vendredi, avril 13, 2012

Mohammed Merah et les Nœuds lunaires

Mohammed Merah né le10 octobre 1988  à 9h50 AM Toulouse.

Le thème astral de Mohammed Merah,  jeune homme de 23 ans qui s'avéra capable d'abattre froidement des enfants affiche-t-il une violence particulière? Si oui quelles en sont les racines et pourquoi s'est-elle soudainement manifestée de façon aussi extrême ?

Le fort potentiel de Mars, l'astre de la violence et maître de l'ascendant Scorpion (le comportement) est défini par sa domiciliation en Bélier qui offre à Mohammed Merah l'énergie et le sens de l'action. Son sextile à Jupiter renforce un peu plus ses capacités physiques et psychologiques : nous avons affaire à un homme qui aime l'action (Mars dans la maison du plaisir), un guerrier capable d'organiser et de commander, soucieux de la justice (Jupiter) et doté d'un penchant à la faire respecter.

Mars rencontre de nombreux obstacles:
- Le carré Mars/Saturne indique les circonstances adverses (familiales et sociales), la capacité d'action bloquée, l'impatience, la dureté, la violence et les frustrations. Ce Mars puissant a donc toutes les peines du monde à s'exprimer sainement.
- Le carré Mars/Uranus est une figure classique du fanatisme et parfois du terrorisme puisque les idées et la révolution  (Uranus) usent de la force (Mars).
- Le carré Mars/Neptune figure un environnement ressenti comme menaçant et par le biais des caractéristiques Mars/Uranus/Saturne, un retournement agressif contre lui dans le cadre d'un mécanisme de défense.

Là-dessus se greffe Pluton au lever, toujours indicateur d'autodestruction, d'autant qu'il est en domicile en Scorpion: tourmenté par la haine de soi qui nourrit un tempérament morbide et suicidaire, Mohammed Merah est en quête de domination, de pouvoir et de sensations intenses.
Affligé par un Saturne au demi-carré, Pluton figure en sus des peurs cataclysmiques, causées par les interdits (Saturne) et leurs transgressions obligatoires (Mars, Pluton et Vénus dont il va être question).
La sexualité exigeante est violemment frustrée car Mars et Pluton (la virilité, le désir, le pulsionnel), les deux maîtres de l'AS Scorpion (la sexualité) et tous deux en domicile sont affligés par Saturne (l'obstacle).

L'approfondissement du thème passe par Vénus, l'astre de l'amour et de la beauté, normalement à des années lumières de ce type de comportements malgré de célèbres précédents (voir Bachar-Al Assad et la cruauté ou encore le thème de Adolph Hitler dans Uranus, Chaplin et Hitler)

Vénus culminant, conjoint au Nœud sud de la Lune et surtout maître de la nouvelle Lune en Balance qui préside à la naissance joue un rôle central dans ce thème.
- Sa culmination explique le physique plaisant, l'appellation de beau gosse.
- Son trigone à Neptune figure une hyper sensibilité émotionnelle associée à des souffrance secrètes (à cause du carré Neptune /Mars), un possible apitoiement sur soi et beaucoup de  sentimentalité facilement confondue avec l'amour. Ce vénusien désire être aimé et souffre de se sentir séparé, une sensation renforcée par le parallèle de déclinaison Neptune/Saturne (la souffrance d'être séparé). La situation familiale difficile, l'absence du père, le manque d'amour sont très pénibles à supporter (Neptune maître de IV, la famille).
- Le demi-carré Vénus/Mercure souligne que la réflexion (la logique, le discernement) est troublée par l'émotion.

Le carré Vénus/Jupiter  ne doit surtout pas être sous-estimé car il trouble le mental pour différentes raisons:
- La poursuite du plaisir inévitable et intense va à l'encontre des interdits définis par Saturne affligeant Pluton.
- L'association Jupiter/Vénus s'associe souvent à la dévotion qui est un mélange de foi (Jupiter) et d'amour (Vénus). Comme il s'agit d'une affliction on doit ajouter la possibilité du narcissisme pervers de celui qui se réfugie dans la peau d'un croyant, sans compter l'hypocrisie religieuse.

Dominée par ce Vénus complexe, le Soleil et la Lune conjoints en Balance renforcent comme toujours avec ce signe, la nécessité d'être apprécié et aimé ce qui n'est pas facile quand on est victime de la haine de soi (Pluton/AS Scorpion), culpabilisé par ses désirs (Saturne/Pluton dans le cadre Jupiter/Vénus) et particulièrement frustré (Saturne affligeant Mars et Pluton).

S'ajoute enfin le détail le plus important :  si Vénus est conjoint à Kétu, le Nœud sud de la Lune remarquablement présent dans de nombreuses circonstances tragiques, les deux luminaires quand à eux sont au parallèles des Nœuds lunaires.

Qu'est-ce que cela signifie?
Les parallèles de déclinaison s'interprètent comme une conjonction. Le Soleil et la Lune sont conjoints, puisque c'est la nouvelle Lune. Le fait qu'ils soient tous les deux parallèles à Rahu et à Kétu crée « l'effet » éclipse de Soleil.

J'ai déjà expliqué sur ce blog (Éclipse du 15 juin 2011 et conséquences) comment celles-ci fonctionnent: en bref les émotions négatives, les ténèbres profondes de l'esprit et du cœur se coagulent et se figent car les lumières solaires et lunaires, qui normalement éclairent, illuminent et nettoient sans cesse sont bloquées, avalées par le serpent des Nœuds. La matérialisation de ces coagulations sous formes d'évènements tragiques devient alors possible.

Ainsi Mohammed Merah, plongé dans la nuit obscure de l'âme d'où le Soleil a disparu perd entièrement le sens de la noblesse et de la droiture (Soleil obscurci).  Outre ses autres meurtres, il trahit l'instinct de protection fondamental, instinctif, universellement ressenti envers les enfants (la Lune). On peut sans doute spéculer chez lui une haine ancienne de défavorisé envers des enfants considérés comme plus chanceux, parce que choyés, aimés et appréciés.

Enfin un point plus délicat, associé au secret est peut-être à considérer: la cuspide de la maison XII est en Balance, dominée par Vénus. Elle concerne les luminaires, les Nœuds lunaires qui leur sont parallèles et Mercure.
Par sa conjonction à Kétu, Vénus possède le potentiel de bouleverser la destinée. Des souffrances secrètes (déjà remarquées avec Neptune), jamais révélées, peut-être dues à son physique vénusien sont à envisager d'autant que la maison XII représente la prison où il a séjourné plusieurs fois très jeune et qui a pu être le théâtre d'expériences humiliantes avivant la haine de soi.


La démonstration par les transits:
Avant même sa localisation et sa mort, sachant que cette sombre histoire se déroulait alors que les Nœuds lunaires transitaient mondialement exactement au carré de Mars céleste en Vierge, il semblait certain que le thème de l'assassin devait refléter ces configurations:
- Un Mars violent, capable de se déchaîner.
- Des Nœuds lunaires spécialement marqués.
- Des transits remarquables expliquant le passage à l'acte.

Les deux premiers points ont été démontrés. Les transits mettent les mécanismes en place:
- Le 11 mars 2012 à Toulouse, lors du premier assassinat, l'aspect le plus spectaculaire est le transit de Mars sur le Kétu natal!
De quoi réfléchir sérieusement et infirmer les théories des différentes écoles qui ne lisent dans les Nœuds que des tendances psychologiques, des symboles ou des projets de vie en relation avec des vies antérieures….
Les Nœuds sont bien trop souvent présents lors d'événements bouleversants pour parler de coïncidences: le 22 juillet 2011 par exemple lors du massacre commis en Norvège par Anders Brevik Mars était exactement conjoint à Kétu. Même position le 11 septembre 2001! 
Mars n'est pas le seul à « jouer avec les Nœuds ». En d'autres occasions sanglantes c'est d'Uranus dont il est question, ou de Saturne, Neptune ou Pluton….

- Au même moment, expliquant le passage à l'acte (l'actualisation de la destinée potentielle inscrite dans les Nœuds lunaires par l’enchaînement des décisions), Mercure et Uranus sont conjoints au Mars natal!
Mercure sur Mars (impulsivité), stationnaire, au carré du Neptune natal, renforce la confusion des idées par les émotions.
- Pluton qui le tourmentait depuis des années était parvenu au carré de la Lune en Balance (obscurcissement de la pensée qui non seulement confuse est en plus morbide et obsessionnelle)
- Uranus met alors le feu aux poudres et Mars explose. Mohamed Merah était sérieusement tourmenté depuis au moins deux ans, avec des intentions de violences mêlées à son idée particulière de la justice et de la religion et possiblement à un embrigadement idéologique (Uranus domine la maison III, celle du frère aîné).
Depuis son passage en Bélier en mars 2011 la concrétisation était devenue possible.
- Les derniers déclencheurs sont les Nœuds qui transitent dans l'axe Sagittaire/Gémeaux, au carré des Nœuds et de Vénus de naissance eux-mêmes transités par Mars.


Déterminisme ou libre-arbitre ?
- Mohammed Merah montre dans son thème des Nœuds lunaires extrêmement marqués, en fait dans la pire des positions, puisqu'ils affectent les deux luminaires, eux-mêmes conjoints : un peu comme si une nuit obscure tombait sur sa conscience. 
- Le père (Soleil) est absent. La mère (Lune) n'a guère de temps, ou d'énergie ou de capacité d'action.
- L'aspect difficile Lune/Soleil (conjonction et parallèle) est actualisé : les besoins essentiels non-vécus représentés par la Lune (famille, amour maternel, sécurité de l'enfance) menacent lourdement le projet de vie solaire.
- Ces difficultés de naissance prises en charge par un Mars frustré et violent, un Pluton tourmenté et autodestructeur, un Saturne lié à des conditionnements et à des interdits et un Neptune paranoïaque expliquent bien des choses.

Son histoire devait-elle finir ainsi pour autant?  avait-il des chances de dominer ses astres plutôt que de se laisser emporter par leurs obscurités comme ce fut le cas?

Le réponse est oui, le libre-arbitre aurait pu se manifester à  travers Vénus culminant, harmonique à Neptune, aspect associé à la compassion, aux talents artistiques et à la communication. Son carré à Jupiter signifiait aussi une spiritualité différente, plaçant l'amour en première place. Son sextile à Pluton avait la capacité d'illuminer les ténèbres de la personnalité par la purification des émotions (Vénus en Vierge maître de la XII avec Mars et Pluton).
Jupiter lui-même, maître des voyages et de la philosophie, au sextile de Mars et au trigone de la Lune et ainsi relié au Soleil favorisait l'expansion de la pensée. Il est certain que de nombreuses personnes, éducateurs ou autres, symbolisés par  Soleil/Lune/Mercure en XI (la maison des amis) ont dû véritablement lui apporter les outils nécessaires à une véritable expansion de l'esprit. Le sextile Jupiter/Mars lui offrait de belles capacités d'action et de décision et Saturne enfin peut toujours être utilisé intelligemment, dans la compréhension d'une discipline non conflictuelle. Sa conjonction à Uranus agissant comme un frein avait la capacité d'empêcher cet astre de faire trop de dégâts en l'orientant vers une révolution intérieure.

Les progression secondaires nous montrent que le Soleil progressé est parvenu à 1° de son Pluton ! Il symbolise clairement le combat qu'il a perdu, car c'était l'occasion d'illuminer les ténèbres intérieures et de révolutionner le comportement (Pluton à l'AS). Au lieu de quoi le souffle de vie (le Soleil) fut englouti par la mort (Pluton). Mohammed Merah n'avait pas un jeu facile mais il tenait quand même sa destinée entre ses mains. Dans ces conditions, quoiqu'il en soit de sa mort controversée, elle reste un suicide.











CENTILOQUE


CLIQUEZ SUR LE LIEN
pour une version entièrement retravaillée du CENTILOQUE, un ouvrage que j'ai publié en 1993 aux Editions Dervy: Centiloque

Extrait :

1- N°5 : caractère et destinée.

"L’astrologie dévoile les relations intimes qu’entretient le caractère avec la destinée. La destinée d’un individu est l’expression de son caractère."

Le mot caractère nous vient du grec kharaktêr, qui signifie un signe gravé.

Il signifie également ce qui est propre à une chose, son expression personnelle, son originalité. Par extension, le caractère définit l’ensemble des traits psychiques propres à un individu.

Le caractère se rapporte à la fois à l’expression originale d’un individu et à son thème astral, le signe gravé dans les cieux, qui nous représente et nous définit.

Le caractère est au départ cette infime portion de nos êtres, qui échappe au grand nivellement imposé par l’hérédité et par l’environnement de naissance (racial, familial, social et culturel). Il est ce qui nous rend unique. Au travers de ce petit germe de liberté, la nature développe en nous, patiemment, la sagesse, le pouvoir et l’amour.

Le terme de destinée est aussi riche en enseignements : il est à la racine du mot destination qui signifie le rôle, l’usage.

Le concept de destinée implique une fonction à remplir. Le caractère actualise la destinée, c’est-à-dire le rôle que nous avons à jouer dans cette existence, un rôle qui n’est pas imposé: on continue à confondre astrologie et fatalisme, on fait d’elle le chantre du c’était écrit, comme si sa fonction se bornait à décrire une destinée transformée en fatum, en une fatalité inéluctable à laquelle nul ne pourrait échapper. C’est tout à fait le contraire, puisque l’astrologie n’a de sens que si elle nous permet d’agir sur la destinée.