lundi, octobre 29, 2012

La pleine Lune et le Taureau

Pleine Lune en Taureau le 29 octobre 2012 à 20h49 (HL) Paris France.
Ce soir, cette nuit, la lumineuse pleine Lune en Taureau, le signe traditionnel de son exaltation, s'oppose à Saturne entré depuis peu dans le Scorpion.

Moment idéal pour se demander pourquoi cette exaltation? Car plutôt que d'accepter sans discuter les connaissances que les anciens nous ont léguées, il vaut bien mieux en redécouvrir les principes par nous-mêmes, dans la réflexion et dans l'observation, ne serait-ce que pour comprendre que l'astrologie est pleinement signifiante et n'a rien de figée, qu'elle n'est pas un édifice de principes accumulés sans logique au fil du temps mais que chaque pierre est à sa place, en relation avec le tout.

Ainsi pourquoi cette exaltation?  C'est parce que la Lune est protectrice et nourricière dira-t-on et que dans ce signe elle favorise grandement l'accumulation des biens matériels, ce qui n'est pas faux.

Mais son opposition à Saturne doit nous orienter vers une autre piste, tout aussi essentielle : la Lune qui est la mémoire, l'accumulation encore mais cette fois-ci des expériences, du vécu, symbolise le contenu de la pensée. Et  c'est dans le signe du Taureau que celle-ci est la moins agitée et ainsi la plus propice à la méditation. D'où son exaltation puisque, qu'on le veuille ou non, l'astrologie possède de profondes racines spirituelles.

Remarquons qu'au contraire la Lune en Scorpion qui est son opposition, figure toujours un mental tourmenté (ce qui n'empêche pas son intensité, mais c'est là une autre histoire). 

Ainsi, une Lune en Taureau, normalement calme, opposée à Saturne (la tempérance, la solitude, la contemplation) est très propice aux promenades silencieuses sous la clarté laiteuse qu'elle diffuse. Et s'il pleut, où que l'environnement trop urbain ne permet pas de participer directement, physiquement à cette fête de la nature, rien n'empêche de cultiver un moment la tranquillité mentale et pourquoi pas d'expérimenter un certain recueillement: certaines portes intérieures s'ouvrent plus facilement lorsque les moments sont bien choisis et c'est là le rôle le plus favorable de Saturne.

Il est vrai que la pleine Lune s'associe généralement aux excès et qu'en Taureau la gourmandise en toutes choses guette, mais il serait dommage, cette nuit, de ne pas  goûter au moins un peu au nectar qu'elle distille. Après tout ce ne sont pas les occasions de plaisir qui manquent. A chacun ses choix cependant.

Remarquons quand même que si elle s'oppose à Saturne (et créera ainsi de par cet aspect des craintes, des déceptions, de l'ennui même, chez ceux qui ne saisiront pas ses vibrations subtiles et se lanceront tête baissée dans la quête des satisfactions matérielles), elle transite également au sextile de Neptune, l'astre de l'empathie et du mystère:  la conscience est bien au mieux pour frôler au plus près les abîmes secrets qui nous entourent mais que nous percevons difficilement puisque sans cesse enfermés dans nos pensées bruyantes et bien souvent inutiles. Ajoutons que son sextile à Pluton ne peut qu'aider à vaincre nos craintes, toujours capables de se placer entre nous et les couches profondes de nos esprits.

Une petite citation de circonstance pour terminer:
« Si l'on vous demande quelle est la nature de la méditation, répondez que  c'est le secret d'être capable d'abandonner  toutes les pensées imaginatives avec les semences qui les engendrent »

 (Tsong-Khapa, Homme-arbre et Saint-patron du monastère de Kum-Bum en Mongolie, cité par Alexandra David-Néel dans  Connaissance transcendante).

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.