lundi, juin 11, 2012

Rafael Nadal sauvé par la Lune

Ce billet pourrait s'inituler Novak Djokovic vaincu par la Lune.


Explications:
Nous sommes le dimanche 10 juin. Novak Djokovic mené 2 sets à rien remonte soudain son retard sur Rafael Nadal de façon foudroyante. Il possède semble-t-il de belles chances de l'emporter. Et voilà que la pluie interrompt le match qui est reporté au lendemain.

La Lune au début des Poissons transitait alors au carré du Saturne de l'espagnol positionné à 5°55 du Sagittaire, ce qui indique une énergie en baisse, des obstacles et une possible malchance. Il est toujours extraordinaire bien sûr, mais peut-être pas suffisamment affûté face à un adversaire qui semble tout à coup exploser.

Djokovic de son coté profite depuis plus d'un an d'un transit d'Uranus (déjà très puissant de naissance) sur sa Lune en Bélier, au carré de son Mars (maître du Milieu du Ciel) et au sextile de son Soleil en Gémeaux : ces aspects signifient non seulement un mental et un organisme boosté nerveusement par l’astre de la révolution mais aussi (par l'intermédiaire du MC) des possibilité d'évènements extraordinaires, voire d'exploits hors du commun.  Ces puissantes configurations sont capables de lui faire remporter les 4 titres du Grand Schlem à la suite. La Lune début Poissons ne le gêne nullement, elle est même au sextile de son Vénus en Taureau ce qui l’assouplit, le féminise un peu.

Mais la pluie s'en mêle.

Nous sommes le lendemain, lundi 11 juin.  Rafaël Nadal emporte le match alors que la Lune celle qui court  non seulement n'est plus au carré de son Saturne mais est maintenant conjointe à son Jupiter à 20°30 des Poissons!  Il passe donc d’un aspect lunaire négatif pour ce qui concerne le succès en général, à une configuration extrêmement favorable.

Djokovic par contre n'a pas de chance car il est une année plus jeune! Son Saturne est à 19°07 du Sagittaire. C'est à son tour de souffrir de ce même carré lunaire qui la veille gênait son adversaire !

S'il avait fallu « prédire » le résultat du match de dimanche, il semble que Nadal devait perdre d'autant que Jupiter exactement posé sur le Soleil de son adversaire indiquait une belle réussite pour celui-ci.

Sauvé donc par la Lune ou vaincu par elle, selon le camp que l’on choisit.

Mais dans ce cas quid de la pluie? Les caprices de la météo étaient-ils astrologiquement prévisibles?
Bien sûr que non mais on remarque quand même que Saturne (dans son sens d'astre des  obstacles) a bien quelque chose à voir avec la défaite du champion serbe : Mars en effet transite ce 11 juin à 19°13 de la Vierge (12h00 TU) au carré exact de son Saturne! Cet aspect particulier, difficile, se traduit entre autres difficultés par des circonstances adverses. Le désir (Mars) est bloqué, enlisé, empêché par Saturne le maître du temps….

Pour Nadal par contre c'est un Mars en maison X, celle de la réussite, qui ne pose pas de vrais problèmes.

Un dernier mot adressé à Novak Djokovic (au cas bien improbable où quelqu'un lui transmettrait ce message) : Mars au carré de Saturne signifie le plus souvent la frustration causée par le désir qui ne se réalise pas. Vaincre, c'est-à-dire comprendre les processus de pensée qui sont la cause de la frustration est un combat bien plus ardu qu'un match de tennis, même entre deux champions d'exception comme lui-même et son rival espagnol. Cela nécessite de comprendre l’ambition et l’image de soi. Cela nécessite de savoir accepter avec philosophie les circonstances adverses et si possible de renoncer à l’objet du désir, dans le sens où il n’a malgré tout que peu d’importance face aux profondeurs insondables de l’existence. Heureusement, au contraire du tennis, il n'y a pas de limite d'âge pour se lancer dans la bataille et faire son possible pour la gagner.

CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.