo est sans doute le plus dévastateur de l’histoire, puisqu’il servit de prétexte au déclenchement de la première guerre mondiale : le 28 juin 1914, à Sarajevo, un peu avant 11h00, l’archiduc François-Ferdinand et son épouse la duchesse de Hohenberg sont assassinés par Gavrilo Princip, membre d’une mouvement nationaliste yougoslave (peut-être) téléguidé par des organisations plus obscures. Mars est situé à 1°19 de la Vierge, la Lune à 5°40 et Ketu à 8°57 de ce signe. (4) 

- Le 22 juin 1941, date de l’invasion de l’union soviétique (Verseau/Poissons) par l’Allemagne nazie (Bélier), Mars et Ketu sont conjoints, respectivement à 23°54 et à 27°03 des Poissons. (5)

La conjonction de Mars et Ketu du 19 décembre 2016 au 4 janvier 2017

Ainsi, nous constatons que comme  en novembre l’an dernier, les conditions astrales renforcent sérieusement les risques de violences, d’accidents et d’attentats. Il semble pertinent de nourrir quelques inquiétudes pour cette période de fêtes propices aux grands rassemblements. Il est essentiel d’être vigilant, de faire preuve de prudence et de tempérance tant au volant que dans l’ensemble de nos activités physiques et sans doute surtout dans nos rapports humains : les noeuds lunaires sont en relation avec des matérialisations de pulsions, de pensées cristallisées et de contractions mentales individuelles et collectives. 

Pour ce qui pourrait constituer un éventuel attentat, on ne peut s’aventurer à tenter de préciser un lieu quelconque, car les outils astrologiques actuels ne le permettent pas. Les pistes et les hypothèses sont nombreuses. Le signe des Poissons est plus marqué que les autres mais la géométrie céleste n’est pas si simple et l’on ne peut en exclure la Vierge, le Sagittaire et les Gémeaux qui lui sont en opposition et au carré. De plus les signes sont liés à la fois aux villes et aux pays (6).

Comme souvent l’on ne peut que regretter de ne disposer d’aucune structure nationale ou internationale qui puisse financer, centraliser, examiner, comparer et communiquer les recherches et les travaux des astrologues à travers le monde. 

Neptune, Ketu et Mars

En conjonction à Ketu jusqu’à la mi-février 2017, le transit de Mars le concerne lui aussi. 

La conjonction Ketu/Neptune évoque la notion de témoignage (cf. note 3) de la souffrance (Neptune), qui déborde actuellement de nos multiples écrans, entre autres à Alep. Neptune entretient de puissants liens avec l’image et l’empathie, touchant ainsi des milliards de consciences par le biais de la télévision et d’internet : il est vecteur à la fois de compassion authentique et de sentimentalité confondue avec l’amour. Les difficiles aspects plutoniens (voir 2017, année de contradictions) symbolisent le cynisme et l’indifférence des puissants alors que Neptune/Ketu provoque une vague d’empathie qui pourrait, sur le long terme réveiller les consciences : Neptune est l’eau qui vient patiemment à bout de tous les obstacles. On n’oublie pas cependant les liens de Neptune à la propagande lorsque Pluton tire les ficelles dans l’ombre, capable, qu’il s’agisse du Tibet ou de la Syrie, de camoufler des conflits aux enjeux principalement politico-économiques en guerres de libération. 

Dans ce contexte la conjonction de Mars à Neptune (active jusqu'au 11 janvier) possède plusieurs visages :
- La brutalité (Mars) affecte l’environnement (Neptune)
- L’environnement est ressenti comme menaçant.
- La crainte fait réagir violemment
- Des héros (Mars) inspirés par la compassion (Neptune) se révèlent.
- Le guerrier (Mars) se transforme en serviteur de la collectivité (Neptune).

Neptune étant l’astre le plus lié à la conscience collective, chacun, aussi anonyme soit-il, peut agir ne serait-ce qu’en s’interrogeant et en faisant face à ses peurs. Il est plus qu’essentiel de comprendre que la brutalité du monde, que sa souffrance, sont directement corrélés à nos propres guerres intérieures. L’héroïne et le héros ne sont pas forcément des gens de terrain. Ils sont d’abord celles et ceux capables de faire face à la crainte et à l’angoisse, mères de l’avidité et de la violence mentale qui se répercutent dans la conscience collective.  


PS : Recep Tayyip Erdogan et François Fillon

Puisque nous sommes 7 milliards et demi d’humains, l’on suppose que nombre d’entre nous, très majoritairement anonymes, sont personnellement concernés par ces évènements astraux. Recep Tayyip Erdogan et François Fillon, qui ont ces derniers temps faits le « buzz » sur la scène nationale et mondiale et qui sont nés à quelques jours de distance (fin février 1954), ne sont pas des anonymes mais des « célébrités » particulièrement concernées par ces transits. 

Pour ce qui est du français (lire une courte analyse de son thème dans Des vivants et des morts dans le ciel de novembre), il est question d’ennemis secrets, de choix impulsifs, d’illusions et d’identifications néfastes, d’énervement, de colère et de souffrance mentale. La leçon est de servir avant tout et de d’imbiber d’une véritable compassion. 

Marqué au natal par des noeuds lunaires très puissants, Erdogan, l’homme fort de la Turquie, se situe à la croisée des chemins : Ketu situé sur son Soleil pendant encore quelques mois lui offre le choix entre s’enfoncer définitivement dans la dictature, ou au contraire s’élever intérieurement par le biais du détachement. De par la situation géo-politique de la Turquie, son pouvoir est actuellement immense. Mars, Ketu et Neptune peuvent en faire un héros (s’il se transforme en serviteur), ou au contraire totalement assombrir sa nature solaire, ce qui signifie la perte de la noblesse et les risques de se perdre pour toujours, même s’il s’installe durablement au pouvoir. Des risques pour son intégrité physique ne sont pas à exclure.


(1) 43 morts et 239 blessés.

(2) 130 morts et 413 blessés.

(3) « Dans un précédent ouvrage (Entre les anneaux du Serpent, Dervy-Livres 1986), j’avais stressé la notion de témoignage, dans le sens où ils (les noeuds lunaires) manifestent parfois des événements marquants, possiblement choquants, dont on est témoin sans qu’ils nous concernent personnellement, comme un accident impliquant une ou des personnes inconnues, ce qui nous ramène encore une fois aux mystères de la synchronicité. Ceci explique peut-être pourquoi par exemple, certains événements violents très médiatisés, montrent des nœuds lunaires puissamment soulignés par Mars. A l’époque d’internet et du village global, toute la planète devient témoin. »  L’astrologie et la mécanique de la pensée (Chap.7, Les noeuds lunaires)

(4) Le thème natal de l’archiduc (né le 18 décembre 1863 à 7H25 à Graz en Autriche), comporte une conjonction de Mars (0°54’ du Sagittaire, à 2° de la cuspide de la maison XII, les complots) et de Rahu (à 26°10’ du Scorpion). Les noeuds lunaires et Mars y sont en parallèle de déclinaison, faisant ainsi entrer Ketu dans la danse.  

(5) Il s’agit du déclenchement de la campagne la plus meurtrière de l’histoire, environ trente millions de morts, civils et militaires confondus. Fin avril et début mai 1960, lors de la même conjonction dans les Poissons, rien (d’extrêmement marquant) ne se passe, sinon la rupture diplomatique entre la Chine et l’URSS. Par contre, le 28 mars 1979 connut le pire accident nucléaire de l’histoire des Etats-Unis (Mars à 22°09 et Ketu à 16°40 des Poissons).  La dernière fois, il semble que l’évènement le plus marquant ait été l’exécution de Karla Faye Tucker au Texas, première femme en plus d’un siècle à subir ce châtiment. Le retentissement fut international, toujours cette notion de témoignage,  car de nombreuses personnalités américaines et étrangères, dont Jean-Paul II et Romano Prodi, étaient intervenues en sa faveur. Cela déclencha une profonde réflexion chez de nombreuses personnes à propos de la peine de mort. 

(6) En novembre l’an dernier Rahu était en Vierge, qui est le signe de Paris. Mais rien ne s’est passé en Suisse ou en Turquie qui est le signe de ces pays. 



CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.