dimanche, janvier 06, 2013

Gérard Depardieu entre Jupiter et Pluton

Gérard Depardieu né le 27 décembre 1948 à Châteauroux à 8h00

Gérard Depardieu est marqué par le succès, les excès et les débordements en tous genres et lorsqu'il envahit l'actualité, on ne parle plus que de lui.  Jupiter, la grande Fortune, qui amplifie tout ce qu'il touche l'a évidemment pris sous son aile dès sa naissance mais pas forcément toujours pour son bien. L'astre qui favorise se montre parfois négatif dans ses effets. Ici la démesure du thème ne s'explique pas sans l'utilisation des parallèles de déclinaison (P) auxquels Jupiter participe amplement  puisque l'ascendant, le Soleil, Uranus, Pluton et Mars lui sont reliés par cet aspect équivalent à une conjonction.

Il y a d'abord  la réussite insolente d'un fils de prolétaires qui quitte l'école à 13 ans. Jupiter qui domine l'AS Sagittaire est conjoint au Soleil (opportunités et réussites) et à Mercure: la capacité de s'éduquer et l'expansion de la pensée sont fortement développées même si cela n'empêche pas des problèmes d'inattention (Mercure carré à Neptune) et le désordre d'une pensée troublée par des mémoires inamovibles (Mercure en Capricorne au carré de la Lune en Scorpion). Ces mêmes aspects négatifs mercuriens sont responsables de problèmes d'élocution qu'il a su corriger grâce à une thérapie (Jupiter). L' excellent trigone de Jupiter à Saturne en Vierge figure l'alliance harmonieuse entre l'organisation méthodique et la capacité de bâtir d'une part et l'inspiration et les coups de pouce du destin de l'autre.

Mais Jupiter ne s'arrête pas là:
- Son parallèle à l'AS (sollicité par de nombreux astres), qui correspond au comportement et à la façon dont on traite le corps, est responsable du gaspillage, des excès de nourriture et de boisson et du surpoids qui en résulte.
- Son carré à Neptune indique une générosité mal orientée, envers des gens qui ne le méritent pas mais qui savent le manipuler émotivement.
- Ce carré s'associe à Mercure (la façon de penser) lui aussi affligé par Neptune, ce qui se traduit (à cause de la relation Jupiter/AS) par une image illusoire de soi, une façon de se mentir et l'art de la dissimulation. Il est vrai que l'empathique Neptune, maître du cinéma est ici amplifié par Jupiter. Il représente donc l'acteur étant proche du Milieu du Ciel, le lieu de la carrière.
- Si Jupiter maîtrise l'AS, il domine aussi la maison XII, indiquant que Gérard Depardieu est son propre ennemi secret par les excès, les émotions mal gérées et l'image illusoire de soi qu'il provoque avec Neptune.
- Dans ce contexte, son parallèle à Uranus indique que l'indépendance (également excessive), l'autoritarisme et le refus des règles font partie de sa nature. Uranus opposé au Soleil et au demi-carré de Pluton est proprement dictatorial.
- Quoique lumineuse, la relation de Jupiter au Soleil accroît fortement l'orgueil.
- Les parallèles de Jupiter à Mars et à Pluton qui se traduisent par une soif inaltérable de sensations intenses, de fortes tendances à l'autodestruction et sans doute une forme de morbidité obscurcissent considérablement le caractère. La colère (Jupiter/Mars) également très présente est avant tout dirigée envers lui-même et contre tout ce qui l'a blessé dans sa jeunesse.
- Mars ainsi relié à l'AS et à Jupiter est responsable de la brutalité envers le corps et des accidents.

L'AS Sagittaire implique obligatoirement une double nature:
L’acteur Capricorne est très relié à son Saturne Vierge en VIII, une maison d'argent. Cette facette du comédien moins apparente est froide, calculatrice et ordonnée, voire même méthodique dans ses relations à l'argent. L'excellent  trigone de Saturne à la conjonction Jupiter/ Soleil est le secret de la réussite matérielle, portée par de puissantes ambitions . Il ne faut pas s'y tromper, sous ses masques fantasques et rabelaisiens, Gérard Depardieu est un redoutable homme d'affaires, prêt à tout pour protéger sa fortune.

Saturne nous désigne le noyau fondamental du thème qui réside en partie dans son carré à Vénus en maison XII. Cet aspect évoque clairement des souffrances secrètes, des déceptions sentimentales et une vraie solitude intérieure. Il nourrit d'ailleurs le carré Jupiter/Neptune (la générosité mal orientée) car il s'agit, avant tout, de se faire aimer. Ainsi cet AS jupitérien énorme, tonitruant dissimule une maison XII affligée par les souffrances affectives. Saturne est en VIII (la mort) et le décès accidentel de son meilleur ami lorsqu'il avait 20 ans l'a sans doute profondément blessé. Le succès médiatique naît de cette vulnérabilité à laquelle le public (l'empathique Neptune au demi-carré de la Lune) s'identifie.

Lié à ces douleurs secrètes se trouve l'intense Lune en Scorpion, symbolique d'une enfance difficile, parfois effrayée et qui évoque de part ses aspects un mental tourmenté par le désir, les pulsions, la quête des sensations, une sexualité très exigeante et la haine de soi. Le parallèle de cette Lune à Mars  renforce l'énergie mais aussi l'hypercérébralité et la violence mentale et physique. Il y a eu possiblement de mauvaises expériences sexuelles précoces débouchant sur des relations complexes et difficiles envers les femmes. Cette même Lune souligne la fuite dans l'alcool, nettement lisible dans son demi-carré à Neptune. 

Ainsi les complexités des relations Vénus/Saturne et Lune/Neptune/Mars apportent confusions et souffrances qui se répercutent sur l'AS où trop d'énergies contradictoires se rencontrent et provoquent des comportements radicaux et autoritaires (Uranus), une colère intérieure dévastatrice (Mars) et une pléthore de l'ego (Jupiter/Soleil) . Pluton apporte alors ses obscurités, son autodestruction et en définitive une haine de soi renforcée par la Lune en Scorpion. Cette haine est principalement due aux jugements négatifs qu’il porte sur lui-même, attitude caractéristique d'un AS Sagittaire, lui-même parallèle au Soleil et à Jupiter et qui rêve d’un idéal moral et philosophique hors d'atteinte : on comprend que le traiter de minable ne pouvait que mettre le feu aux poudres!

Ces contradictions et ces tourments, ces gouts démesurés pour la vie et la morbidité, la célébrité d'un Neptune culminant et un Vénus en XII au carré de Saturne (l'enfermement, la solitude affective) expliquent les comportements erratiques, brutaux et grossiers, les nombreux changements d'opinions et d'orientations et l'attirance pour le pouvoir absolu et les autocrates. La maison des amis (XI) appartient à Mars (la violence) et à Pluton (les puissances financières) et renferme la Lune la plus tourmentée du Zodiaque. Gérard Depardieu est bien son ennemi secret, détruisant par ses comportements les promesses du thème : certes il est riche et célèbre, mais qu'importe quand on ne s'aime pas et que le cœur est enténébré!

Le thème progressé nous éclaire sur la crise actuelle:
- Le Fond du Ciel  progressé sur Uranus natal au descendant évoque bien des possibilités de changements radicaux du lieu de vie ainsi que de nouvelles associations.
- Uranus maîtrise le Verseau, le signe de la Russie, donc pourquoi ne pas se rendre chez Vladimir Poutine?
- Cependant nous sommes dans les Gémeaux, le signe de la Belgique! Cette option est donc toujours d'actualité.
- L'élément déclencheur de ce récent remue-ménage est la Lune actuellement au carré de cet Uranus et du FC progressé.
- Elle transite également au carré de l'AS natal, ce qui rend changeant, lunatique voire capricieux.
- Le Milieu du Ciel (le succès) quand à lui est actuellement posé sur cet AS:  c'est la personnalité de l'acteur et non son métier qui fait parler de lui.
- Le Soleil et Mars au sextile de Jupiter et de Mercure natals apportent leurs soutiens et la capacité  d'action. 
- Mercure maintenant dans la II natale (la maison des gains), symbolise bien la situation puisqu'il s'oppose à Pluton en VIII (les taxes et les impôts). Les afflictions Mercure/Pluton s'associent au cynisme et à la ruse. La motivation première du comédien est bien l'argent.
- Vénus également dans la II natale est au carré de la Lune en Scorpion. Elle évoque des tourments la fois sentimentaux et sensuels, la quête effrénée du plaisir et des relations obsessionnelles à l'argent.
- Jupiter enfin, il fallait s'y attendre, posé exactement sur le Mars natal, amplifie un tempérament déjà coléreux et menace sérieusement la santé.

Et les transits?
- Aucun doute, la période est spéciale. Rahu, le nœud lunaire nord en IV au natal (la maison, la famille) transite actuellement sur la Lune en Scorpion. La pensée est tourmentée par les obsessions, les mémoires figées, les craintes profondes et les illusions du moi. Jupiter opposé à son Vénus en XII réveille d'anciens griefs sentimentaux et des souffrances enfouies. Son carré à Saturne indique le double jeu de l'acteur qui se sert d'une colère entretenue (cet AS Sagittaire supporte mal les injustices dont il se sent réellement victime) afin de justifier ses calculs de boutiquiers.
Jupiter face à Vénus figure ainsi la soif d'amour, de sensualité et de plaisir, liée à la douleur d'une façon ou d'une autre car frustrée par Saturne au carré.

Cette position pourrait (devrait!) bien entendu signifier la purification des émotions, mais il faudrait que l'ensemble du thème s'éveille à la compréhension ce qui ne semble pas être d'actualité.

Si Saturne est plutôt favorable pour le moment, les dégâts risquent de se produire plus tard. La période dangereuse commencera dès la fin 2013 avec le carré de Saturne à Pluton, puis se durcira une année plus tard  lorsqu'il atteindra la Lune, avant de pénétrer la maison XII pour rejoindre Vénus.

Il est possible d'ailleurs que Neptune, déjà opposé à Saturne et au carré de Vénus se manifeste n'importe quand, car il évoque de possibles trahisons, une confiance mal placée, des souffrances affectives et possiblement physiques. L'électrique Uranus au carré du Capricorne ne risque pas de calmer le jeu et Pluton qui transite au cœur de la conjonction Soleil/Jupiter/Mercure menace d'engouffrer le mental dans un matérialisme total. 

Le comédien sinue entre son AS Sagittaire (la justice) et l'image neptunienne (illusoire) de soi. L'excuse de la juste colère lui est nécessaire pour se soumettre aux dictats matérialistes. Il en est de même de ses facettes les plus obscures (Lune Scorpion P à Mars, Pluton P AS) qui se heurtent à sa nature jupitérienne et malgré tout Solaire. Ils s'agit de rester noble et généreux face à lui-même et tant que faire se peut face au public tout en thésaurisant une bonne centaine de millions d'euros et en fréquentant des dictateurs aux mains rouges de sang (lire ici

Ainsi, plutôt que d'épanouir la destinée, ce beau Jupiter maître de l'AS (expansion de la pensée), conjoint à Mercure maître de la IX (philosophie et spiritualité), semble privilégier ses connexions à Pluton (les puissances financières, les obsessions mentales et l'autodestruction tant physique que spirituelle). Pluton nourrit la peur de la mort et la recherche de l'immortalité dans des recherches de sensations de plus en plus difficiles à satisfaire, dommageables au cœur, au corps et à l'esprit.






CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.