samedi, août 27, 2016

Tremblement de terre, éclipse solaire, Turquie et burkini


L’Astrométéo : un mois d’août riche et tourmenté tient ses promesses : Antarès, Mars et Saturne que l’on admire chaque soirée dans leur éblouissant alignement sont partie prenante dans trois évènements qui attirent notre attention : le tremblement de terre qui a ravagé le centre de l’Italie, l’invasion de la Syrie par la Turquie et la polémique sur le burkini qui fait les gorges chaudes de la presse mondiale. L’éclipse du premier septembre fait déjà des vagues et ça n’est pas fini. 

Le tremblement de terre et l’éclipse

Eclipse solaire du 1er septembre 2016 à 11h03 (HL Paris).

Le tremblement de terre est traditionnellement lié aux éclipses et à certaines conjonctions, dont celle de Mars et Saturne. Les deux conditions sont ici réunies. 
Etrangement l’éclipse de Soleil à venir du premier septembre, a lieu à 9° de la Vierge, au carré quasi exact de Saturne et de Mars, alors que le Soleil et la Lune se rencontrent à 3° du noeud lunaire nord (Rahu). La violence de cette configuration explique les terribles dégâts et le nombre impressionnant de victimes. La présence de Neptune et des noeuds lunaires soulève les questions sur les normes, les matériaux employés, la corruption et les malversations immobilières. 
C’est un exemple parmi d’autres qui démontre comment les significations de ce type d’actualité cosmique semblent parfois se déployer autant avant qu’après leur occurence : le temps n’est pas linéaire et les évènements, de même que les tourmentes psychologiques et émotives, sont « colorés » voire « provoqués » par l’éclipse des jours avant que celle-ci ne se produise. De même que les corps massifs courbent l’espace-temps et attirent les objets, en certains cas les éclipses « influencent » l’événementiel avant et après qu’il ne se produise (1)

Les éclipses sont des inflammations marquées des noeuds lunaires qui représentent à la fois des tendances psychologiques et des possibilités d’évènements. Ces derniers sont liés à des cristallisations passées, à des « éclipses mentales » (2), à des mémoires et des préoccupations souvent inconscientes restées attachées à des évènements marquants mais pas toujours conscientisés. Il est essentiel ainsi d’observer l’action du passé, dans ses formes psycho-émotives quelquefois douloureuses, sur notre présent. Il est également essentiel de creuser l’inconscient, moins dans l’analyse et l’introspection que dans la quête du silence intérieur qui clarifie les eaux agitées de nos consciences. 

On s’interroge sur les temps à venir, qu’il s’agisse de la Turquie dont nous allons parler, des collectivités diverses et des individus dans leurs multitudes. Les mots clés négatifs sont ici violence (Mars), frustration (Saturne), manipulation (Neptune) et insatisfaction (Rahu). Les mots clefs positifs, capables d’apporter les remèdes nécessaires, sont courage (Mars), réflexion profonde (Saturne), empathie (Neptune), détachement et quête spirituelle (Ketu). Attention, les éclipses solaires sont connues pour prolonger leurs « effets » pendant de longs mois.


La Turquie

Recep Tayyip Erdogan, le 26 février 1954 à Istanbul 4h25 am

En ce qui concerne la Turquie, le président Erdogan supporte mal ce transit de Saturne et de Mars sur sa conjonction Lune/Mars natale, alors que Pluton (le pouvoir) rétrograde à proximité de son ascendant (le comportement). Circonstance aggravante, ce violent transit à lieu au carré de sa conjonction Soleil/Mercure/Vénus en Poissons, elle-même visitée par Neptune et Ketu. La présence d’Antarès, le rival de Mars, étoile martiale, querelleuse et souvent destructrice n’arrange rien. Tous les ingrédients liés aux mauvais choix sont ainsi regroupés  : 
- Manque de discernement des motivations profondes et durcissement mental  (Saturne, maître de l’AS, carré à Mercure natal)
- Craintes profondes (Saturne sur la Lune) et frustrations (Saturne sur Mars)
- Impulsivité et mental guerrier (Mars carré à Mercure natal)
- Sinuosité des raisonnements, dissimulations (Neptune sur Mercure natal)
- Sentimentalité, souffrance de ne pas se sentir aimé, sensation douloureuse d’être trahi: Neptune sur Vénus natale, alors que Saturne est au carré, ce qui le rend manipulable par des influences extérieures sachant profiter de ces faiblesses. Celles-ci, partagées entre l’OTAN et la Russie, sont nombreuses dans ce véritable sac de noeud qu’est devenu cette région. 
- Obscurcissement de la lumière (les deux luminaires sont assombris par Saturne)
- Corruption du sens de la justice par la peur et l’émotivité : Saturne en Sagittaire (la justice), sur la Lune avec Neptune transitant le Soleil Mercure et Vénus. 
- Décisions compulsives : Ketu vécu négativement dans sa conjonction à Mercure affligé par le carré de Saturne.  
L’éclipse déjà mentionnée colore cette invasion militaire, ce qui rend l’avenir inquiétant (3). 

Le burkini-gate

Alors que le monde est en pleine réorganisation géo-politique, la France vit une polémique invraisemblable sur la façon de s’habiller (ou non) sur les plages. Peut-être est-il symptomatique d’une nation Lion/Verseau (voir Identité astrale et identité nationale) de vouloir tout réglementer par des lois et des arrêtés! Certes les justifications idéologiques sont légions (les droits de la femme, la culture occidentale et même pour certains la République), mais la conjonction Mars/Saturne/Antarès est bien présente : Antarès a fort à voir avec la stratégie qu’elle soit guerrière ou politicienne. 

De nature solaire, la France-Lion subit la notion d’éclipse mentale (4) qui se traduit entre autres par un obscurcissement de l’intelligence, partie intégrante des phénomènes liés à Rahu et à Ketu en phases difficiles, à cause de cristallisations mentales figées : la France a subi de plein fouet des attaques terroristes qui marquent durablement la conscience collective, phénomène en relation avec les noeuds lunaires. 

Neptune (l’identification), au carré de Saturne, de Mars et d’Antarès, est au coeur des débats, par le biais de la propagande, de la manipulation des idées, des craintes collectives et du populisme. La configuration Saturne/Neptune/noeuds lunaires indique que les justifications avancées correspondent peu aux véritables motivations qui sont liées à la quête du pouvoir et l’on peut légitimement se demander si toute cette affaire n’est pas orchestrée, d’autant que Rahu évoque les préparations secrètes. Antarès quant à elle, associée comme on l’a dit à la stratégie, l’est aussi au poison. 


(1) Peut-être un phénomène à étudier dans le cadre de la double causalité définie par le chercheur au CNRS Philippe Guillemant (ou l’action du futur sur le passé). 


(3) Lire la dernière partie de l’article Bagdad, Uraniborg et les thèmes d’élection à propos de l’éclipse du 15 janvier 1991 à 23H59 Bagdad Iraq (conjonction Soleil, Lune, Rahu et Saturne). 

(4) Ibid. note 2

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.